Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Anderson Varejao doit se pincer pour croire qu’il est aux Warriors

varejao-warriorsArrivé le 22 février dernier dans la Baie après avoir été transféré à Portland puis coupé par ces derniers, Anderson Varejao s’est rapidement fondu dans le collectif des Warriors.

Toutefois, pour celui qui disputait sa 12e saison avec les Cavs, sa seule franchise jusque-là, l’annonce de ce transfert fut un choc.

« Si vous m’aviez dit, au début de la saison, que je serais ici, je n’y aurais jamais cru, » confie-t-il à l’Akron Beacon Journal. « Avec mon contrat, qui aurait-pu prévoir cela ? »

Couper Varejao coûte effectivement plus de 10 millions aux Blazers mais comme ils étaient sous le cap, ils auraient tout de même dû reverser cette somme à la NBA à la fin de la saison. La différence, c’est qu’en coupant l’intérieur brésilien, celle-ci s’étalera sur 5 ans.

Quant aux Warriors, ils ont pu récupérer le pivot pour moins de 500 000 dollars.

« Au début, je n’arrivais pas à y croire. Je me disais : est-ce que je vais arriver là-bas demain ? J’avais entendu des choses la nuit précédente, mais je ne pensais pas que quelque chose allait arriver. Maintenant, je dois aller de l’avant. »

À Golden State, il retrouve ses anciens coéquipiers, Shaun Livingston, Marreese Speights et Luke Walton, son compatriote Leandro Barbosa, mais aussi et surtout, une équipe qui joue le titre. Et si l’histoire se répète, il pourrait même retrouver son ancienne équipe en finale.

« Ça serait dingue. Je ne sais toujours pas quoi penser. On sait que ça peut arriver, mais le chemin est encore long avant d’en arriver là. Mais ce serait dingue. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Golden State Warriors en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés