Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Le Thunder doit-il égaler l’offre des Blazers sur Enes Kanter ?

NBA: Chicago Bulls at Oklahoma City Thunder

En pleine reconstruction après le départ de LaMarcus Aldridge, Wes Matthews, Nicolas Batum, Robin Lopez et Arron Afflalo, les Blazers sont lancés plein pot dans une saison de reconstruction totale, du sol au plafond ! Avec les arrivées d’Ed Davis, Noah Vonleh et Mason Plumlee, Portland a néanmoins eu le culot de lancer une « offer sheet » à Enes Kanter du Thunder.

Proposant un contrat de 70 millions de dollars sur 4 ans à l’intérieur turc d’OKC, les Blazers mettent un rival direct dans une situation compliquée. C’est forcément un bon coup de leur part… mais la valeur du joueur est un peu faussée (à la hausse) avec cette manoeuvre ! En effet, le Thunder a jusqu’à dimanche pour égaler l’offre ou alors Kanter (et son scoring intérieur) fera ses valises pour l’Oregon.

D’un point de vue purement sportif, c’est évidemment un véritable casse-tête car Kanter a montré de très bonnes choses avec le Thunder, tournant à 19 points et 11 rebonds sur ses 26 matchs sous la tunique d’OKC. Piètre défenseur mais attaquant aux mains d’or, Kanter serait un investissement intéressant à long-terme, à 23 ans seulement, si et seulement s’il se met en tête de progresser en défense.

Quelles leçons de l’épisode James Harden ?

D’un point de vue financier, c’est également assez compliqué pour OKC qui a toujours défendu une ligne de conduite l’empêchant de dépasser le seuil de la luxury tax. Or, si Sam Presti décide effectivement d’égaler l’offre des Blazers, comme il l’a laissé entendre, le Thunder aurait une masse salariale à 99 millions de dollars, ce qui dépasserait alors allègrement la limite du salary cap qui est fixée à 70 millions (de 29 millions de dollars au-dessus), et la luxury tax qui est fixée à 84 millions (de 15 millions de dollars). En tout et pour tout, avec 28 millions de luxury tax à payer, cela gonflerait donc le budget à 127 millions de dollars !

Troisième plus petit marché de la NBA, OKC a toujours souhaité minimisé ses factures au maximum, s’empêchant notamment de signer James Harden (qui exigeait le max et rien de moins) à l’été 2012. Avec Enes Kanter, et alors que Kevin Durant sera à son tour sur le marché l’été prochain, le Thunder a un choix cornélien à prendre. Il aura sans aucun doute des conséquences lourdes à court et à long-terme, mais avec leur fenêtre de tir qui se réduit drastiquement, le Thunder doit frapper fort !

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Oklahoma City Thunder en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés