Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

À Boston, Jayson Tatum sait bien que la pression est unique

NBA – Présentés comme les grands favoris, les Celtics de Jayson Tatum visent une 18e bannière de champions NBA.

Jayson TatumUne première finale perdue en 2022, les retrouvailles avec Kyrie Irving, la possibilité de remporter une 18e bannière, deux gros transferts effectués avant le début de saison…  Autant de paramètres pour mettre davantage de pression sur les épaules de Jayson Tatum à quelques heures du début des NBA Finals.

« Vous connaissez la réponse à cette question. Bien sûr que j’ai de la pression, » répond l’ailier. « Nous n’accrochons des bannières que lorsqu’on gagne un titre, n’est-ce pas ? Il y en a 17. Certains des plus grands joueurs de l’histoire ont porté ce maillot. Nous sommes tous honorés de suivre leurs traces, la voie qu’ils nous ont tracée pour que nous puissions vivre notre rêve. »

Comme aux Lakers, gagner un titre est l’unique objectif à Boston et pour Jayson Tatum, il s’agit d’inscrire son nom aux côtés de légendes comme Bill Russell, Larry Bird ou Paul Pierce.

« Pour devenir l’un des plus grands à avoir porté ce maillot, il faut gagner, tous les grands avant nous ont remporté un titre. C’est ce qu’on vise chaque saison. Les attentes sont évidemment différentes ici. Il faut des joueurs uniques pour jouer ici et faire partie d’un environnement comme celui-là, » affirme Jayson Tatum.

L’attente ne doit pas diminuer le plaisir

Toutefois, l’ailier des Celtics ne veut pas que ces attentes et la pression autour de l’équipe viennent gâcher le plaisir du jeu au moment d’affronter les Mavericks. En 2022, l’équipe s’était crispée face aux Warriors alors qu’elle semblait avoir la série dans les mains en menant 2-1.

« Pour le moment, il suffit de rester dans l’instant présent, » estime le « franchise player ». « Je ne pense pas à l’après, et ce que ça signifierait pour mon héritage ou quoi que ce soit du genre. Je suis juste heureux de jouer au basket après cette longue pause et d’essayer de faire le travail. »

Pour les Celtics, il s’agit d’effacer le souvenir de la saison passée, lorsque le Heat les avait privés d’une deuxième finale de suite. Sans doute pensait-il qu’ils pouvaient atteindre les Finals chaque année…

« Je sais à quel point il est difficile d’accéder à la finale NBA. Quand on est jeune, et qu’on y est parvenu une fois, on pense que ça va continuer. Nous nous en sommes rendus compte l’année dernière, et nous l’avions pris pour acquis à certains moments. Nous n’avons pas atteint la finale, et cette année, nous avons pris du recul. Vous pouvez le constater dans notre enthousiasme lorsque nous avons remporté la finale de conférence. Évidemment, ça ne suffit pas, mais c’est vraiment difficile d’arriver à ce stade. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →