Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Julius Randle terrasse le Heat à l’ultime seconde !

Julius RandleAu bout de la nuit, les Lakers ont finalement pu s’imposer face au Heat. Pourtant mal engagés, les hommes de Byron Scott ont su trouver les ressources nécessaires et un bel apport de ses jeunes pour arracher une prolongation puis la victoire (102-100). Jordan Clarkson (26 points) a été rayonnant et décisif en deuxième mi-temps, et c’est grâce à lui que Julius Randle a pu avoir la balle de match et offrir la victoire à L.A. En face, Dwyane Wade aura tout tenté, Deng aussi, mais les pertes de balle coûtent cher et les rebonds offensifs aussi. À l’arrivée, Miami repart avec une défaite qui fait tache dans la course à la 3e place à l’Est.

La der de Kobe face à Wade

Beaucoup d’adresse dans ce début de match, mais c’est le Heat qui commence à tirer son épingle du jeu. Dragic s’occupe de tout, à la passe comme à la finition et sans y toucher, les visiteurs viennent d’infliger un vilain 13-0. Le duel entre Dwyane Wade et Kobe Bryant fait vibrer le Staples Center mais tourne largement à l’avantage du Flash. C’est grâce à Lou Williams que les Lakers vont revenir, ils ne sont menés que 27-25 après 12 minutes.

Encore une fois, le banc des Californiens fait meilleure figure. Les remplaçants repassent devant. Une fois n’est pas coutume, Hassan Whiteside peine un peu, il est sauvé par le duo Wade-Deng. Le Heat fait la différence en transition grâce à ses anciens face à des Lakers qui retombent en panne d’adresse. À la pause, les hommes d’Erik Spoelstra mènent 48-41.

L.A. n’abandonne pas

Hué par une partie du public, D’Angelo Russell sonne la charge côté Angelino. Les locaux profitent des trop nombreuses pertes de balle adverses pour rester dans le match. Kobe Bryant, lui, en a fini pour la soirée. Son corps ne suit plus… Plus confiants, plus rapides, plus intenses, les joueurs de L.A. ont le momentum et infligent un 16-3. Les remplaçants floridiens prennent l’eau, et c’est logique que les deux équipes soient dos à dos après 36 minutes (67-67).

Miami est dans le dur, mais peut s’appuyer sur un très bon Luol Deng. Le problème, c’est que les pertes de balles continuent de pleuvoir, et des Lakers affamés et dominateurs au rebond en profitent. Heureusement que Wade est là pour mettre des paniers cruciaux. Le Flash est clutch au possible, il rentre 3 tirs d’affilée pour remettre le Heat en tête à quelques secondes du terme. Le très bon Clarkson égalise sur la ligne, Wade rate le tir de la gagne et les deux équipes filent en prolongation.

Julius Randle tue le match

Même si ça ressemble davantage à de l’anarchie en attaque, la jeune garde californienne fait le boulot, Jordan Clarkson en tête. Il faut bien ça face à un Whiteside transcendé. D-Wade est clutch mais pas autant que Randle, qui scelle le match d’un petit hook à une seconde de la fin ! Fier de lui, il se permet même une célébration à la Sam Cassell…

Score final : 102-100. La jeunesse a eu le fin mot de l’histoire avec un trio Randle-Clarkson-Russell sérieux et décisif. Avec 18 pertes de balle et un apport du banc quasi-nul, Whiteside exempté, le Heat n’a pas volé cette défaite.

Pour espérer avoir l’avantage du terrain en playoffs, les coéquipiers de Dwyane Wade (26 points) devront aller gagner à Sacramento demain. Les Lakers accueilleront Boston dimanche pour la dernière sortie de Kobe Bryant face aux Celtics.

https://www.dailymotion.com/video/x4119zz_heat-vs-lakers_sport

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *