Summer
league
Summer
league
MIL73
CLE95
LAC44
BRO33
IND
MIN23:30
WAS
HOU0:00
NOR
ORL1:30
ATL
SAS2:00
TOR
DEN3:30
GSW
CHI4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Xavier Tillman a encore justifié la confiance placée en lui

NBA – Kristaps Porzingis indisponible pour le Game 3, Joe Mazzulla a fait confiance à Xavier Tillman, et ce dernier lui a donné raison.

Xavier TillmanUne fois le forfait de Kristaps Porzingis officialisé, les regards se sont tournés vers Joe Mazzulla et son staff. Comment allaient-ils pallier l’absence du pivot letton ? Les Celtics avaient trois options : Luke Kornet, Xavier Tillman ou Oshae Brissett. Le choix de Xavier Tillman semblait évident après ses bonnes minutes lors de la finale de conférence. À l’inverse, Luke Kornet n’avait pas tenu le choc en défense et Oshae Brissett est plus petit.

Sans surprise, Joe Mazzulla a opté pour l’ancien joueur des Grizzlies et il a aussi justifié ce choix par le fait que son intérieur avait longtemps joué à l’Ouest. « Il a joué pendant trois ou quatre ans dans la conférence Ouest et il a l’expérience de jouer contre les Mavs. Memphis avait utilisé un plan de jeu similaire face à Dallas, donc il était déjà familier avec ce que nous faisons. Entre cette expérience et le fait d’être à l’aise face à cette équipe, je pensais qu’il serait capable d’appliquer notre stratégie, » décrivait l’entraineur après la victoire de son équipe.

Une mobilité défensive intéressante

Joe Mazzulla avait vu juste. Xavier Tillman a joué 11 minutes cette nuit pour faire souffler Al Horford. Et lors de ses passages, les Celtics ont affiché un différentiel de +9. Dans une rencontre qui s’est jouée à trois possessions et alors que l’absence de Kristaps Porzingis pouvait relancer Dallas, la contribution de l’intérieur a été déterminante dans la victoire des Celtics.

Comme on pouvait s’y attendre, les Mavs l’ont ciblé à plusieurs reprises. L’intérieur s’est retrouvé à de nombreuses reprises en un-contre-un face à Luka Doncic et à chaque fois il a réussi à tenir le choc.

Il a forcé le Slovène à attaquer le cercle tout en restant sur sa hanche pour ne pas se faire battre et forcer des tirs difficiles. À deux reprises, il a même contré la star des Mavs.

« Pouvoir switcher en défense sur des créateurs, je pense que c’est une de mes qualités. Je suis à l’aise parce que je peux bouger mes appuis rapidement et je suis assez costaud pour pouvoir ‘bumper’ mon adversaire et absorber le contact alors que si je suis en « drop », je dois utiliser ma détente et ce n’est pas mon point fort, » expliquait l’intéressé. « Pouvoir entrer dans un match comme celui-ci et prouver que je peux aider l’équipe avec ce style de défense, c’est génial. »

Le nez de Brad Stevens

Avec l’arrivée de Kristaps Porzingis l’été dernier, les Celtics se sont renforcés mais la fragilité physique du Letton et l’âge d’Al Horford restaient un point d’interrogation.

C’est la raison pour laquelle Brad Stevens est allé chercher Xavier Tillman du côté de Memphis juste avant la date butoir des transferts début février. Comme Derrick White avant lui, comme Kristaps Porzingis, et comme Jrue Holiday, trois joueurs à l’impact indéniable pour Boston, la performance de l’intérieur cette nuit confirme le talent de « scouting » de Brad Stevens pour cette équipe et pour son coach.

Xavier Tillman n’avait joué que 20 matchs pour les Celtics cette saison et seulement six en playoffs avant cette nuit. Et pourtant, Joe Mazzulla n’a pas hésité à faire appel à lui pour lui offrir ses premières minutes dans une finale NBA. « J’ai confiance en tout le monde dans cet effectif parce que tout le monde bosse dur, les joueurs mais aussi notre staff qui font en sorte qu’ils soient prêts pour ce genre de mission, » ajoutait l’entraineur.

« On avait besoin de quelqu’un en sortie de banc et Xavier a été incroyable ce soir. Défensivement, il a apporté de l’énergie et il a fait le taf possession après possession, » nous disait un Al Horford tout sourire après la rencontre. « Il était prêt et ce n’est pas facile d’être dans cette position. Je suis vraiment fier de lui parce qu’il n’avait pas eu l’opportunité de rentrer en jeu lors des deux premiers matchs, et il a continué à travailler au cas où. Il a répondu présent ce soir, qui plus est dans un match dont tout le monde se souviendra. »

Xavier Tillman, une carrière à dépanner

L’ancien Grizzly attendait ce moment depuis longtemps. Après la rencontre, il expliquait d’ailleurs que ce genre de situation résume ses quatre premières saisons dans la ligue.

« Mon saison rookie, j’ai eu la chance de jouer parce que mon meilleur ami, Jaren Jackson Jr, était blessé donc j’ai débuté beaucoup de matchs. Ma deuxième saison, je n’étais pas dans la rotation. Ma troisième saison, Brandon Clarke et Steven Adams se sont blessés et du coup j’ai joué de nouveau et j’ai répondu présent, » rappelle-t-il. « Donc c’est une situation qui m’est familière : être prêt et pouvoir répondre présent quand le coach fait appel à vous. KP (Kristaps Porzingis) incertain, j’étais prêt pour cette opportunité. »

Xavier Tillman n’a d’ailleurs pas seulement bien défendu. Il a pris quatre rebonds, dont un offensif, et il a également marqué un 3-points dans le corner en troisième quart-temps pour mettre la tête des Mavs sous l’eau.

Dans une série où les seconds couteaux de Dallas sont en difficulté, les Celtics peuvent eux compter sur des contributions solides de tout leur effectif.

Propos recueillis à Dallas.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités