Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
HOU
LAL2:00
SAS
LAC2:30
ORL
CHI3:30
PHO
DAL4:30
News

Dwyane Wade signe aux Bulls pour 47 millions de dollars sur deux ans !

Dwyane Wade signe aux Bulls pour 47 millions sur deux ans !Alors que la planète NBA digère à peine l’arrivée de Kevin Durant à Golden State, un nouvel ouragan a frappé la ligue. Selon l’Associated Press, et après 13 saisons et 3 titres NBA à Miami, Dwyane Wade a décidé de signer à Chicago pour deux saisons et 47 millions de dollars !

Wade est le meilleur marqueur, passeur et intercepteur de l’histoire de Miami mais même une rencontre de la dernière chance avec Micky Arison, propriétaire du Heat, n’aura rien changé. Originaire de Chicago, il marche donc dans les pas de LeBron James en rejoignant sa ville natale.

« Je n’ai jamais oublié d’où je viens »

Il y a quelques semaines personne n’aurait pu imaginer un tel scénario, surement pas le Heat. Après deux semaines de négociations tendues, Pat Riley a refusé de s’aligner sur l’offre des Bulls ou d’offrir une troisième année de contrat garantie. Le meilleur joueur de l’histoire de Miami s’est senti trahi, ouvrant la porte vers son départ pour Chicago.

« J’ai grandi avec les Bulls et ça m’a inspiré dès mon plus jeune âge à poursuivre mon rêve de devenir un basketteur professionnel, » explique-t-il. « Mes meilleurs souvenirs sont ceux de voir mon père jouer au basket sur les terrains de la Fermi Elementary School et de developper mon jeu sur le playground du Blue Island Recreation Center. Je n’ai jamais oublié d’où je viens et je suis reconnaissant d’avoir l’opportunité de jouer pour la franchise qui a attisé ma passion pour ce sport. »

Pour signer Wade, les Bulls ont du faire le ménage, envoyant Jose Calderon aux Lakers et Mike Dunleavy Jr à Cleveland. Suite au transfert de Derrick Rose à New York, Gar Forman, le GM de Chicago, avait annoncé vouloir rajeunir son effectif avec des joueurs plus athlétiques. Les arrivées de Dwyane Wade, et de Rajon Rondo, vont à l’encontre de cette volonté mais également du système de « spacing & shooting » de Fred Hoiberg.

Gardons toutefois les analyses pour la saison régulière, Chicago a récupéré son fils prodigue et c’est tout ce qui compte pour le moment.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *