Magazine News

Guide de la saison 2017/18 : qui sera le meilleur entraîneur ?

Après les previews, équipe par équipe, compilées dans notre Guide de la saison, place aux prévisions sur les principaux trophées individuels.

Et à la suite des Rookies, on se penche cette fois sur les entraîneurs pour essayer de déterminer qui sera désigné « Coach de l’année » à venir. Une récompense toujours délicate à anticiper tant les critères de jugement peuvent évoluer d’une année sur l’autre. Alors, qui la rédaction voit-elle succéder à Mike D’Antoni ?

1- Brad Stevens (Celtics)

C’est l’entraîneur de Boston qui arrive en tête de nos suffrages. Considéré comme l’un des meilleurs coachs de la nouvelle génération, si ce n’est le meilleur, Brad Stevens a de plus des défis à relever cette saison. Danny Ainge lui offre un effectif complètement renouvelé, et les arrivées de Kyrie Irving et de son ancien joueur à Butler, Gordon Hayward, peuvent propulser les Celtics encore plus haut. Il faudra néanmoins que le coach intègre tout ce monde et trouve les bons plans de jeu. S’il y arrive et que les Celtics cartonnent à l’Est, il a de bonnes chances de succéder à son homologue des Rockets.

2- Tom Thibodeau (Wolves)

Lui a les armes pour faire un bond en avant à l’Ouest. Grâce aux arrivées de Jimmy Butler, Jeff Teague ou encore Taj Gibson, Tom Thibodeau a le talent nécessaire pour amener les Wolves en playoffs pour la première fois depuis 2004.

Le coach/président a frappé fort lors de l’intersaison et ça doit désormais se voir sur le terrain. On le sait, les progressions spectaculaires sont des arguments de poids et ont de gros effets sur les votes. Ainsi, si Minnesota gagne 15 ou 20 matchs de plus que la saison passée, l’ancien gourou des Bulls pourrait bien recevoir son deuxième trophée, après celui de 2011. Voire même faire le doublé coach de l’année et dirigeant de l’année…

3- Steve Kerr (Warriors)

Avec son armada, Steve Kerr a tout ce qu’il faut pour décrocher un deuxième titre de coach de l’année en trois ans. Mais voilà, ses Warriors sont hyper favoris cette saison et tout le monde s’attend à ce qu’ils dominent la NBA. Il faudrait vraiment qu’ils écrasent tout sur leur passage pour que leur entraîneur soit une nouvelle fois désigné.

4- Erik Spoelstra (Heat)

La deuxième partie de saison de Miami (30 victoires sur les 41 derniers matchs) lui a offert la deuxième place des votes la saison dernière, très loin tout de même de Mike D’Antoni. S’il continue sur cette lancée, et qu’il place le Heat parmi les sérieux outsiders de l’Est, Erik Spoelstra a de bonnes chances de remporter la récompense. Ce serait un bel honneur pour celui qui n’était pas suffisamment considéré à l’époque du « Big Three » et qui montre depuis qu’il sait tirer le meilleur de son roster. Et ce qui joue pour lui, c’est qu’il n’a pas non plus de superstar dans son effectif.

5- Billy Donovan (Thunder)

Comme Brad Stevens, Billy Donovan aura pour principale mission de construire très rapidement un collectif, et ainsi d’être compétitif au plus vite. L’entraîneur du Thunder a peut-être encore plus la pression car si Russell Westbrook a prolongé, Paul George et Carmelo Anthony peuvent tester le marché l’été prochain et une campagne ratée pourrait faire exploser très rapidement le trio. Une réussite l’installerait par contre dans le gratin de la profession en NBA.


Mentions : Mike D’Antoni (HOU), Mike Malone (DEN), Gregg Popovich (SAS), Terry Stotts (POR), Dave Joerger (SAC)

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *