NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

[Les Français en NBA] 12e – Alexis Ajinça

aji

« Rien ne sert de courir, il faut partir à point. » Ce vieil adage pourrait parfaitement correspondre à l’impact de la France sur la NBA. Encore absente des parquets nord-américains il y a moins de vingt ans, la France est devenue en l’espace de quelques années le premier pourvoyeur de talents, si l’on excepte évidemment les Etats-Unis.

Pourtant, ce sont près de trente pays qui ont devancé l’Hexagone en envoyant l’un de leur ressortissant en NBA. Mais depuis 1997 et la sélection d’un certain Olivier Saint-Jean par les Sacramento Kings, ce ne sont pas moins de vingt joueurs tricolores qui ont foulé les parquets du plus prestigieux championnat du monde. Certains sont devenus des stars mondiales, d’autres ont connu des carrières respectables, et d’autres encore n’ont malheureusement pas réussi à y faire leur trou.

Mais qu’importe, rien que le fait de pouvoir dire que l’on a eu la chance de jouer en NBA reste une réussite phénoménale, et Basket USA a décidé de classer les 20 joueurs français à avoir foulé un parquet NBA.

N°12 : Alexis Ajinça

Formé à: Pau-Orthez / Hyères-Toulon
Draft: 1er tour, 20ème choix par Charlotte en 2008
Saisons: 4 (2008 à 2011 avec Charlotte, Dallas et Toronto, 2013-2014 à New Orleans)
Matchs en saison régulière: 127 (dont 36 comme titulaire)
Matchs en playoffs: 0
Moyennes: 4,3 points à 48,8%, 3,1 rebonds, 0,4 passe décisive
Totaux: 551 points, 389 rebonds, 53 passes décisives
Record en carrière: 19 points (face aux Los Angeles Clippers le 24 février 2014)

Awards: –

Son parcours:
26 juin 2008: Sélectionné par les Charlotte Bobcats au 1er tour (20ème choix) de la Draft 2008
13 juillet 2010: Echangé par les Charlotte Bobcats avec Tyson Chandler aux Dallas Mavericks en échange de Matt Carroll, Erick Dampier, Eduardo Najera et d’une somme d’argent.
24 janvier 2011: Echangé par les Dallas Mavericks avec un deuxième tour de Draft en 2013 et une somme d’argent aux Toronto Raptors contre les droits sur Giorgos Printezis.
20 décember 2013 : Signe avec les New Orleans Pelicans pour deux ans.

Gains: $5,097,324

Suivi très jeune par les scouts d’à peu près toutes les franchises NBA, Alexis Ajinça est sélectionné par les Charlotte Bobcats au premier tour de la Draft en 2008 bien plus pour son potentiel et sa taille que pour son jeu et ses performances sur les parquets de Pro A (5 points de moyenne avec Hyères-Toulon). Malgré ses 2,15 mètres, son physique trop frêle constitue un handicap qu’il ne parvient pas à surmonter lors de son premier passage en NBA.

Sa première saison est un  véritable échec. Il ne joue que 31 matchs et ne parvient pas à convaincre le staff des Bobcats qui l’envoie s’aguerrir en D-League. Rebelote la saison suivante. Après six matchs, il est une nouvelle fois envoyé en ligue mineure et ne sera jamais rappelé par son coach en NBA. Pourtant, à la surprise générale, la franchise exerce son option pour le conserver pour une année supplémentaire mais Ajinça ne reste finalement pas en Caroline du Nord. Il est en effet envoyé chez l’un des favoris pour le titre, Dallas, qui possède déjà une raquette extrêmement bien fournie. Relégué en bout de banc, il ne joue que dix matchs avec les Mavericks avant d’être envoyé au Canada chez les Raptors.

A l’inverse des Mavs, la raquette de Toronto est exsangue. Chris Bosh parti à Miami et Reggie Evans blessé, on se dit alors que le français tient sa chance pour sauver sa peau en NBA. Malgré des performances honnêtes en sortie de banc (4,8 points et 2,5 rebonds de moyenne), Ajinça a toujours du mal à s’imposer dans la peinture face à des intérieurs beaucoup plus massifs que lui. Non reconduit par les Raptors à l’intersaison 2011, il rentre en France et effectue une pige impressionnante à Hyères-Toulon. Il s’engage ensuite avec la SIG Strasbourg et devient l’un des joueurs majeurs de la Pro A et participe même à l’Euroleague.

Plus mûr et plus costaud physiquement, il reçoit une offre de la part des New Orleans Pelicans en décembre 2013 et saute sur l’occasion pour retrouver la NBA. Bien qu’étant arrivé en cours de saison, il joue un rôle important dans la raquette de l’équipe et démarre même 30 rencontres dans le cinq de départ. Dès son premier match, il prend 11 rebonds en seulement seize minutes de temps de jeu, et il affiche une confiance bien plus grande que lors de son premier passage aux Etats-Unis. Le stéphanois signe quelques performances de choix (17 points, 7 rebond face à Indiana, 19 points et 12 rebonds face aux Clippers, 16 points et 9 rebonds face aux Bucks). Au final, le bilan de sa saison est très positif et il devra faire encore mieux la saison prochaine pour espérer faire définitivement son trou en NBA.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *