NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Comme Jrue Holiday, des dizaines de joueurs ont craqué pour la Sabrina 1

Chaussures – Le meneur des Celtics a été le premier joueur NBA à porter le modèle signature de Sabrina Ionescu, la shooteuse du New York Liberty.

jrue holiday sabrinaSabrina Ionescu a réussi son pari en collaborant avec Nike pour créer sa toute première chaussure signature. La Sabrina 1, qui va bientôt connaître une suite avec la Sabrina 2 attendue fin juin, « n’est pas une chaussure de basket pour femmes ou pour hommes, c’est simplement une chaussure de basket ».

C’est ainsi que bon nombre de joueurs NBA ont opté pour le premier modèle signature de la shooteuse du New York Liberty, dont la cote de popularité a encore grimpé depuis son face-à-face avec Stephen Curry lors du dernier All-Star Week-end. Au cours de la saison 2023-2024, près de 80 joueurs NBA ont porté la Sabrina 1 au moins une fois.

Le meneur des C’s en précurseur

Jrue Holiday a fait office d’ambassadeur en portant la paire dès « l’Opening Night » des Celtics, puis en réitérant l’opération une soixantaine de fois jusqu’à la nuit dernière, où il portait encore une version « Player Exclusive » de la Sabrina 1 pour le Game 2 entre Boston et Indiana.

« Je n’ai même pas regardé le match. Vraiment, je regardais juste ses pieds », s’est remémorée Sabrina Ionescu lorsqu’elle a vu Jrue Holiday porter son modèle la première fois dans un match NBA.

Pour la joueuse, c’est un formidable coup de projecteur, mais c’est surtout la confirmation qu’elle a visé juste dans la conception de sa chaussure afin de plaire à un maximum de profils, avec dans le lot des superstars de la ligue comme Jalen Brunson, Tyrese Haliburton ou encore Cade Cunningham.

« La WNBA va connaître le plus grand succès qu’elle ait jamais eu au cours de la saison à venir » rappelle Tyrese Haliburton, qui parraine un programme pour jeunes filles dans le Wisconsin, d’où il est originaire. « Je pense qu’en tant qu’alliés de ces joueuses et de la ligue en général, nous devrions apporter notre contribution pour leur témoigner de l’amour quand nous le pouvons. Je ne me souviens pas de la dernière fois où la renommée d’une chaussure d’une joueuse a éclaté comme celle-ci. »

L’ADN des Kobe

Pour la Sabrina 2, Sabrina Ionescu a gardé l’ADN de la Sabrina 1, entre le design proche des premières Kobe mais aussi un équilibre entre confort et dynamisme.

« Je crois que ce qui a été très important pour moi, ça a été d’analyser ce qui pouvait m’aider sur le terrain », avait-elle confié. « J’ai joué avec des Kobe en pro, mais à l’université, je jouais avec des Hyperdunk, et j’ai porté pratiquement chaque modèle signature. Donc j’ai vraiment faire part de mes besoins d’un point de vue performance. Le fait d’avoir les coudées franches pour créer ce que je voulais dans une chaussure de performance était vraiment le plus enthousiasmant ».

Le grand public a été au rendez-vous et les joueurs NBA n’ont pas dérogé à la règle.

« La silhouette et la sensation qu’elles rendent, ça fait un peu penser à une vieille Kobe. Elles sont très confortables. Le design est joli », a notamment résumé Jordan Clarkson, qui a pour sa part profité du programme « Nike By You » pour customiser une quinzaine de paires selon ses souhaits.

Le meneur du Jazz a aussi parlé du lien qu’il allait pouvoir créer avec sa fille grâce à ce genre d’initiative. C’est un peu la même idée qui a motivé Jrue Holiday, toujours solidaire lorsqu’il faut faire le lien entre les mondes féminin et masculin du sport professionnel, sa femme Lauren Holiday, ancienne footballeuse, ayant championne du monde avec les Etats-Unis en 2015. La Sabrina 1 est ainsi un trait d’union pour participer à ce rapprochement.

« Elles me rappellent des Kobe, mais en même temps, elles ont leur propre truc », a pour sa part glissé Dereck Lively II, le rookie des Mavericks. « C’est marrant quand les gens me demandent : ‘Pourquoi portes-tu des chaussures de filles ?’. Je réponds : ‘Pourquoi je ne le ferais pas ?’.

 

La Sabrina 1 est vendue 130 euros chez notre partenaire Basket4Ballers, en huit coloris différents.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités