Pariez en ligne avec Unibet
  • 100€ offertsLa suite →

Joakim Noah : « J’aime qu’on me déteste »

Cette nuit a lieu le sixième match de la série entre Boston et Chicago, peut-être le dernier de la saison pour Joakim Noah si les champions en titre l’emportent à l’United Center. Un Jooks qui aura vécu une saison contrastée mais qui aura finalement bien tenu son poste de pivot titulaire des Bulls et montré durant ces playoffs une progression intéressante, passant de 6.7 pts/7.6 rbds en saison régulière à 11 pts/12.4 rbds.
Mais Joakim a aussi progressé en dehors du terrain, dans son implication à l’entraînement, dans son comportement. Même si tout n’est toujours pas parfait. On sait par exemple que sa vie personnelle n’était pas toujours bien vue des pontes de la NBA. Que son style vestimentaire dérange parfois, tout comme son côté fanfaron et son apparente nonchalance parfois sur le terrain.

Au final, le « petit » Noah, on aime ou on déteste, mais il ne laisse pas indifférent. C’est ce qu’explique Jon Greenberg, éditorialiste à ESPN, dans un papier ou Joakim réagit à ces affirmations avec le style qui le caractérise. Morceaux choisis :

Sur les risques de se faire siffler par le public de Boston

« Certaines personnes m’aiment bien, d’autres me détestent vraiment. C’est comme ça depuis que je suis tout petit. Je ne sais pas trop d’où ça vient, si c’est les cheveux ou ma personnalité. J’ai tout simplement apppris à vivre avec. »

Pourquoi les fans ne devraient pas le détester ?

« Je pense qu’ils doivent me détester. Je ne comprend vraiment pas pourquoi ils me détestent, mais d’un autre côté, j’aime ça. J’aime ce rôle du mec que les supporters adverses ont dans le pif. »

Cependant

« En dehors du terrain, je n’ai pas le même style. Je suis une personne complètement différente. »

Sur le fait d’être souvent la première cible des spectateurs

« C’est tout le temps comme ça, c’est assez incroyable. Mais bon, je viens de New York, et je me rappelle quand j’allais au Madison Square Garden, que les joueurs à qui on cherchait des noises étaient Reggie Miller, Mickael Jordan, les meilleurs joueurs. Si c’est pour ces raisons que les spectateurs des autres salles que la notre me détestent, j’aime ça. »

Sur sa progression en cours de saison

« Je me sens mieux là. Je sens que je suis plus en condition, mieux préparé. J’ai commencé la saison blessé et ça a pris plus de temps que prévu pour revenir au top et être à l’aise avec les nouveaux systèmes. Je me sens vraiment mieux là. »

Sur les playoffs

« C’est pour ces moments là qu’on fait ce qu’on fait. Des salles pleines, tous les joueurs sur le parquet qui veut absolument gagner. Tout ce que vous faites est plus parlant. Tout est magnifié et j’adore ça. »

A lire aussi
Commentaires
Forum (et HS)  |   +  |   Règles et contenus illicites  |   0 commentaire Afficher les commentaires