News

Le MVP de la nuit : le « Greek Freak » rime avec historique (28 pts, 14 pds, 11 rbds)

Giannis AntetokounmpoJamais dans l’histoire prestigieuse des Bucks, un joueur n’avait réalisé quatre triple double dans la même saison. Pas même Oscar Robertson lors de son passage entre 1970 et 1974. C’est désormais chose faite par l’intermédiaire du prodigieux Giannis Antetokounmpo, un arrière-ailier de 2m10 capable de tout faire sur un terrain. Comme de distribuer 7 passes dans le 1er quart-temps, puis de marquer 8 points en 3 minutes dans le money time.

Cette nuit, à Brooklyn, le jeune Grec a bluffé tout le monde par sa facilité, se déjouant de n’importe quelle prise à deux pour terminer avec 28 pts, 14 pds, 11 rbds mais aussi 4 ints et 2 cts. Le tout à 12 sur 16 aux tirs avec la victoire au bout.

« Parfois, il ne donne pas l’impression de transpirer ou d’être essoufflé, et ça démontre à quel point, il est talentueux, » souligne Jason Kidd impressionné par la facilité de son jeune ailier.

Qu’on se rassure, Giannis a transpiré cette nuit, et on l’a même vu souffler après un contre en deuxième rideau sur Brook Lopez. C’est bien simple, il était partout !

« Lorsqu’on est au quotidien avec lui, plus rien ne me surprend, » explique Greg Monroe. « Il est unique, » surenchérit Jabari Parker.

« C’est du jamais vu ! »

Pour Kidd, roi du triple double, son poulain se transforme en leader, et c’est ce qui fait la différence.

« Sa progression et sa compréhension du poste de meneur en font quelqu’un d’unique, » estime le coach des Bucks. « On passe beaucoup de temps ensemble, et il me pose beaucoup de questions sur ce poste. Il veut être un leader. Il veut être le meilleur, et ce qu’il fait actuellement, c’est du jamais vu. »

Depuis qu’il a été décalé au poste de « point forward » après le All-Star game, Giannis Antetokounmpo tourne ainsi à 20.3 pts, 9.5 rbds, 8.2 rbds, 2 ints et 1.9 ct de moyenne. Le tout à 51% aux tirs, et en restant modeste.

« J’essaie de jouer juste et de trouver mes coéquipiers. Je ne pense pas aux triple double. Je ne pense qu’à faire gagner mon équipe, et à trouver un moyen d’y parvenir. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *