News

Boban Marjanovic reçu 7/7 face aux Wolves

boban-marjanovic

« Si Boban marque encore un panier, le public va devenir fou. »

Bill Land et Sean Elliott, les commentateurs officiels des Spurs, ont bien senti le coup. Car sur la passe du malin Boris Diaw, c’est à nouveau le géant serbe qui surgit pour inscrire un nouveau panier. Et l’AT&T Center d’éructer…

Avec 17 points en 15 minutes, le tout à un parfait 7/7, Boban Marjanovic vient d’enchaîner pour la première fois de sa jeune carrière NBA un deuxième match d’affilée en double figure. Après avoir établi son record de points à 18 unités au début décembre face aux Sixers, le pivot rookie continue de surprendre par la rapidité de son adaptation au jeu NBA.

« J’essaie juste de me rendre utile, » balbutie-t-il sur ESPN. « J’essaie d’aider mes coéquipiers et eux m’aident en attaque. C’est bien. On joue bien ensemble, ils utilisent bien ma taille, et je suis à l’aise quand je suis sur le terrain. Je suis très content de faire partie de cette équipe. »

Maltraités en début de match, et même passablement irrités à l’image d’un Gregg Popovich expulsé après avoir protesté contre la défense physique de Kevin Garnett sur David West, les Spurs ont lentement mais sûrement inversé la tendance en deuxième mi-temps.

Bien plus qu’une curiosité

Et le deuxième passage sur le terrain de Boban Marjanovic n’y pas été étranger. Au contraire.

« Il a eu une influence sur le match lors de ses deux passages, non seulement par son jeu mais aussi par sa capacité à galvaniser le public, » a confirmé Ettore Messina. « Il a impliqué ses coéquipiers et psychologiquement, ça l’a aidé. Je suis très heureux. Quand on a commencé à le faire jouer en début de saison, il était plus une curiosité qu’autre chose. Mais maintenant, les gens comprennent que c’est un vrai joueur de basket, qui doit encore travailler et qui a une vraie marge de progression. Mais on peut déjà compter sur lui. »

Loin d’être un simple totem, comme l’a fort justement souligné David West, Boban Marjanovic prouve que ses performances immenses en Euroligue l’an passé (17 points, 11 rebonds) avec l’Etoile Rouge de Belgrade n’étaient pas un accident de parcours. Il est déjà prêt à apporter aux côtés de joueurs comme Boris Diaw, pour qui ses 2m21 sont une cible facile.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *