Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

San Antonio donne la fessée pour commencer

20 pts, 9 pds pour Tony ParkerQui a dit que les Spurs n’avaient pas de puissance offensive ? Le jeu léché de San Antonio a brillé de mille feux pour cette ouverture des finales de conférence Ouest. Tony Parker (20 points, 9 passes) a été magistral en tant que chef d’orchestre d’une attaque texane parfaitement au point (53% aux tirs sur le match, et 14/29 à 3-points !). Les Grizzlies n’ont jamais trouvé les solutions pour contrer les vagues des Spurs et s’inclinent logiquement dans les grandes largeurs (105-83).

Tony Parker en démonstration

Les Spurs sont en démonstration en ce début de match. Et en plein centre du système Spurs, se trouve encore Tony Parker qui a déjà marqué 8 des 16 points de son équipe (16-6). Mieux, il a participé pour 14 des 18 points avec ses 2 passes et son 2/2 aux lancers. Les Texans se baladent et mènent tranquillement après 12 minutes (31-14). Le Red Mamba a.k.a Matt Bonner a fait une bonne entrée en rentrant deux tirs longue distance alors qu’en face, Zach Randolph reste muet avec 0/3 aux tirs.

En fait, il n’y a bien que Marc Gasol qui tient la boutique ; il en est à 12 points à la pause. Mais San Antonio récite une partition sans fausse note avec 20/38 à deux points, et 6/13 derrière l’arc à la pause. Mike Conley (8 points, 7 passes) a remis le nez à la fenêtre, mais rien qui n’inquiète la belle mécanique huilée par coach Popovich. Le banc apporte ainsi 17 points pour les Spurs qui sont sereinement en contrôle à la mi parcours (51-37) avec TP en meilleur scoreur avec 12 unités, et un bel apport de Danny Green (10 points).

Des Grizzlies sans solution…

Memphis ne veut pourtant pas baisser pavillon si vite et grâce à deux 3-points de Quincy Pondexter et un petit dunk de Bayless, les Grizz’ passent un 10-0. Du coup, l’écart n’est plus que de 6 longueurs (62-56). Mais Ginobili calme tout le monde avec un 3-points en sortie de temps mort. Et les Spurs se remettent même en selle pour finir le 3e quart sur un 11-1 qui remet les Grizzlies loin derrière (73-57). La démonstration continue avec Parker qui réalise une passe au cordeau pour Kawhi Leonard qui traînait sous les panneaux.

Gêné par son genou, l’ailier des Spurs cumulait tout de même 18 points avec 7/10 aux tirs dont un excellent 4/5 à trois points. De quoi rester le meilleur pourcentage de réussite en playoffs à 56% (parmi les joueurs actifs). San Antonio a fait le métier jusqu’au bout, laissant Parker à 20 points et 9 passes pour un match maîtrisé de bout en bout (105-83) comme en témoigne le 53% de réussite présenté par San An’.

Prudence…

Randolph inscrira bien un panier au beau milieu du dernier quart mais avec 1/8, Z-Bo n’a pas été joli joli. C’est Pondexter (17 points à 5/9 à trois points) qui termine meilleur à la marque pour Memphis, devant les 15 (et 7 rebonds) de Gasol et les 14 de Conley. C’est l’évidence même : les Grizzlies ont raté leur match. Mais d’une part, Memphis est coutumier du fait et va sans aucun doute s’adapter à l’adversité (comme face à OKC) ; et d’autre part, San Antonio avait également déroulé son basket face au Thunder l’an passé à la même époque. Ce succès probant mérite confirmation…

« Personne n’est content ce soir dans le vestiaire. L’an passé, on menait 2-0, et nous avions été éliminés » rappelle très justement TP, le MVP du match.

Vidéo en cours de chargement...



[box boxscore_190513_sas-mem]

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires

San Antonio Spurs en 1 clic

Toute l’info en continu

Afficher les actus suivantes

Les + partagés

Afficher la suite des + partagés