Summer
league
Summer
league
MIA102
OKC73
HOU73
DET87
MEM108
DAL88
PHI95
POR97
SAC67
UTH49
LAL34
BOS50
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

+29 ! Les Spurs refroidissent Golden State d’entrée

NBA: San Antonio Spurs at Golden State WarriorsOn attendait un show des Warriors et ce sont les Spurs qui leur ont volé la vedette. Au terme d’un match contrôlé de bout en bout, les Texans s’imposent de 29 points à Oakland (129-100). Si ce succès est collectif, les performances de Kawhi Leonard (35 points, 5 rebonds et 5 interceptions) et de LaMarcus Aldridge (26 points et 14 rebonds) ont été monstrueuses.

Et comment ne pas mentionner les 20 points d’un Jonathon Simmons spectaculaire et irréprochable en l’absence de Danny Green. Côté Golden State, malgré les 53 points du duo Durant – Curry et la ligne de stat bien remplie de Draymond Green (18 points, 12 rebonds et 6 passes), les Warriors ont été très décevants. Brouillons en attaque, totalement dépassés en défense et au rebond, la « super team » a du pain sur la planche.

San Antonio calme l’Oracle

Comme un symbole, c’est Kevin Durant qui marque les premiers points de la saison des Warriors. Le nouveau venue démarre sur les chapeaux de roues avec 9 points, 5 rebonds et 2 contres en quelques minutes mais ses coéquipiers ne sont pas sur le même rythme. San Antonio en profite alors pour terminer le quart temps sur un 19-4 grâce à un Jonathon Simmons omniprésent en sortie de banc (31-20).

La déroute des Warriors est parfaitement résumée par une horrible séquence de Draymond Green : airball, grossière balle perdue suivie d’une faute de frustration. L’épouvantail Golden State fait bien peur mais pas pour les bonnes raisons. Il faut attendre le passage des Warriors en « small ball » et un 8-0 mené par le réveil de Stephen Curry pour que l’Oracle gronde (50-42). Le sursaut des champions 2015 est pourtant de courte durée. San Antonio termine la mi-temps sur un 14-4 derrière le duo Leonard – Aldridge, et un buzzer beater de Simmons (64-46).

Les hommes de Gregg Popovich sont loin de jouer leur meilleur basket mais ce sont leur domination au rebond, leur adresse longue distance et l’exploitation des neuf ballons perdus adverses qui font la différence. En face, Kevin Durant et Stephen Curry ont marqué 32 points mais le reste de l’équipe est à 7 sur 24 aux tirs.

Kawhi Leonard et LaMarcus Aldridge en patron

Au retour des vestiaires, les Warriors reviennent rapidement à dix longueurs mais une faute technique sifflée contre Green casse leur momentum. Leur attaque se transforme alors en un concours de tirs à trois points alors que leur défense continue de laisser des tirs totalement ouverts. Treize points chacun pour Aldridge et Leonard dans le troisième quart temps fait monter l’écart à +20 (97-77) alors que Simmons, en mode LeBron James, scotche Curry en contre attaque !

Les Spurs en rajoutent une couche dès l’entame de la dernière période pour prendre 28 points d’avance (110-82). Alors que l’Oracle se vide, Steve Kerr insiste avec ses titulaires. Méconnaissable en défense et absent au rebond, Golden State a tout simplement été dominé dans tous les compartiments du jeu. Les Spurs, en revanche, lance cette nouvelle campagne de façon convaincante derrière un Kawhi Leonard en très grande forme.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *