Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

L’expérience minimaliste du Madison Square Garden n’a pas plu à Draymond Green

Expérimenter le jeu dans sa forme la plus pure. L’argument marketing est valable, le slogan encore plus engageant : « Profitez du son du match ». De quelle campagne s’agit-il ? D’aucune, juste de la justification des Knicks d’épurer l’atmosphère sonore et visuelle du Madison Square Garden lors de la première mi-temps du match face aux Warriors. L’expérience, que certains mettront sur le compte de la culture hipster pro-minimaliste et expérimentale de Gotham, n’a pas séduit les joueurs. C’est le moins que l’on puisse dire.

« Une idée ridicule »

Là où Carmelo Anthony s’est contenté poliment de l’adjectif « différent », les autres Knicks ont préféré décrire le silence comme « bizarre » et « dommage ». Pas de musique, pas de vidéo, pas d’animation : le Mecque du basket était devenu un monastère dominicain. Et cela n’a absolument pas plu à Draymond Green, qui a jugé l’initiative « pathétique et ridicule ».

« Cela change complètement le rythme du match car nous sommes habitués à jouer avec toute l’atmosphère qui entoure un match. Vous avez vu la première mi-temps ? Il n’y avait pas de rythme et d’énergie en première mi-temps. »

Pour l’ailier-fort des Warriors, c’est tout simplement un manque de respect et une mesure rétrograde.

« Je trouve que c’est irrespectueux pour tous ceux qui depuis des années ont innové pour améliorer le divertissement pendant un match NBA. Pourquoi revenir en arrière ? C’est comme si on arrêtait de se servir des ordinateurs pour se remettre au papier, ça n’a pas de sens. Ils doivent mettre cette idée ridicule à la poubelle. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés