Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Disculpé par une enquête interne, Danny Ferry quitte les Hawks sans haine ni rancœur

ferryMême s’il a été forcé de quitter les Hawks, Danny Ferry ressort disculpé des accusations de racisme qui ont fait suite à sa conférence autour de Luol Deng. Selon les avocats d’Alston & Bird LPP, qui ont épluché plus de 20 000 documents et emails liés à cette histoire, la version de l’ancien GM d’Atlanta, qui expliquait avoir simplement lu un avis d’un scout, se tient.

« Les faits indiquent que vous répétiez des mots qui n’étaient pas les vôtres mais ceux d’un rapport de scouting, à propos de M. Deng. Rien n’indique de manière évidente que, durant cette conférence téléphonique, vous ayez agi d’une façon motivée par des préjugés négatifs liés à la race, au pays ou aux origines de M. Deng. En fait, vous recommandiez chaudement Luol Deng et vous avez même tenté de le signer, » confirme Bernard Taylor de Alston & Bird dans son rapport.

Quelques jours avant l’affaire Ferry, Bruce Levenson, le propriétaire des Hawks, s’était lui aussi retrouvé dans la tourmente suite à la révélation d’un email raciste sur les fans blancs des Hawks qui pourraient avoir peur des fans noirs. Il avait dû mettre en vente ses parts dans la foulée.

Si Bruce Levenson et Danny Ferry n’étaient pas exempts de tout reproche, loin de là, la divulgation de leurs commentaires était surtout le fruit d’une rivalité entre co-propriétaires.

« Danny s’est retrouvé au cœur d’une dispute née d’un malheureux désaccord entre les propriétaires, » explique ainsi Todd Foreman, actionnaire minoritaire des Hawks, dans une lettre publiée vendredi dernier.

Danny Ferry : « J’ai fait une erreur »

Défendu par plusieurs joueurs et même par Adam Silver, Danny Ferry aura donc mis un an à confirmer ce que tous disaient déjà de lui, à savoir qu’il n’est pas un homme raciste. Même si cela ne lui permettra pas de garder son poste.

« J’ai fait une erreur et j’en prends l’entière responsabilité, » commente-t-il pour sa part à USA Today. « J’ai beaucoup appris et cela m’aidera à être meilleur dans ce que je fais, peu importe ce que ce sera. Je ne sais pas encore. J’aime le basket. J’ai une femme et cinq enfants, dont quatre sont des adolescentes. Quelle que soit notre décision pour l’avenir, nous la prendrons en famille. »

Pardonné par Luol Deng, Danny Ferry espère maintenant qu’on se souviendra de lui pour ce qu’il a réussi à construire à Atlanta et non pour cette histoire.

« Nous avons eu quatre All-Stars, gagné 60 matches. La ville d’Atlanta a été derrière cette équipe comme peut-être jamais auparavant et c’était très important pour moi. Beaucoup de gens sont venus ici grâce à moi ces dernières années, des joueurs, des coaches et ce succès doit rester le plus important. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Atlanta Hawks en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés