Summer
league
Summer
league
MIA120
MEM118
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Preview Playoffs 2024 | Boston Celtics (1) – Cleveland Cavaliers (4)

NBA – Entre des Celtics qui ont poursuivi leur domination de la saison régulière face au Heat, et des Cavaliers qui ont eu toutes les peines du monde à écarter le Magic, cette demi-finale de conférence semble assez déséquilibrée, malgré la blessure de Kristaps Porzingis.

Preview de la série de playoffs entre les Boston Celtics et les Cleveland CavaliersLes Celtics n’auront eu peur que quelques heures, dans leur série du premier tour face au Heat. Battus à domicile lors du Game 2, les hommes de Joe Mazzulla ont ainsi très vite remis les pendules à l’heure.

Sur leurs quatre victoires face à une équipe de Miami certes décimée, Jayson Tatum et ses compagnons ont ainsi gagné par 22 points de moyenne. Ils n’ont d’ailleurs été menés que 56 secondes sur l’ensemble de ces quatre matchs remportés. De quoi donner une idée de la domination de Boston dans ce premier tour.

Pour les Cavaliers, c’est quasiment l’inverse puisque Donovan Mitchell et les siens ont dû batailler jusqu’au bout pour sortir le Magic. Carrément menés de 18 points en première mi-temps, lors du Game 7 à domicile, ils ont frisé la correctionnelle, avant de renverser le match pour éviter une nouvelle sortie de route au premier tour des playoffs.

Mais vu ce qu’ont montré les deux équipes, tant sur la fin de saison qu’au premier tour des playoffs, les Celtics partent très, très largement favoris. Malgré la blessure de Kristaps Porzingis.

PRÉSENTATION DES CELTICS

Les titulaires : Derrick White, Jrue Holiday, Jaylen Brown, Jayson Tatum, Al Horford
Les remplaçants : Sam Hauser, Payton Pritchard, Luke Kornet, Oshae Brissett, Jaden Springer, Xavier Tillman, Svi Mykhailiuk
Les absents : Kristaps Porzingis
Le coach : Joe Mazzulla

La seule mauvaise nouvelle pour Boston, à l’approche de cette demi-finale de conférence, c’est donc la blessure de Kristaps Porzingis, qui souffre du même problème au mollet que Giannis Antetokounmpo. De quoi l’imaginer absent un bon bout de temps, et pendant sans doute toute la durée de cette série, même si elle s’éternise.

La bonne nouvelle, pour Boston, c’est toutefois que l’équipe sait gagner sans le Letton, avec un bilan cette saison de 22 victoires pour seulement 4 défaites en son absence cette saison. Et surtout de 10 victoires pour 3 défaites face à des équipes qualifiées en playoffs. L’assurance Al Horford est là pour combler les trous dans la raquette.

LE POINT FORT

– Un rouleau-compresseur. Défendre fort pour beaucoup, et bien, shooter de loin. La formule de Boston peut être résumée de façon simple, même si c’est évidemment plus compliquée que ça. Néanmoins, la base de la domination des Celtics repose sur ces séquences défensives qui engendrent du jeu rapide lorsque Jayson Tatum et compagnie peuvent relancer vite, et des 3-points lorsqu’ils se retrouvent sur jeu placé. De quoi créer un effet boule de neige, qui peut transformer ce groupe en vrai rouleau-compresseur. Quand cette équipe prend confiance et réussit des « stops », ça peut aller très vite au tableau d’affichage. Les Cavaliers vont absolument devoir éviter ça…

LE POINT FAIBLE

– Trop dépendants des 3-points ? Comme avant la série du premier tour face à Miami, on peut s’interroger sur la dépendance de cette équipe de Boston à son adresse à 3-points, en particulier sur jeu placé. On peut aussi se poser des questions sur la gestion des fins de match serrées, car ça a pu être un problème en saison régulière. Sauf qu’avec l’ultra domination des Celtics au premier tour, difficile de savoir s’il s’agit de problèmes réels ou pas. Et pas sûr que cette demi-finale de conférence de playoffs apporte davantage d’éclaircissements.

Derrick White en playoffs

PRÉSENTATION DES CAVALIERS

Les titulaires : Darius Garland, Donovan Mitchell, Max Strus, Evan Mobley, Jarrett Allen
Les remplaçants : Caris LeVert, Isaac Okoro, Marcus Morris, Sam Merrill, Georges Niang, Tristan Thompson, Damian Jones
Absents : Dean Wade, Ty Jerome, Craig Porter Jr
Le coach : JB Bickerstaff

LE POINT FORT

– Donovan Mitchell. Même s’il est ralenti par son genou, l’arrière a tout de même inscrit 89 sur les deux derniers matchs de la série face au Magic. À lui tout seul, il peut faire gagner un match, voire plusieurs aux Cavaliers. Même s’il devra être au top de sa forme face aux multiples défenseurs extérieurs (Derrick White, Jrue Holiday, Jaylen Brown…) que les Celtics peuvent lui opposer. Surtout, il devra recevoir du soutien.

LE POINT FAIBLE

– L’attaque et la dynamique. Absent lors des trois derniers matchs du premier tour, Jarrett Allen est toujours incertain pour le Game 1 de la nuit prochaine. Sans lui, les Cavaliers ont souffert cette saison et, même avec lui, la dernière partie de saison fut compliquée dans l’Ohio. À la coupure du All-Star Game, les Cavaliers étaient ainsi à la 2e place de la conférence, avec 36 victoires pour 17 défaites. Ensuite ? Ils ont perdu 17 de leurs 29 matchs suivants. Et leur premier tour des playoffs n’a pas forcément rassuré, l’équipe ayant eu toutes les peines du monde à trouver des solutions offensives, en dehors de Donovan Mitchell. Face aux Celtics, il faudra sévèrement hausser le ton.

LES CLÉS DE LA SÉRIE

– Les shooteurs de Cleveland doivent exploser. Pour espérer réaliser l’upset, les Cavaliers vont devoir retrouver la mire de loin, eux qui ont fini la série face à Orlando à seulement 29% de réussite derrière la ligne à 3-points. Les Max Strus (12/38), Caris LeVert (4/17), Georges Niang (2/15) et compagnie ont déraillé, et même si leur adresse dépend en grande partie des décalages créés par Donovan Mitchell et Darius Garland, il leur faudra mettre des shoots, beaucoup de shoots, pour faire tomber Boston.

– La présence de Jarrett Allen. Kristaps Porzingis ne jouera pas et les Cavaliers ont un avantage à l’intérieur… à condition de pouvoir compter sur Jarrett Allen. Touché aux cotes, le pivot n’est toutefois pas sûr d’être en tenue. Avec lui, Cleveland peut tenter d’insister sous le cercle, face à au solide mais tout de même vieillissant Al Horford, et aux Luke Kornet et autre Xavier Tillman. Pas sûr toutefois que ça suffise à compenser les autres secteurs…

Donovan Mitchell en playoffs

SAISON RÉGULIÈRE

Boston 2-1

– 12 décembre : Boston – Cleveland (120-113)
– 14 décembre : Boston – Cleveland (116-107)
– 5 mars : Cleveland – Boston (105-104)

VERDICT

Boston 4-1. Même avec la blessure de Kristaps Porzingis, il semble compliqué d’imaginer les Cavaliers prendre quatre matchs à cette équipe des Celtics dans ces playoffs 2024. Etant donné les difficultés de Cleveland au premier tour, face à une équipe d’Orlando solide défensivement mais limitée offensivement, on voit mal Donovan Mitchell et sa bande prendre prendre plus d’un ou deux matchs à ce groupe de Boston, tout aussi solide défensivement, mais beaucoup mieux armée offensivement. Direction un « gentleman’s sweep » ?

CALENDRIER

Game 1 : à Boston, mardi 7 mai (01h00, dans la nuit de mardi à mercredi)
Game 2 : à Boston, jeudi 9 mai (01h00, dans la nuit de jeudi à vendredi)
Game 3 : à Cleveland, samedi 11 mai (02h30, dans la nuit de samedi à dimanche)
Game 4 : à Cleveland, lundi 13 mai (01h00, dans la nuit de lundi à mardi)
Game 5* : à Boston, mercredi 15 mai (à déterminer, dans la nuit de mercredi à jeudi)
Game 6* : à Cleveland, vendredi 17 mai (à déterminer, dans la nuit de samedi à dimanche)
Game 7* : à Boston, dimanche 19 mai (à déterminer, dans la nuit de lundi à mardi)

* Si nécessaire.


Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités