Matchs
hier
Matchs
hier
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

C’est au pied du mur qu’on voit le Mason

Mason PlumleeDans les deux premiers matches de la série au Staples Center, Damian Lillard et CJ McCollum avaient combiné 63 pts. Samedi soir au MODA Center, ils en ont cumulé 59. La métamorphose était attendue, les Clippers étaient prévenus mais « c’est dans la raquette que Portland (nous) a fait mal », regrette Doc Rivers, irrité par l’incapacité de ses grands à égaler « l’énergie et la vitesse » des intérieurs des Blazers, et plus particulièrement celle de… Mason Plumlee.

« Mason a été exceptionnel ce soir. Ses rebonds parlent pour lui mais ses écrans, ses pick, ses passes rendent sa performance encore plus décisive », confirme Terry Stotts.

Avec 21 prises et 9 passes, le Blue Devil « était partout sur le parquet », s’offrant une perf’ digne de Kevin Garnett et Charles Barkley. Aux côtés de l’autre facteur X Moe Harkless (10 pts, 7 rbds, deux paniers cruciaux dans le money time), Plumlee a vengé les déceptions ruminées à Los Angeles.

Le grand artisan d’un succès « amplement mérité parce qu’ils ont joué plus dur, avec plus d’envie », dixit le Doc, c’est lui. « Ils nous ont détruit dessous, on n’a pas su trouver les solutions et leur intensité a été un problème pour nous pendant tout le match », rouspète Rivers, qui n’en veut pas à Blake Griffin (12 pts à 5/16 et une balle perdue fatale à 90 secondes du terme).

« Après trois mois sans jouer, personne ne revient en playoffs en étant bon à tous les matchs. Il aura des soirs sans mais je lui ai dit de continuer de jouer et de shooter. Je dis toujours aux gars de trouver quelque chose d’autre à faire pour aider l’équipe quand la défense adverse leur enlève leurs points. Il a su le faire », commente le coach des Clippers, contrarié par « la mauvaise exécution des possessions importantes en fin de match ».

C’est quand Griffin était décalé au poste 5 – « chose que je n’avais pas pu faire avant car il doit être à 100% physiquement pour pouvoir jouer pivot », rappelle Doc Rivers – que L.A est repassé devant en milieu de quatrième quart-temps.

Plus de rebonds que Jordan, et de passes que Paul !

Le small ball des Clippers a fonctionné jusqu’au retour de Plumlee, qui en un rebond et un hook a obligé le staff angeleno à rappeler DeAndre Jordan, dont la maladresse aux lancers a fait très mal aux siens.

« La polyvalence de Moe explique ce que nous sommes capables de faire. Dans le Game 2 il était souvent derrière la ligne à 3 pts, ce soir c’était ligne de fond et dans les deux cas ça me facilite la tâche pour créer », analyse Plumlee, modeste mais lucide.

L’ancien Magic représente un atout inqualifiable par les seules stats pour Rip City. « Parce que Moe est efficace en défense sur le post-up on le met sur Chris Paul et ça marche parfois quand on peut switcher », précise Stotts. Si maintenant le coach des Blazers veut aussi parler chiffres, ceux de Plumlee symbolisent les ajustements réussis de son coach. Terminer avec plus rebonds que DeAndre Jordan et plus de passes que Chris Paul ?

« C’est sûr que c’est bizarre, mais ce soir les trappes sur les arrières m’ont permis d’être en bonne position à chaque fois que je recevais la balle », explique l’ancien chouchou de Jason Kidd aux Nets. « Le système mis en place par le coach me donne beaucoup de possibilités et de responsabilités pour créer. Il y a beaucoup de mouvement et ça me donne des solutions. On a regardé beaucoup de vidéos depuis le Game 2 pour réaliser les bons ajustements. Il fallait surtout contenir Jordan au rebond offensif. Le reste est venu sur ce que la défense laissait ».

« Bravo à eux et à nous de trouver les réponses lundi », conclut Doc Rivers.

Propos recueillis à Portland

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Portland Trail Blazers en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés