NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Warriors piégés par le retour du vengeur masqué

Les Warriors piégés par le retour du vengeur masquéUn Conley et ça repart ! Le slogan des Grizzlies est tout trouvé avant de ramener la série à Memphis avec l’avantage du terrain (90-97). Avec ses 22 pts en 27 minutes et sa défense, le meneur le plus sous coté de la NBA a fait de l’ombre au nouveau MVP, Steph Curry (19 pts à 7/19). Frustrés et irrités par l’énorme défense des Ours, les Warriors (41,7%) ont pêché par précipitation (20 balles perdues) et impatience (6/26 à 3 pts). Steve Kerr a essayé de faire péter le verrou mais Memphis et Zach Randolph (20 pts, 7 rbds) étaient trop solides, trop malins, trop rusés.

Première défaite à domicile depuis le 27 janvier

Après les paroles, les actes. Les Warriors ont passé leurs interviews d’après match dimanche à peser l’absence de Mike Conley dans la balance. Quarante-huit heure plus tard, le revenant masqué leur a confirmé que oui, quand il est sur le parquet Memphis retrouve son équilibre. Et redevient l’opposant casse bonbons que tout le reste de la ligue déteste jouer. Le premier quart temps donne une idée de la transformation : 9 pts en transition, 24 shoots tentés, 1 balle perdue, un Klay Thompson sous l’éteignoir et 6 pts d’avance après en avoir compté 11. Les Grizzlies sont de retour, Mike Conley aussi. Le meneur masqué réussit ses quatre premiers shoots et conséquence directe de ce danger extérieur, Z-Bo se régale dessous.

Le deuxième quart confirme les soucis des hôtes, trop maladroits à l’image du duo Thompson-Green (3/13 à la pause). Les Warriors précipitent trop, par impatience, forcent têtes baissées. Pour la meilleure équipe à la passe de la ligue, rentrer aux vestiaires avec neuf assists et 10 balles perdues reflète un malaise. Les Guerriers manquent de jugeote, l’extra pass est inexistante et même dessous c’est la vendange (7/20 en 1ère MT). Heureusement que Leandro Barbosa se rappelle ses plus belles années à Phoenix en deuxième quart pour emballer l’Oracle.

Du pur Memphis

Le trophée de MVP reçu par Steph Curry (9 pts et 4 passes à la mi-temps) avant l’hymne inhibe-t-il le reste de la troupe ? Peut-être. Mais rendons à César ce qui lui appartient : les Grizzlies jouent bien, très bien. Randolph et Conley compilent 21 pts, Jeff Green et Beno Udrih en apportent 10 en sortie de banc et même sans un lancer de Marc Gasol, Memphis relègue Golden State à -11 (39-50) après deux quart temps. La Mer Jaune s’agite, s’impatiente elle aussi.

Avec trois shoots consécutifs inscrits au poste en début de troisième quart, Memphis appuie sur la plaie. Golden State est amorphe. Le bûcheron Andrew Bogut coupe du bois sous les panneaux mais Grizzlies trouvent toujours la parade : +15 après sept minutes de jeu en seconde période.

Conley et Randolph, les griffes du mal

Chaque début de retour reste un embryon pour des Warriors frustrés. Green, Vince Carter ou Gasol donnent chacun un coup de matraque, les Ours ont la peau dur. Après un shoot primé raté du nouveau MVP en contre attaque à -8, Memphis profite d’un énorme rebond offensif et d’un tir à trois points de Courtney Lee au buzzer pour rester à +10 après 36 minutes. Golden State a marqué 63 pts en trois quart temps dans son antre, où il reste sur 26 victoires de rang face à des adversaires de l’Ouest. L’événement est rare. Très rare.

Steve Kerr tente le small ball pour relancer ses troupes. L’association Green-Iguodala à l’intérieur n’empêche pas Z-Bo d’enchaîner deux moves dos au panier. Bogut revient et Dave Joerger sort Marc Gasol de son interlude. Golden State court après son stop, incapable de lancer la série qui ferait douter les Grizzlies. Sur une passe téléphonée de Curry, Tony Allen sort les dents et part au dunk après une interception (76-87).

Memphis ne laisse aucun panier facile, conteste toutes les possessions et coupe les lignes de passe. Les Warriors sont dans le dur à l’approche des trois ultimes minutes. Il faut un numéro de Harlem Globe Trotter de Curry pour les remettre à -7. Mike Conley redonne un coup de griffe, à 7m23. L’Oracle est sonnée. Au complet, les Grizzlies ont retrouvé leurs fondamentaux. Et comme d’habitude, ils ont fait déjouer l’adversaire. Golden State n’avait plus perdu à domicile depuis le 11 novembre contre un adversaire de la côte Ouest. Comme D.C et les Cavs, le champion de la saison régulière n’est plus invaincu.

[box boxscore_050515_gsw-mem]

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *