NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Grizzlies piégés par leur maladresse

Les Grizzlies piégés par leur maladresseÉliminé par Golden State après six matches harassants, Memphis quitte cette saison déçu, abattu après tant d’efforts et tant d’espoirs vains. Ces demi-finales ont été jouées pleinement, en dépit des pépins physiques, de Mike Conley ou Tony Allen. L’abnégation n’a pas été suffisante, et voilà que la saison s’achève, non sans regret. Si le premier tour fut l’occasion pour la plupart des joueurs de se montrer efficaces, de nombreux Grizzlies sont rentrés dans le rang lors de ces demi-finales. 

Pas suffisamment de menaces offensives fiables

Jeff Green ? 8.7 pts à 39.3%. Vince Carter ? 7 pts à 38.1%. Beno Udrih ? 4.8 pts à 35.3%. Avec un banc en faillite, les Grizzlies pouvaient difficilement faire mieux. Marc Gasol usé (19.2 pts mais 37.6% aux tirs), la marche était trop haute. Face à une équipe aussi dangereuse à l’extérieure, aussi prolifique aux tirs, Memphis n’avait pas de répondant : 27.2% à trois-points sur la série. Par conséquent, il faut s’attendre à du changement dans le Tennessee.

« Nous avons les joueurs que nous avons. Nous faisons avec. Nous avons des grands, et nous devons jouer sur nos points forts. On ne peut pas changer ça »a commenté Mike Conley à ESPN après la défaite. « On doit travailler avec les joueurs que nous avons. On a fait un boulot phénoménal comme ça mais je pense que pour la saison prochaine, nous devons trouver des moyens de libérer des gars à l’extérieur, trouver des gars qui peuvent avoir des tirs ouverts, essayer d’espacer le jeu, frapper à l’extérieur et trouver plus d’opportunités pour nos grands. »

Dave Joerger : « Ils nous ont coincés en haut… »

À la décharge des Grizzlies, Golden State a admirablement bien défendu sur la ligne extérieure mais il n’empêche que rares sont les joueurs de Memphis capables de créer leur tir, en dehors de Mike Conley : Courtney Lee reste limité dans ce domaine, Vince Carter n’a plus les qualités pour et Jeff Green fait preuve de trop de passivité. Dave Joerger reconnaît que cette lacune fut parfaitement exploitée par son adversaire.

« Nous avons gagné 55 matches, nous avons une taille qui oblige les autres à s’adapter. Dans le Game 4, nous avons vu qu’ils ont réalisé un bel ajustement. Pour faire simple, ils nous ont coincés en haut et ils nous ont défiés de tirer en périphérie. »

Sans position de tir, ni de menaces suffisamment nombreuses pour créer des brèches, Memphis s’est enrayé. Après cette défaite, une de plus pour ce noyau dur réuni depuis plus de 4 ans, la franchise se penchera sans doute sur cette faille, trop souvent responsable de ces successives fins de saison prématurées.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *