Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CLE
CHA1:00
DEN
HOU3:00
GSW
ATL4:30
Histoire News

Jordan Rules : les Pistons dévoilent leur méthode pour défendre sur Michael Jordan

« Elles ont été gardées secrètes du grand public jusqu’à maintenant, et nous sommes fiers de vous présenter les Jordan Rules. »

Voici le message des Pistons pour accompagner la vidéo « Unforgettable Moments : The Jordan Rules », postée récemment sur la rivalité avec Michael Jordan à la fin des années 80.

Pendant des années, ils ont laissé entendre que cela avait été amplifié (inventé même) par les médias mais désormais, 25 ans plus tard, les Pistons assument les Jordan Rules, ces fameuses règles mises en place pour éteindre le meilleur joueur de tous les temps.

On y découvre par le témoignage d’anciens joueurs et de journalistes locaux comment Chuck Daly et ses hommes ont inventé cette tactique pour battre les Bulls chaque saison entre 1988 et 1990.

Dumars et Rodman, le gentleman et le bad-boy

Jordan vs PistonsL’organisation défensive était plus ou moins connue. Joe Dumars était le pot de colle attitré de Jordan, avec sa petite taille, ses mains actives et ses appuis près du sol. Il orientait toujours Michael vers l’aide défensive pour le forcer à prendre une mauvaise décision. Un travail de sape qui a fait souvent dire à l’ancien Bull que son adversaire le plus coriace était Dumars.

Ensuite, c’est Dennis Rodman qui s’occupait de Jordan, dans un style complètement différent. Plus grand, plus physique, « The Worm » en imposait et voulait entrer dans la tête de son adversaire pour le déconcentrer et le faire craquer. Immense rebondeur, le futur coéquipier de Jordan et Scottie Pippen montrait alors une polyvalence inimaginable : un joueur capable de prendre plus de 10 rebonds par match, de défendre sur les plus gros pivots mais aussi sur le meilleur extérieur de l’histoire.

Les deux joueurs switchent sur Jordan quand ils ne font pas prise à deux sur lui. Deux des meilleurs défenseurs de l’histoire pour limiter l’impact du décuple meilleur marqueur de la ligue. Un vrai traitement de choc.

Il fallait le fatiguer défensivement aussi

Les Jordan Rules ne s’arrêtent pas à la défense. Daly voulait aussi que Jordan se fatigue à défendre. Dès lors, le ballon était donné au joueur dont il avait la charge. Isiah Thomas et Dumars la plupart du temps. Pas une mince affaire donc.

Faire des aides défensives et le forcer à se fatiguer en défense, cela n’est pas révolutionnaire puisque toutes les équipes ou presque utilisaient cela contre l’arrière des Bulls. La grande différence avec Detroit, c’est la dimension physique. Aucune autre équipe de la NBA n’avait de tel défenseurs, de tel joueurs aussi fort mentalement et capables de se sacrifier physiquement pour stopper un seul joueur.

Cela a fonctionné trois saisons de suite, avant de craquer complètement en 1991 avec un sweep des Bulls en finale de conférence. Mais avant cela, Jordan avait chuté face à une équipe terriblement intelligente, physique au possible (parfois violente) mais avec un caractère unique.

Vidéo en cours de chargement...



Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *