Présaison
NBA
Présaison
NBA
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIL1.9BRO1.88Pariez
  • LOS1.52GOL2.48Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Draft 2012 : notre mock draft 4.0

Après notre première Mock Draft, notre deuxième et notre troisième, voici l’ultime version. Plus riche, nous avons essayé de détailler les enjeux pour les équipes de la « lottery » et les différentes possibilités en présentant les joueurs.

Bien sûr, nous avons tenu compte des derniers retours mais, dans une draft, tout est possible avec des franchises qui cachent leurs réelles intentions, bluffent ou préparent des trades. À quelques jours du dénouement, tout peut encore changer avec des cotes qui montent. Et d’autres qui descendent.

1. New Orleans Hornets

L’objectif : la reconstruction

Avec le départ de Chris Paul, les Hornets sont rentrés dans une phase de reconstruction. Vendue par la NBA, la franchise entame une nouvelle phase de son histoire. Avec Eric Gordon, free agent restrictif que le club fera tout pour conserver, et quelques jeunes prometteurs.

Le choix : Anthony Davis

Le meilleur joueur de cette draft, en tout cas celui qui peut avoir un impact immédiat sur une franchise. Un gros défenseur, travailleur, avec une bonne mentalité. Bref, le joueur dont rêve toute franchise. Certains l’annoncent comme le futur Tim Duncan ou le futur Bill Russell par sa faculté à influencer l’issue d’un match. Difficile d’aller jusque là, mais le pivot formera un duo d’avenir avec Eric Gordon, un duo autour duquel il sera facile de construire quelque chose.

Les alternatives : aucune

New Orleans n’a pas caché son intention de drafter Anthony Davis. Le pivot regarde les finales avec Monty Williams, Jarret Jack a expliqué qu’il rêvait déjà des alley-oops qu’il allait envoyer au pivot de Kentucky. Il n’y a pas de suspense, et les Hornets n’ont pas d’autre choix en tête.

2. Charlotte Bobcats

L’objectif : avoir des bases solides

Pas de stars, peu de joueurs qui remplissent leur rôle et une équipe mal construite avec des profils similaires (DJ Augustin et Kemba Walker…) qui se marchent sur les pieds. Charlotte doit avant tout trouver des bases solides sur lesquelles construire.

Le choix : Thomas Robinson

Les Bobcats ne sont pas emballés par ce qu’ils ont à disposition. Ils rêvaient d’Anthony Davis mais avec le deuxième choix, ils ont le choix entre des joueurs solides, sans voir de stars, du moins pas dans l’immédiat. Du coup, Thomas Robinson, le meilleur joueur disponible en deuxième position, s’impose. Même si son association avec Bismack Biyombo paraît assez compliquée.

Les alternatives : Bradley Beal, Harrison Barnes ou un échange

Niveau talent, Harrison Barnes a tout pour être une star en NBA. Mais l’ailier de North Carolina a montré quelques lacunes mentales, notamment durant la March Madness, et reste un pari. Bradley Beal a impressionné ces dernières semaines mais Michael Jordan et les siens se sont déjà beaucoup trompés. Peut-être qu’ils voudront cette fois assurer le coup ou recruter un vétéran avec un échange.

3. Washington Wizards

L’objectif : solidifer un ensemble en construction

Avec John Wall, Jordan Crawford, Nêné et Kévin Séraphin, les Wizards semblent avoir trouvé une base pour la reconstruction du club après les années Nick Young / Andray Blatche / JaVale McGee. Les arrivées d’Emeka Okafor et Trevor Ariza montrent que le club veut reconstruire vite pour regoûter aux playoffs.

Le choix : Bradley Beal

Auparavant, Michael Kidd-Gilchrist semblait une solution idéale pour Washington. Mais le départ de Rashard Lewis et l’arrivée de Trevor Ariza ont modifié la donne. Le club a eu l’ailier défensif qu’il voulait et pourrait donc se rabattre sur Bradley Beal, complément idéal de John Wall ?

Les alternatives : Michael Kidd-Gilchrist ou Andre Drummond

Avec Nene et Kévin Séraphin, la raquette des Wizards est solide et possède du muscle, mais elle manque de centimètres. Andre Drummond pourrait combler cette lacune en ajoutant une présence défensive. Michael kidd-Gilchrist reste lui toujours une possibilité.

4. Cleveland Cavaliers

L’objectif : entourer Kyrie Irving

Avec Kyrie Irving, Cleveland a un meneur solide qui doit leur permettre de repartir de l’avant. Le problème, c’est qu’il faut trouver des joueurs pour l’entourer car l’effectif des Cavaliers, très jeune et plutôt instable, manque de talent offensif.

Le choix : Harrison Barnes

Drafter Michael Kidd-Gilchrist peut paraître moins risqué pour Cleveland, mais ce ne semble pas être ce que recherchent les Cavaliers qui veulent avant tout du talent offensif pour épauler Kyrie Irving. Dans ce cas-là, Harrison Barnes est la meilleure solution pour eux.

Les alternatives : Michael Kidd-Gilchrist ou un trade

Michael Kidd-Gilchrist et ses talents défensifs sont une solution fiable mais les Cavaliers ont besoin de prendre des risques. Néanmoins, Cleveland semble vouloir Bradley Beal. Sauf que les Wizards l’auront sans doute pris avant. Comment faire ? Echanger le 4ème choix et le 24ème contre le 2ème choix de Charlotte est une alternative envisagée.

5. Sacramento Kings

L’objectif : trouver un équilibre

DeMarcus Cousins a prouvé qu’il avait le talent pour être la pièce centrale de la reconstruction de Sacramento. Le problème, c’est que l’équipe n’est pas du tout équilibrée autour de lui. Trop d’ailiers (Tyreke Evans, John Salmons, Marcus Thornton, Terrence Williams…) dans lesquels il faudra faire le ménage.

Le choix : Michael Kidd-Gilchrist

On aurait plutôt vu Andre Drummond pour apporter une présence défensive aux côtés de DeMarcus Cousins mais les dirigeants des Kings ont fait savoir qu’ils n’étaient pas intéressés. Reste alors Michael Kidd-Gilchrist, un ailier défensif qui n’est sans doute pas le profil rêvé par les dirigeants, mais qui pourrait apporter autre chose à cette équipe, à condition qu’elle fasse un brin de ménage.

Les alternatives : Damian Lillard ou Andre Drummond

Le meneur rookie Isaiah Thomas a réalisé une bonne saison mais les Kings pourraient avoir envie d’améliorer le poste en draftant Damian Lillard, même si ce serait un pari risqué alors que de meilleurs joueurs seront encore disponibles. Andre Drummond n’est pas non plus totalement à exclure, malgré les déclarations de la franchise.

6. Portland Trail Blazers

L’objectif : entourer le trio Aldridge/Batum/Matthews

Brandon Roy à la retraite, Greg Oden toujours convalescent, les Blazers doivent passer à autre chose. Aujourd’hui, la franchise veut construire autour de LaMarcus Aldridge, Nicolas Batum et Wesley Matthews. Elle vise donc en priorité les postes de pivot et de meneur.

Le choix : Damien Lillard

Portland doit choisir entre un meneur et un pivot. Recruter un pivot lors de la draft puis un meneur dans des échanges ou lors du marché des free agents est la solution la plus logique et économique. Mais Jared Sullinger a des problèmes de dos et Andre Drummond a beaucoup inquiété lors des workouts, montrant que ses lacunes offensives étaient réelles et profondes. Du coup, Damien Lillard est la solution la plus fiable.

Les alternatives : Andre Drummond ou Tyler Zeller

Si les Blazers veulent un pivot, Andre Drummond est toujours intéressant. Son potentiel défensif reste une possibilité, même si sa saison et ses workouts ont fait peur aux franchises qui craignent qu’il ne fasse le remake d’Hasheem Thabeet. Tyler Zeller peut aussi être une solution.

7. Golden State Warriors

L’objectif : recruter un ailier

Avec Stephen Curry, Klay Thompson, David Lee et Andrew Bogut, les Warriors ont quatre membres de leur cinq majeur déjà définis. Il ne reste donc qu’à trouver un ailier, Golden State cherchant quelqu’un de meilleur défensivement que Dorell Wright. Ou de meilleur tout court.

Le choix : Andre Drummond

Le problème, pour les Warriors, c’est que les deux très bons ailiers de la draft devraient déjà s’être envolés au moment où ils choisiront. Du coup, que faire ? Jared Sullinger paraissait être une solution intéressante mais ses problèmes de santé l’ont fait reculer dans la draft. Andre Drummond peut être une solution de repli pour assurer les arrières d’Andrew Bogut, toujours fragile.

Les alternatives : Dion Waiters ou un échange

Difficile choix pour Golden State. S’ils ne prennent pas Andre Drummond, qui choisir parmi les joueurs disponibles ? Perry Jones et Terrence Jones ne leur ont pas fait forte impression et il ne reste plus d’ailiers. Dion Waiters a le profil d’un sixième homme, peut être une possibilité. Sauf s’ils décident de faire un trade.

8. Toronto Raptors

L’objectif : construire le futur

À l’intérieur, Jonas Valanciunas devrait rejoindre Andrea Bargnani pour construire un duo intéressant. Nous pensons toujours qu’il faut stabiliser Demar DeRozan en recrutant un arrière mais il semble de plus en plus probable que la franchise canadienne échange Jose Calderon pour construire sur des bases jeunes.

Le choix : Austin Rivers

Avec son contrat expirant, Jose Calderon peut-être une bonne monnaie d’échange pour Toronto afin d’attirer un arrière jeune. Du coup, Austin Rivers semble être une solution intéressante à la mène. Bien sûr, il faudra un temps d’adaptation mais l’équipe aurait alors une base jeune et dynamique. Tournée vers le futur.

Les alternatives : Jeremy Lamb ou Dion Waiters

Nous prenons donc le pari que Bryan Colangelo, d’habitude si actif pendant la période des transferts, s’activera afin d’échanger Jose Calderon et faire la place à Austin Rivers. Si ce n’est pas le cas, Jeremy Lamb est toujours une solution.

9. Detroit Pistons

L’objectif : renforcer le secteur intérieur

Brandon Knight et Rodney Stuckey semblent avoir trouvé le bon compromis à l’arrière. Tayshaun Prince et Greg Monroe sont eux indéboulonnables. Du coup, les Pistons manquent surtout d’impact et de taille à l’intérieur.

Le choix : John Henson

Même s’il lui manque du muscle, John Henson est un redoutable contreur qui peut apporter une présence défensive salutaire aux côtés de Greg Monroe. La raquette de Detroit souffre en effet terriblement de son manque de taille et verrait d’un bon oeil un renfort dans le secteur.

Les alternatives : Meyers Leonard ou Tyler Zeller

On ne voit pas Detroit sélectionner autre chose qu’un intérieur. Du coup, peut-être parieront-ils sur le potentiel de Meyers Leonard ou la taille de Tyler Zeller. Même si John Henson semble un choix plus sûr.

10. New Orleans Hornets

L’objectif : renforcer les postes faibles

Les Hornets peuvent construire leur équipe autour d’Eric Gordon et Anthony Davis. Al-Farouq Aminu représente une belle promesse à l’aile mais avec le départ d’Emeka Okafor, il reste beaucoup de postes à renforcer. Malgré la présence de Jarrett Jack, New Orleans semble vouloir renforcer le poste de meneur.

Le choix : Kendall Marshall

Damian Lillard semblait être la cible idéale pour les Hornets mais étiquetté comme meilleur meneur de la draft, sa cote a beaucoup grimpé. Il ne devrait donc plus être là et les Hornets pourraient se rabattre sur quelqu’un d’autre. Monty Williams semblait ne pas être fan de Kendall Marshall mais les choses pourraient avoir évolué.

Les alternatives : Tyler Zeller ou un échange

Si Austin Rivers est pris par Toronto et que Kendall Marshall ne plaît pas à Monty Williams, l’équipe pourrait avoir besoin de renforcer un secteur intérieur déserté. Dans ce cas-là, Tyler Zeller, joueur solide et coéquipier modèle, serait une solution de repli. À moins qu’un trade pour un intérieur vétéran ne soit mis en place.

11. Portland Trail Blazers

L’objectif : combler les postes manquants

À ce niveau, le choix dépend d’un nombre de facteurs très importants. D’abord du premier choix de Portland. S’ils choisissent un pivot, ils pourraient avoir besoin d’un meneur. S’ils ont pris un meneur, ils pourraient prendre un pivot. À moins qu’ils ne réfléchissent également en fonction du marché des free agents.

Le choix : Perry Jones III

Ambitieux et un brin arrogant, Perry Jones III a vu sa cote baisser alors qu’il était annoncé comme un des tous meilleurs joueurs de cette draft il y a encore quelques mois. Puissant, athlétique et doué, il semble avoir tapé dans l’oeil des Blazers qui pourrait fermer les yeux sur son attitude parfois agaçante.

Les alternatives : Meyers Leonard ou Tyler Zeller

Si on mise sur le fait que Portland recrutera Damien Lillard avec son 6ème choix, il y a de fortes chances qu’ils prennent un intérieur. La franchise pourrait néanmoins avoir besoin d’un pivot et Tyler Zeller pourrait faire l’affaire, tout comme Meyers Leonard.

12. Houston Rockets

L’objectif : aller plus haut ?

Houston a utilisé Samuel Dalembert pour récupérer le 12ème choix de Milwaukee. Pourquoi perdre son pivot pour deux places ? Sans doute pour grouper ses choix et monter encore, peut-être dans le but de récupérer Pau Gasol.

Le choix : Jared Sullinger

Difficile de prévoir quoi que ce soit avec Houston. On ne les voit pas garder ce choix et, s’ils le font, on les voit plutôt sans servir pour récupérer une pointure. Mais si rien ne bouge, un pari sur Jared Sullinger ne serait pas étonnant de la part de Daryl Morey.

Les alternatives : Tyler Zeller ou Meyers Leonard

Si les Rockets n’arrivent pas à échanger leurs picks d’ici ce soir, la franchise devrait se servir de ce pick pour recruter un pivot. Tyler Zeller ou Meyers Leonard sont des options de rechange intéressantes.

13. Phoenix Suns

L’objectif : du potentiel offensif

Steve Nash l’expliquait l’an passé : Phoenix manque de talent en attaque et ça risque d’être encore pire si le meneur canadien s’en va. Les Suns entament donc leur reconstruction et cela passe, comme souvent chez eux, par l’attaque.

Le choix : Dion Waiters

Il a refusé les workouts et tout le monde sait désormais que Dion Waiters a reçu la promesse d’être drafté en lottery pick (soit dans les 14 premières places). Certains parlent de Portland, d’autres voient la marque de Phoenix. C’est ce que nous pensons aussi.

Les alternatives : Jeremy Lamb ou Terrence Ross

Jeremy Lamb pourrait apporter du talent offensif à une équipe qui semble avant tout rechercher cela. Même chose pour Terrence Ross qui devrait sans doute intéresser les Suns dans un profil de 2/3 shooteur.

14. Milwaukee Bucks

L’objectif : consolider le secteur intérieur

Samuel Dalembert est arrivé mais le secteur intérieur de Milwaukee ne verrait pas d’un mauvais oeil l’arrivée d’un autre intérieur pour consolider une rotation qui risque de souffrir avec le marché des free agents.

Le choix : Meyers Leonard

Dans ce cas-là, Meyers leonard nous semble tout indiqué. Le pivot n’est encore qu’un prospect et l’utiliser derrière Samuel Dalembert lui enlèvera de la pression tout en lui permettant de progresser.

Les alternatives : Terrence Ross ou Tyler Zeller

Tyler Zeller est évidemment une solution possible, même si le pivot semble avoir moins de potentiel que Meyers Leonard et devrait donc moins intéresser Milwaukee dans l’immédiat. Terrence Ross pourrait aussi faire partie des pistes étudiés.

15. Philadelphia Sixers

Le choix : Tyler Zeller

On le compare à Spencer Hawes et comme à Philadelphie, on a l’impression que les Sixers ne retiendront pas l’ancien joueur de Sacramento, le recrutement d’un intérieur capable d’assumer son rôle n’est pas à exclure.

16. Houston Rockets

Le choix : Jeremy Lamb

Pourquoi le descendre de la 8ème à la 16ème place ? Parce qu’à part Toronto, ou Phoenix, on ne voit pas d’équipe intéressée par un arrière scoreur comme Jeremy Lamb. Ici, il reste le meilleur joueur disponible et dans l’optique des Rockets, qui cherchent à accumuler les talents en vue d’un échange, il est une option à prendre.

17. Dallas Mavericks

Le choix : Terrence Jones

Dallas souhaite retrouver une certaine force offensive. Terrence Jones, avec son profil de 3/4 fuyant, pourrait être une bonne opération pour les Texans. Surtout qu’il ne devrait pas avoir de période d’adaptation.

18. Houston Rockets

Le choix : Terrence Ross

Athlétique et vif, Terrence Ross pourrait être un bon renfort pour Houston, à condition que l’équipe le garde et ne s’en serve pas dans un trade. À moins que les Rockets n’échangent leur pick avant.

19. Orlando Magic

Le choix : Arnett Moultrie

Difficile de savoir ce que va faire Orlando avec un nouveau GM en place. On parie sur le recrutement d’un pivot pour suppléer Dwight Howard ou son remplaçant. Mais tout dépendra de l’avenir de « Superman ».

20. Denver Nuggets

Le choix : Quincy Miller

Les Nuggets ont une équipe jeune et dynamique. Ils veulent d’ailleurs continuer à construire sur ce modèle et Quincy Miller colle parfaitement à leur philosophie. Même s’il pourrait mettre du temps à murir.

21. Boston Celtics

Le choix : Fab Melo

Les Celtics ont besoin de quelqu’un dans la raquette pour prendre des rebonds et résister aux intérieurs adverses. C’est ce que pourrait très bien faire Fab Melo, en rotation de Kevin Garnett par exemple.

22. Boston Celtics

Le choix : Marquis Teague

Derrière Rajon Rondo, il ne reste plus beaucoup de minutes à Boston pour un meneur. Mais Danny Ainge ne dirait sans doute pas nom à un back-up explosif et capable de mettre du rythme en sortie de banc. C’est ce que peut apporter Marquis Teague.

23. Atlanta Hawks

Le choix : Royce White

Bon dribbleur, bon passeur, bon rebondeur, Royce White peut être un renfort intéressant pour une équipe d’Atlanta qui peine souvent à créer du jeu et se base principalement sur Joe Johnson pour faire la différence.

24. Cleveland Cavaliers

Le choix : Moe Harkless

Un ailier défensif au relais d’Harrison Barnes ? Le profil défensif de Moe Harkless pourrait intéresser les Cavaliers, même s’ils ont toujours Omri Casspi. Echanger leur picks avec Charlotte leur irait très bien.

25. Memphis Grizzlies

Le choix : Evan Fournier

Memphis se dit très intéressé par un joueur européen et, hormis Evan Fournier, il n’y a pas d’autres joueurs européens susceptibles d’être choisi en fin de premier tour. Le Français est prêt et pourrait apporter du scoring et de la percussion en sortie de banc, surtout si O.J. Mayo s’en va.

26. Indiana Pacers

Le choix : Doron Lamb

Leandro Barbosa sur le départ, Indiana semble à la recherche d’un arrière offensif pour apporter des points du banc. Doron Lamb correspond au profil, même s’il pourrait aussi poser des problèmes de match ups défensifs.

27. Miami Heat

Le choix : Andrew Nicholson

Un intérieur intelligent, capable de jouer pour l’équipe et de faire le sale boulot pour les stars. Miami peut avoir besoin d’un joueur dans ce genre, même s’il n’est pas certain d’être immédiatement productif.

28. Oklahoma City Thunder

Le choix : Jeff Taylor

Un ailier shooteur qui apporterait une autre option sur l’aile, même si les minutes sont chères et risquent d’être difficiles à trouver pour l’ancien de Vanderbilt. Mais le Thunder peut se permettre de prendre le pari.

29. Chicago Bulls

Le choix : Tyshawn Taylor

Un meneur pour combler la longue absence de Derrick Rose et assez grand pour défendre sur les point guards et les arrières adverses. Une qualité sur laquelle ne crachera sans doute pas Tom Thibodeau.

30. Golden State Warriors

Le choix : Draymond Green

Un intérieur de petite taille, capable d’étirer la défense par son shoot à 3 points. Un profil intéressant en sortie de banc pour Mark Jackson et un joueur intelligent qui a montré ses qualités de leader à Michigan State.

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires