NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
MIA103
BOS100
Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Dominique Wilkins et Isiah Thomas pensent que Kobe Bryant va revenir fort

Parmi les joueurs qui ont réussi à revenir d’une blessure au tendon d’Achille, Dominique Wilkins est toujours le premier cité.

Blessé en janvier 1992 à l’âge de 32 ans, « The Human Highlight Film » avait retrouvé les parquets en novembre 1992. Il avait alors disputé 71 matches de saison pour 29.9 points de moyenne. Avant de s’envoler pour l’Europe quelques années plus tard pour y remporter l’Euroligue.

Wilkins : « Ça dépend de la personne »

Un retour qui va servir d’exemple à Kobe Bryant, blessé en avril dernier et qui devrait revenir dans les prochaines semaines. L’ancien dunkeur des Hawks insiste déjà sur sa douleur et le fait qu’on lui prédisait une fin de carrière.

« Quand j’ai quitté le terrain, je ne pouvais plus marcher. C’est une douleur unique, pourtant je me suis cassé des os, tordu des genoux mais le tendon d’Achille, c’est terrible. Tout le monde disait que ma carrière était terminée, que je ne pourrais jamais revenir et redevenir celui que j’étais », raconte-t-il à ESPN.

C’est donc au mental que la blessure se combat. Dominique Wilkins en est d’ailleurs persuadé : avec son mental, Bryant va revenir aussi fort qu’avant.

« S’il y a bien quelqu’un qui peut revenir, c’est Kobe. Pourquoi ? J’ai rencontré très peu de joueurs aussi compétitifs que lui. Il est l’un de ces joueurs comme Jordan, Bird ou Magic. Il est tenace, et personne ne lui dit qu’il ne peut pas faire quelque chose. Pour revenir et peu importe les avancés de la médecine, cela dépend de la personne, de sa détermination et de son engagement dans le travail. »

Thomas : « Revenir oui, dominer non »

Isiah Thomas a lui aussi connu cette blessure, en 1994. Mais le meneur des Pistons avait décidé de mettre fin à sa carrière. Pour autant, il partage l’avis de Wilkins car, pour lui, Kobe Bryant a encore faim. Mais il prévient aussi que Kobe va devoir accepter quelques rudes soirées.

« C’est une blessure qui dévaste tout. J’étais trop vieux pour revenir car la blessure aurait affecté ma vitesse, mon shoot et mes déplacements. Et le jeu n’aurait pas été aussi fun si je ne pouvais plus dominer mes adversaires. Mais je ne vais pas parier contre Bryant car il a toujours faim, même en fin de carrière. Seulement, on va voir si Kobe accepte certaines soirées où, avec la blessure, il ne va pas être dominant. »

C’est-à-dire ?

« Je ne pense pas qu’il va se satisfaire de 17-18 points par match. C’est fou de dire ça mais c’est comme cela que les grands joueurs pensent. Pour moi, à l’époque, 14 points et 7 passes, ce n’était pas suffisant. Quand un joueur chute de 26 à 17 points par match, il est détruit mentalement. Les gens les regardent différemment aussi et il faut être capable d’accepter cela. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés