Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Les Celtics déterminés à animer la draft

Alors que le Racine-Journal Times rapporte que Boston chercherait à drafter plus haut qu’en 16e et 28e position, Austin Ainge, fils de Danny et responsable du personnel sportif aux Celtics, a détaillé auprès d’une radio locale les objectifs du club pour la draft. Selon lui, tout est possible mais Boston ne fera pas de folie.

« Il faut être prudent (…) Nous devons obtenir une bonne contrepartie si l’on échange. »

« Nous serons actifs, que ce soit en avançant ou en reculant dans la draft, par un échange pour des joueurs ou des choix de draft, ce sont toutes des options envisagées. Nous voulons tous des stars et des grands talents, c’est ce qui gagne en NBA et c’est un peu plus facile de parvenir au sommet de la draft. Si cette opportunité se présente d’elle-même, nous serions intéressés mais cela dépend du prix. On ne peut pas échanger toute l’équipe pour un choix car si on se manque, on se trouve dans de gros problèmes. Il faut être prudent. Il ne s’agit que du juste prix. Que ce soit pas un joueur actuel ou en avançant dans la draft, nous devons obtenir une bonne contrepartie. » explique t-il à 98.5 The Sports Hub.

 

Le dirigeant ne cache pas que la franchise est très active en coulisses, néanmoins Austin Ainge se moque avec légèreté des bruits qui circulent. Selon lui, ils sont trop peu représentatifs de la réalité des discussions en cours.

« Nous parlons avec chaque équipe et nous le faisons depuis toujours. On rit souvent de certaines choses qui fuitent et de leur timing : est-ce une stratégie de l’équipe ou une vraie fuite ? On parle avec chacune d’entre elles à propos de beaucoup de choses et seulement 10 à 15% de ces discussions sortent dans la presse. »

Des atouts à profusion

Avec six premiers et six seconds tours de draft entre 2016 et 2018,  Boston dispose par ailleurs de nombreuses pièces susceptibles d’intéresser des équipes en vue d’un échange, ce qui explique la confiance affichée par la franchise. Boston veut se renforcer et présente suffisamment de matière pour y parvenir.

« Nous avons beaucoup d’atouts si des équipes veulent se libérer d’un vétéran et reconstruire par la draft. Nous avons un bon paquet de choix à leur proposer. Nous allons rester opportunistes. » conclut-il.

Aussi, Boston a la capacité d’absorber un gros contrat avec plus de 24 millions de dollars à dépenser cet été, sans oublier dix trade exceptions à leur disposition (dont une de 12.9 millions de dollars). Dans cette situation, Boston est en position de force pour atteindre son objectif, d’autant que la franchise n’a jamais rechigné à manoeuvrer : sur cette seule saison, elle a concrétisé pas moins de onze échanges.

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Boston Celtics en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés