Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Pistons cherchent un jeune entraîneur

NBA – Lors de sa conférence de presse, le nouveau président Trajan Langdon a dressé le portrait du prochain coach des Pistons.

PistonsÀ quatre jours de la Draft, les Pistons n’ont pas d’entraîneur, et ils ne vont rien précipiter. Le renvoi de Monty Williams a été tardif, et lors de sa conférence de presse d’intronisation, le nouveau président Trajan Langdon a dressé le portrait de son successeur.

« Tom (Gores) a parlé de leadership, et c’est incroyablement important de trouver un jeune qui puisse diriger cette équipe à l’avenir et qui soit aligné avec nous. C’est à dire avec Tom, avec moi et avec les dirigeants sur la manière dont nous voulons jouer et sur la façon dont nous voulons construire cette franchise » répond l’ancien GM des Pelicans. « Je pense qu’il est important d’avoir un très bon communiquant et un bon collègue. Je ne parle pas seulement du front office, je parle de l’équipe de performance, je parle de notre nutritionniste, de notre coach en compétences mentales. La collaboration doit être permanente dans toute l’organisation pour que nous soyons alignés. Il faut que ce soit quelqu’un qui soit vraiment très impliqué dans le développement et qui soit passionné par ce sujet. Nous parlons de nos jeunes joueurs, de notre jeune noyau, et ce sont de bons jeunes, et ils sont talentueux. Il nous faut quelqu’un qui ait la patience, mais aussi le désir de développer ces jeunes joueurs et de ne pas brûler les étapes. Ce sont là quelques-unes des qualités que nous recherchons chez le nouveau coach. »

Pas de calendrier pour un retour en playoffs

Pour l’instant, les noms qui circulent sont ceux de Micah Nori, assistant aux Wolves, Sean Sweeney, assistant aux Mavericks, JB Bickerstaff, coupé par les Cavaliers, et James Borrego, l’ancien coach du Magic et des Hornets.

Il faut rappeler qu’ils ont déjà recruté Fred Vinson, un spécialiste du « développement des joueurs », et sur le papier, Sean Sweeney (39 ans) semble coller au profil recherché. Les trois autres ont plus de 45 ans, et on ne peut pas dire que ce soit des « jeunes entraîneurs ». Une certitude, la direction sera patiente.

« Il n’y a pas de calendrier fixé pour le retour en playoffs. Pour nous, il s’agit de créer une base pour nos jeunes joueurs, une base de victoire, ce qui signifie créer un environnement de victoire » poursuit-il. « Il faut d’abord faire cela avant de pouvoir gagner sur le terrain. Il faut s’entraîner et atteindre un certain niveau de qualité, et cela ne concerne pas seulement les joueurs, mais aussi le staff, le front office et les préparateurs physiques. Nous devons tous contribuer au développement de nos jeunes joueurs. Il est primordial de créer ces fondations avant tout. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités