Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIN87
MEM100
MIA84
LAL98
ORL107
NYK102
WAS92
POR107
SAS56
GSW48
News

Brooklyn : Jerry Stackhouse aimerait vraiment devenir coach

Il ne l’attendait pas aussi tôt dans la saison mais Jerry Stackhouse savait, en signant avec les Nets, qu’il aurait une chance de prouver qu’il peut toujours jouer au plus niveau malgré ses 38 printemps.

« J’aime jouer, » déclarait-il à SLAM. « Le simple fait d’être encore capable de battre mes enfants me motive. Je veux m’assurer qu’ils ne me bottent pas les fesses car ils en sont à ce stade. »

Avec 18 minutes en moyenne, Stackhouse a déjà passé presque autant de temps sur les terrains que lors de deux dernières saisons (Heat et Hawks) cumulées.

Un dernier tour d’honneur avant une retraite bien méritée (son contrat se termine à la fin de l’année) ?

Stackhouse ne le dira pas. En revanche, il réitère une nouvelle fois son envie de devenir coach une fois ses sneakers au placard.

« Oui, j’espère vraiment avoir l’opportunité de coacher à ce niveau. Je pense que ma philosophie de jeu serait propice à la victoire. J’ai joué pour des entraîneurs vraiment incroyables et j’ai appris de chacun d’eux. Quand l’heure viendra, j’espère que les gens apprécieront ma façon de faire. »

La défense avant tout

Déjà nommé joueur/assistant par Avery Johnson au début de la saison, Stackhouse continue de peaufiner son style. Et contrairement à ce que beaucoup pourraient penser, il veut être un coach axé sur la défense. Un domaine pour lequel il se passionne depuis peu.

« De la part de quelqu’un qui a autant marqué, on s’attend à ce que tout passe par l’attaque mais c’est faux, c’est la défense avant tout. »

Il pourra également enseigner aux jeunes joueurs les secrets de sa longévité.

« L’entraînement, la diététique, prendre soin de son corps durant l’inter-saison. Ce sont les clés. En ce qui me concerne, je suis très fier d’être passé par North Carolina car ce sont tous les fondamentaux que j’y ai appris qui me permettent d’exister encore aujourd’hui alors que je suis plus aussi athlétique. »

En attendant, de peut-être squatter les bancs de la ligue dans son plus beau costard, Stackhouse espère bien passer encore le plus de temps possible sur ces terrains qu’il fréquente depuis le 3 novembre 1995.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *