NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIN
MIL22:30
CHA
CLE1:00
PHI
BRO1:00
TOR
SAS1:30
DET
LAC2:00
CHI
ORL2:00
NOR
NYK2:00
HOU
IND3:00
OKC
GSW3:00
MEM
DAL3:30
DEN
MIA4:00
SAC
WAS4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIN4.35MIL1.22Pariez
  • CHA1.61CLE2.33Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Stephen Curry, le nouveau prince du Madison Square Garden

Stephen CurryUn an et un jour après avoir marqué l’histoire de la Mecque du basket, Stephen Curry a remis le couvert pour son passage annuel à New York avec Golden State, vainqueur 126-103. En moins de trois quart-temps, le meneur des Warriors a signé un triple-double (son 3e cette saison avec 27 pts, 11 rbds, 11 pds) et renvoyé les Knicks à leurs études. Privés de Stoudemire (genou), les coéquipiers d’un Carmelo Anthony agressif mais maladroit (7/26) n’ont jamais pesé dans ce match. Le ressort semble vraiment cassé et le Garden a longuement sifflé son équipe durant la partie.

Il y a quelque chose de spécial entre Stephen Curry et le MSG, comme avec tous les grands joueurs. Éteint il y a deux jours à Chicago (5 pts), le meneur de Golden State a retrouvé toute sa superbe cette nuit. Face à un Carmelo Anthony capitaine à la dérive et des Knicks privés d’Amar’e Stoudemire, les Warriors ont asséné une pluie de 3 points (14/35) tout en régnant dans la peinture.

O’Neal à la rescousse

Curry s’est rapidement mis en jambes avec 12 points dès les 10 premières minutes dont deux paniers à 3 points pour finir, histoire de donner le ton de la rencontre (21-31). A la rue, New-York n’a même pas réussi à profiter de la sortie de Bogut précoce pour trois fautes dès le 1er quart-temps afin de titiller Golden State à l’intérieur. Irréprochable depuis plusieurs matchs, c’est au contraire le vétéran Jermaine O’Neal, qui parfaitement pris le relais. Il a même compensé l’absence du pivot australien à la marque avec 10 points dont un dunk féroce sur une passe de Jordan Crawford (32-48).

Curry brillant

Comme une éclaircie dans la tempête new-yorkaise, les apparitions de Hardaway Jr redonnaient un peu de baume au cœur du Garden. Car Carmelo Anthony ramait à contre courant, plus à figer l’attaque qu’à la fluidifier. Et sa grosse présence au rebond offensif (7) n’excusait pas sa piètre sélection de tir (4/15 à la mi-temps). Melo souffrait clairement de la comparaison avec Curry dans le duel des gâchettes. Car en plus de régaler la galerie avec 20 unités à la pause, le n°30 des Warriors a aligné les passes décisives (7 en première mi-temps), régulant à merveille un run and gun digne des plus belles années des Suns.

Knock-a-Knick

Rentrés aux vestiaires sous les huées avec 21 points dans la tronche (52-73), les Knicks ont de nouveau bu la tasse en 3e quart-temps, laissant Golden State dérouler le tempo si cher à Mark Jackson. A trois reprises, Curry et Thompson ont frappé les Knicks à la nuque sur des trois points en transition qui brisaient le moral des troupes. Avec déjà 27 points et 10 passes au compteur à 3 minutes de la fin du 3e quart, Curry a pris son 10e rebond, synonyme de triple-double, sur un shoot raté de Carmelo Anthony, comme un symbole. Autre symbole, l’expulsion de Tyson Chandler qui s’est embrouillé avec Marreese Speights. Le dernier symbole de ce match à sens unique qui a vu les Warriors l’emporter 126-103.

Golden State s’est parfaitement relevé de son match complètement raté à Chicago et devra poursuivre sur cette voie dès demain à Toronto dans sa lutte à distance avec Dallas à l’Ouest. Pour New-York, qui n’a plus encaissé moins de 107 points par match depuis 5 matchs, il faudra trouver les ressources pour aller défier Chicago, également dimanche.

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_280214_nyk-gsw]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires