NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
WAS1:00
PHI
DEN2:00
MIA
ATL2:00
POR
NYK4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.02WAS1.74Pariez
  • MIA1.21ATL4.1Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Le Jazz ne veut pas rentrer dans le rang

Demi-finaliste de conférence, le Jazz a réalisé un grand bond en avant l’an passé après quatre années sans playoffs.

Malgré le départ de son seul All Star, Gordon Hayward, mais aussi de George Hill et Trey Lyles, Utah ne veut certainement pas rentrer dans le rang si facilement.

Des retrouvailles pour Ricky Rubio et Joe Ingles

« J’ai des attentes élevées pour nous cette saison », avance Rudy Gobert dans le Salt Lake Tribune. « Je pense qu’on a une bonne équipe. Des gars sont partis, d’autres sont arrivés mais notre identité ne change pas. Notre état d’esprit sera le même. On doit encore apprendre à jouer ensemble mais on se considère toujours parmi les bonnes équipes. On va jouer les uns avec les autres, et les uns pour les autres. »

Pour jouer les uns avec les autres, le Jazz a en tout cas récupéré le meneur idéal avec Ricky Rubio. Le meneur ibère de 26 ans sort d’un Euro plutôt réussi à titre individuel (9 points, 5 passes, 4 rebonds) même si la médaille de bronze est une déception pour la Roja. Désormais, il veut profiter de ce nouveau départ après six ans dans le Minnesota.

« Je ne suis avec cette équipe que depuis deux mois mais j’ai déjà parlé avec Quin plus qu’avec aucun autre coach durant ma carrière. Il est un entraîneur proche de ses joueurs. Il a un gros QI basket. C’est super d’avoir ce type de relation avec son coach. Non, je pense que je vais très bien m’intégrer. On a des gars comme Rudy Gobert, à qui on peut balancer la balle en l’air et il vous fera briller. »

Coéquipier du jeune prodige catalan lors de la saison 2010-11, Joe Ingles est heureux de retrouver son ancien camarade de chambrée. Les deux hommes se sont même gentiment écharpés sur les réseaux sociaux… pour le plus grand plaisir de tout le monde !

« Il était comme Justin Bieber [en Espagne] », rigole Joe Ingles dans le Deseret News. « Je le connais très bien. La défense et la passe lui viennent naturellement. Et puis offensivement, il n’obtient pas assez de considération. C’est un super gars, un gros bosseur. Il va être très bien dans notre équipe. »

« Notre mentalité défensive va être énorme »

Le talent offensif, la « clutch attitude » et la polyvalence de Gordon Hayward manqueront cette saison mais le Jazz s’estime heureux après un recrutement intelligent, concentré sur des joueurs qui rentrent dans le moule d’Utah.

En l’occurrence, les Ekpe Udoh, Jonas Jerebko et autres Thabo Sefolosha sont des vétérans qui savent bien l’importance du travail défensif, et qui vont pouvoir apporter leur polyvalence dans le domaine. Utah ne sera certes pas l’équipe à suivre pour les fanatiques de l’attaque, mais ça va se battre comme des chiffonniers en défense !

« C’est une équipe très altruiste. Ce partage de la gonfle que j’ai vu ces deux dernières semaines est très encourageant », ajoute Jonas Jerebko. « Notre mentalité défensive va être énorme. »

Dans une conférence Ouest plus menaçante encore, le Jazz n’a donc pas l’intention de revenir en arrière. En bon leader, Rudy Gobert entend défendre l’honneur de son escouade.

« Depuis que je suis ici, on est sous-estimé. Mais c’est OK. On doit se concentrer sur nous-mêmes. On doit jouer dur et se battre. Si on arrive à faire ça, on réussira une belle saison. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Utah Jazz en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés