Summer
league
Summer
league
MIA102
OKC73
HOU73
DET87
MEM108
DAL88
PHI95
POR97
SAC82
UTH70
LAL49
BOS65
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

JaVale McGee sait comment Keegan Murray peut franchir un cap

NBA – Pour le pivot, son jeune coéquipier de Sacramento doit, pour progresser, s’ouvrir un peu et ne pas seulement penser au basket.

JaVale McGee et Keegan MurrayAprès une première saison très intéressante, Keegan Murray a connu un deuxième exercice plus contrasté. Certes, Mike Brown estime qu’il a progressé partout, il a amélioré sa moyenne de points (15.2) et ses performances en défense sont bonnes, mais il a été aussi moins adroit de loin.

On peut avoir la sensation que cette deuxième saison n’a pas été le tremplin attendu pour l’ailier des Kings, alors que toute la franchise de Sacramento estimait que sa progression pouvait porter l’équipe dans une nouvelle dimension. Comment peut-il franchir ce cap lors de sa troisième année en NBA ?

« Je pense qu’il doit être plus à l’aise avec lui-même. Je sais que ça va sembler bizarre mais, je suis avec lui dans le vestiaire, je pense qu’il a besoin de plus d’énergie en dehors des terrains », assure JaVale McGee pour le podcast « Deuce & Mo ». « Je sais ce que les joueurs font et Keegan Murray ne fait rien de tout ça. Il va à la salle et rentre chez lui. Il est très concentré sur le basket et il a besoin de davantage se socialiser. Ça va se voir sur les terrains. »

« Si on est trop concentré sur le basket et sur rien d’autre, il y a de l’anxiété. Si on fait une erreur, alors c’est terminé »

Que doit-il faire alors ? « Il ne va jamais à aucun repas, il rentre à l’hôtel et se commande à manger », poursuit l’ancien des Warriors. « Il regarde les vidéos des matches et c’est très bien d’être comme ça dans ce domaine, mais c’est nécessaire aussi de s’amuser, car on est en NBA, on se fait des millions de dollars. »

La balance ne semble pas équilibrée pour Keegan Murray, et trop pencher du côté sportif. « C’est un équilibre », juge le triple champion NBA. « Je ne dis pas qu’il doit aller en discothèque… Mais s’il est à New York pendant quatre jours, il doit aller manger à l’extérieur et profiter de son temps avec des amis. Qu’il profite des bénéfices de son sport, car il a travaillé dur pour en arriver là. Qu’il aille sur Times Square et soit un touriste. »

Les conseils sont donnés mais, au fond, pourquoi se détendre davantage peut-il être profitable sur le terrain ?

« Si on est trop concentré sur le basket et sur rien d’autre, il y a de l’anxiété. Si on fait une erreur, alors c’est terminé. On devient comme ça », analyse JaVale McGee. « Parfois, il faut se détendre et sortir son esprit du basket, même si ce n’est qu’une journée dans la semaine. On peut faire six jours de suite, mais une journée, il faut prendre du temps pour soi et expérimenter de nouvelles choses. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités