NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
DAL
BOS2:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Au cours d’une grosse séance vidéo, Chris Finch a secoué les Wolves

NBA – Alors que les Mavericks ont récupéré l’avantage du terrain dès le Game 1 de la finale de conférence, Chris Finch a cherché à réveiller ses Wolves avant le Game 2.

Chris Finch et Anthony EdwardsIl n’y avait pas de quoi se réjouir pour Chris Finch. Même si les Wolves ne se sont inclinés que de trois points contre les Mavs lors du Game 1, la défaite n’est toujours pas passée pour l’entraineur. Alors, pour la traditionnelle séance vidéo, le coach a bien fait comprendre à Anthony Edwards et sa bande qu’il n’était pas content.

« La séance vidéo a été dure, » assure le coach des Wolves. « J’ai dit aux gars : ‘Ça fait longtemps que je n’avais pas été déçu à ce point de vos efforts. Votre performance, votre attitude, votre application et le souci du détail n’étaient tout simplement pas là.’ Les finales de conférence Ouest ont commencé. Je ne sais pas s’ils avaient reçu le mémo, mais en tout cas ils l’ont reçu cet après-midi. »

À l’image d’Anthony Edwards et Karl-Anthony Towns, dans le dur lors de cette défaite qui donne l’avantage du terrain aux Mavericks, c’est toute l’équipe qui semblait sur les rotules.

« Nous avons juste joué mollement. Le plan de jeu n’était pas prêt à être exécuté. La prise de décision en attaque n’était pas très bonne. Et nous avons été battus lorsqu’il fallait se battre, en transition et sur les rebonds offensifs. Ce sont des choses qui ne peuvent pas arriver, » avertit Chris Finch.

Un reflet de l’immaturité des Wolves ?

Le match perdu face aux Mavericks est déjà la troisième défaite (en six matchs) à domicile des Wolves. Lors de la série précédente, Minnesota avait perdu ses deux premiers matchs à Minneapolis.

« J’ai dit à nos gars : ‘Nous sommes en 3-3 à domicile et nous avons eu deux types de performances similaires après des séquences de victoires' », explique Chris Finch, qui pense en tout cas avoir réveillé sa formation. « L’immaturité peut ressortir de différentes façons, et celle-ci pourrait en être une. »

Du côté des joueurs, on assure avoir bien compris le message tandis que le coach se dit certain de voir un tout autre visage des Wolves lors de la deuxième manche, la nuit prochaine.

« Je suis sûr que nous jouerons mieux » affirme l’entraineur. « De toute façon, il est dur d’imaginer que nous puissions jouer encore plus mal. Mais il y a aussi beaucoup de choses auxquelles Dallas cherchera à s’adapter, donc chacun de ces matches va avoir sa propre personnalité. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →