NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
BOS
NYK19:00
WAS0
CLE0
DAL
CHI21:00
OKC
PHI1:00
DEN
UTH2:00
SAC
NOR3:00
LAC
IND4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • BOS1.35NEW3.4Pariez
  • DAL1.35CHI3.45Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Free agency 2017 : le Top 10 des meneurs de jeu

Comme chaque année, Basket USA vous propose de retrouver ses Top 10, poste par poste, des meilleurs joueurs de la free agency 2017, qui débute ce samedi 1er juillet.

Nous démarrons aujourd’hui par le poste de meneur de jeu, avec beaucoup, beaucoup de talent et d’expérience sur la ligne de départ. Sauf catastrophe, Stephen Curry devrait bien évidemment rester à Golden State. Mais derrière lui, Chris Paul et Kyle Lowry en tête, nombreux sont les joueurs à l’avenir incertain.

Pour chaque joueur, nous précisons s’il est free agent protégé ou pas. Le statut de « protégé » permet à son équipe de s’aligner sur n’importe quelle offre extérieure pour le conserver.

1. Stephen Curry (29 ans – non protégé – 25.3 pts, 6.6 pds, 4.5 rbs – Golden State Warriors)

Personne n’est dupe au sujet du plus gros poisson sur le poste : Stephen Curry devrait resigner avec Golden State. Comment pourrait-il en être autrement ? Il vient d’être à nouveau champion NBA avec les Warriors, son deuxième titre en trois saisons. Même s’il va perdre son statut de son double MVP en titre, il reste l’élément moteur dans le système californien, et cela malgré l’arrivée de Kevin Durant. La cohabitation entre les deux hommes a de plus parfaitement fonctionné.

Aucun point noir en vue donc pour Curry mais une interrogation : quel sera le montant de sa prolongation de contrat ? La somme astronomique de 205 millions de dollars sur cinq ans est mise sur la table, et « KD », lui aussi free agent, est prêt à des concessions. Une chose est sûre : Stephen Curry en a bientôt terminé avec les saisons payées… à 12 millions de dollars.

2. Chris Paul (32 ans – player option –  18.1 pts, 9.2 pds, 5 rbs – Los Angeles Clippers)

À 32 ans, CP3 est à un tournant. Après six premières saisons à La Nouvelle-Orléans, il vient de boucler un nouveau cycle de six ans avec les Clippers. Le bilan est « honorable » (six qualifications en playoffs) mais en dessous des espérances, des sommes investies et du talent de l’équipe : seulement trois séries remportées et aucune finale de conférence.

La nouvelle élimination prématurée en playoffs cette année laisse penser que les Clippers arrivent en fin de cycle avec plusieurs joueurs majeurs free agents, et que Paul pourrait partir vers d’autres cieux pour chercher la bague qui lui fait défaut. Los Angeles peut certes lui offrir davantage d’argent que les autres. Mais l’enjeu sportif pourrait prendre le dessus. Dès lors, les regards se tournent vers les Spurs qui seraient encore plus à même d’aller titiller les Warriors avec lui. La piste Rockets est également avancée mais sa cohabitation potentielle avec James Harden semble moins évidente.

3. Kyle Lowry (31 ans – non protégé – 22.4 pts, 7.0 pds, 4.8 rbs – Toronto Raptors)

All-star à nouveau cette saison, le meneur des Raptors a réalisé sa meilleure saison statistique en carrière sans faire beaucoup de bruit. Le problème est que le meneur a encore une fois été un ton en-dessous en playoffs. Gêné par une blessure fin de saison, il a également été touché à la cheville au milieu du sweep concédé face aux Cavs. Globalement, les Raptors ont donné le sentiment de stagner à l’Est malgré les renforts en cours de saison.

Malgré cela, il devrait sans trop de souci parvenir à doubler son salaire annuel (12 millions de dollars cette année). À Toronto, ou ailleurs ? Masai Ujiri et lui-même assurent qu’il ne faut pas écouter toutes les rumeurs qui circulent à son sujet.

4. Jrue Holiday (27 ans – non protégé – 15.4 pts, 7.3 pds, 3.9 rbs – New Orleans Pelicans) 

Son seul retour sur les parquets en tout début de saison avait permis à Anthony Davis et aux Pelicans de retrouver des couleurs après un départ calamiteux. Jrue Holiday a été un véritable baromètre pour cette équipe. Il avait connu quelques difficultés pour trouver sa place avec l’arrivée de DeMarcus Cousins.

Mais aujourd’hui, ce meneur hyper complet est la priorité des Pelicans. Il y a une raison à cela : être la rampe de lancement du tandem de monstres intérieurs qui entend tout fracasser l’an prochain. Mais le All-Star 2013 avec les Sixers, qui n’a joué que trois matches de playoffs avec les Pels, risque d’être très demandé. Dallas et New York se seraient déjà positionnés.

5. Jeff Teague (29 ans – non protégé – 15.3 pts, 7.8 pds, 4.0 rbs – Indiana Pacers)

Pas non plus le meneur le plus bruyant de la ligue, Jeff Teague sort d’une nouvelle solide saison statistique pour sa première année avec les Pacers. Mais son arrivée, dans le cadre d’un échange en triangle qui a vu George Hill partir dans l’Utah, n’a pas permis à la franchise de l’Indiana de passer un cap. A-t-il fait mieux que son prédécesseur à la mène ? Difficile à dire.

Son avenir semble aujourd’hui être en suspens d’autant plus que Paul George devrait quitter la barque d’ici peu avec le risque d’une explosion du navire tout entier.

6. George Hill (31 ans – non protégé – 16.9 pts, 4.1 pds, 3.4 rbs – Utah Jazz)

7. Rajon Rondo (31 ans – team option – 7.8 pts, 6.7 pds, 5.1 rbs – Chicago Bulls)

8. Derrick Rose (28 ans – non protégé – 18.0 pts, 4.4 pds, 3.8 rbs – New York Knicks)

9. Shaun Livingston (31 ans – non protégé – 5.1 pts, 2 rbs – Golden State Warriors)

10. Patty Mills (28 ans – non protégé – 9.5 pts, 3.5 pds – San Antonio Spurs)

Et aussi : Deron Williams, Darren Collison, Sergio Rodriguez, Ty Lawson, Brandon Jennings, Milos Teodosic…

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires
A lire aussi