Pariez en ligne avec Unibet
  • TOR1.42NOR2.9Pariez
  • LAC1.8LAL1.95Pariez
  • TOR1.65BOS2.2Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 1996 : le soir où John Calipari n’a pas sélectionné Kobe Bryant

Kobe BryantVoilà déjà dix-huit ans que les Charlotte Hornets ont sélectionné Kobe Bryant à la draft avant de l’envoyer aux Los Angeles Lakers contre Vlade Divac. Le natif de Philadelphie réalisait alors son rêve de porter les mêmes couleurs que Magic Johnson. Après dix-huit saisons en NBA, l’arrière a gagné 5 titres NBA et s’est imposé comme le Laker le plus emblématique de la franchise, selon Magic himself.

Pourtant, en 1996, Bryant n’était pas censé arriver à Los Angeles. Un autre coach le convoitait pour le huitième choix de la draft: John Calipari, alors à la tête des New Jersey Nets.

« John voulait absolument Kobe et il s’est fait avoir » raconte John Nash, alors general manager de l’équipe. « Tout le monde savait que je le désirais. » confirme Calipari auprès d’ESPN.

Une draft exceptionnelle

Les talents ne manquaient pas dans cette promotion 1996. De Allen Iverson à Ray Allen en passant par Steve Nash, Marcus Camby, Predrag Stojakovic, Stephon Marbury, Jermaine O’Neal ou encore Shareef Abdur-Rahim, il y avait peu de chances de commettre un impair. Mais Calipari n’avait de yeux que pour ce lycéen de Lower Merion.

La volonté du coach est inaltérable et il est persuadé que Kobe Bryant portera le maillot des Nets. Malheureusement pour lui, un des propriétaires n’est pas convaincu. Joe Taub préfère John Wallace et craint que le lycée ne convoite un plus gros marché et parte dès que possible. Il s’avère que l’homme d’affaires a raison.

Le camp du joueur fait pression sur les Nets

Déjà à 17 ans, le joueur ne partageait pas les mêmes ambitions. Quelques heures avant la draft, Arn Tellem, l’agent du joueur, appelle le general manager des Nets et le menace d’envoyer Bryant en Italie si New Jersey le drafte. Rapidement, John Nash découvre le pot-aux-roses: en coulisses, Jerry West a passé un accord avec Charlotte pour récupérer le 13e choix. Le general manager des Lakers est convaincu que si Kobe passe le huitième choix, il tombera jusqu’à cette position.

Nash est persuadé que Bryant et son agent bluffent mais en parallèle, il reçoit le coup de fil d’un autre éminent agent, David Falk, qui lui parle de son protégé, Kerry Kittles. Sous pression, John Calipari cède à la proposition du general manager.

« John avait un contrat de cinq ans. Je lui ai dit qu’il aurait d’autres opportunités s’il manquait son Kobe Bryant. »

Le GM des Nets a tort. Son coach ne restera finalement que deux ans et demi aux Nets et Kerry Kittles n’a pas réalisé la carrière qu’on lui prêtait.

« Je vais être honnête. Pour rien au monde, je n’aurais manqué l’opportunité de coacher Kerry Kittles. » révèle le coach. « J’adore Kerry. J’ai dit à cette époque que Kerry serait meilleur que Kobe les deux premières années mais que les cinq saisons d’après, Kobe serait intouchable. »

John Calipari: « Je suis un meilleur coach depuis… »

À sa décharge, Kerry Kittles était attendu comme un futur All-Star et à l’époque, peu de responsables seraient allés aussi loin que Calipari avec un lycéen, aussi talentueux soit-il. D’ailleurs, avec les choix respectifs de Lorenzen Wright, Vitaly Potapenko ou encore Todd Fuller, les Clippers, Cavaliers et Warriors ont eux aussi manqué une belle opportunité. Viré lors de sa troisième saison après trois victoires en vingt matchs, John Calipari revient sur l’épisode sans aucune amertume, rien ne dit qu’avec Bryant, les choses seraient allées dans un meilleur sens.

« Serait-il resté ? Il aurait pu demander un échange au bout d’un ou deux ans. On ne sait jamais. Plein de choses auraient pu arriver. » conclut-il. « Cela m’a servi de leçon. Je suis un bien meilleur coach depuis.  Ca vous enseigne l’humilité d’être viré, et d’entendre qu’on ne veut plus de vous. »

 

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés