Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
ORL
TOR1:00
WAS
LAC1:00
MIA
BRO1:30
NYK
POR1:30
News

Pour ses pairs, Kyrie Irving est le meilleur dribbleur de la NBA

Cette semaine, Kyrie Irving nous a gratifiés d’un des plus beaux moves de la saison. Un petit numéro de dribble dans le coin, puis un numéro d’équilibriste sur la ligne de fond et enfin, une finition de toute beauté avec un layup renversé avec le petit effet sur la planche. Après le Docteur, Julius Erving, Kyrie a lui aussi lâché sa version du panier renversant !

Curry : « Kyrie est imprévisible »

Mais cette action a été rendue possible par la qualité de dribble du meneur des Cavs. Celui qu’on surnomme avec affection le chauffeur de bus, pour tous les joueurs qu’il a renvoyés à leurs études, est devenu le meilleur dribbleur de la ligue. Un classement incontestable…

« Kyrie est de loin le meilleur dribbleur de la ligue », avance Paul Millsap. « Il lit les défenses, il lit les appuis de ses adversaires, c’est incroyable. Sa plus grande qualité, c’est sa créativité. C’est un des meneurs les plus créatifs. »

Si vous ne croyez pas l’ailier All Star des Hawks, fiez-vous à l’opinion du MVP en titre…

« Il peut utiliser ses deux mains. Il change beaucoup de directions et possède tellement de mouvements. Ses changements de rythme mettent son défenseur hors-rythme », explique Stephen Curry. « En fait, il a la capacité unique d’aller dans un sens, de s’arrêter net, de droite à gauche ou de gauche à droite, c’est selon, tout en gardant son équilibre pour vous dépasser. C’est imprévisible. On ne sait jamais où il va aller. »

Pour le principal intéressé, le dribble est un outil parmi d’autres dans son arsenal.

« C’est clairement une arme », avoue Irving pour le Undefeated. « Mais c’est une arme parmi d’autres, et c’est ça qui la rend encore plus dangereuse, parce que mon dribble me permet de faire autre chose, ça me permet de sortir de certaines situations et d’être plus efficace si je l’utilise bien. »

Comme un jazzman, il improvise

Mais comme pour son tir à trois points, ses finitions spectaculaires près du cercle ou son jeu à mi-distance, Kyrie Irving a bossé comme un acharné sur son dribble. Son secret, c’est le dribble très bas. Qui lui permet d’éluder les défenses trop pressantes.

« C’est des tonnes d’entraînement, mais il faut aussi faire preuve de beaucoup imagination. On essaie des choses à l’entraînement, en visualisant les défenseurs, en me mettant en situation que je pourrai exécuter en match. »

Joueur instinctif s’il en est, Kyrie Irving n’est cependant pas devenu ce petit génie du dribble du jour au lendemain. C’est tout ce travail dans l’ombre qui a permis au champion NBA d’arriver à ce niveau exceptionnel.

Pour le reste, c’est le talent d’artiste d’Irving. Tel le jazzman, Kyrie répète ses gammes inlassablement à l’entraînement pour réussir ses meilleures prestations sur les planches, en plein match.

« Il y a une certaine dose de créativité qui entre en jeu aussi, car il faut être capable d’improviser selon la situation et enchaîner ces combinaisons de mouvements. Pour moi, il s’agit de faire ce que je fais à l’entraînement et le faire en match. En gardant à l’idée de se faire plaisir. Garder son adversaire direct dans l’incertitude, c’est toujours plaisant parce que tu peux partir en dribble, shooter, passer… Pour créer du jeu pour soi-même mais aussi pour tous mes coéquipiers. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *