Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIN87
MEM100
MIA70
LAL83
ORL89
NYK83
WAS60
POR81
SAS34
GSW29
Analyse News

Money time : Nowitzki vs LeBron, pour le meilleur et pour le pire

Rarement dans une finale NBA nous avions autant évoqué les stats dans le quatrième quart-temps.

A ce sujet, Dirk Nowitzki et LeBron James sont probablement les deux joueurs dont les noms ont été le plus souvent cités mais pas pour les mêmes raisons.

La preuve avec ces quelques chiffres que nous avons récupérés pour vous.

 

Shaq, Jordan… et Nowitzki

L’Allemand a-t-il gagné sa place au Hall Of Fame cette année ?

C’est possible quand on sait qu’il est le onzième joueur de l’histoire de la NBA à cumuler au moins un titre de MVP de la saison, un titre de MVP des finals et 10 sélections au All-Star Game et que sept des dix autres joueurs sont au Hall Of Fame (les trois « absents » sont Duncan, Shaq et Bryant).

C’est en playoffs que se construisent les légendes et Nowitzki n’a pas failli dans ce domaine comme le prouve sa moyenne de points inscrits dans le quatrième quart-temps en finale. La quatrième meilleure performance de ces vingt dernières années.

Année Joueur Pts/4ème QT
1995 Shaquille O’Neal 11,5
2000 Shaquille O’Neal 11,5
1997 Michael Jordan 10,7
2011 Dirk Nowitzki 10,3
1993 Michael Jordan 10,3

Au total, Nowitzki a inscrit 62 points dans les six 4ème quart-temps de cette finale soit exactement le même nombre que Dwyane Wade (45) et LeBron James (17) réunis.

Plus impressionnant encore, Nowitzki a battu le Heat à lui tout seul dans le crunch time (5 dernières minutes d’un match avec un écart de 5 points ou moins).

Nowitzki Heat
Points 26 24
Tirs 8-13 7-25
% Tirs 61,5 28,0
Rebonds 7 9

Une performance incroyable sans équivalent dans cette série. A titre de comparaison, le compteur de James affiche 0/7 et aucun lancer-franc tenté.

James devant Chamberlain… pour un triste record

Car tout le problème est là, Miami était censé avoir du répondant dans ce domaine, notamment grâce à Wade et James, et nous étions en droit d’espérer un duel au sommet sauf que celui-ci n’a jamais eu lieu.

La faute à James ? Nombreux sont ceux qui pointent du doigt son manque d’implication offensive mais était-ce vraiment le cas ?

Voici un tableau qui retrace les plus grosses déceptions offensives de l’histoire de la NBA en comparant la moyenne de points d’un joueur durant la saison régulière et pendant une finale.

Année Joueur Age Pts/m Saison Pts/m Finals Diff.
2010-11 LeBron James 26 26,7 17,8 -8,9
1963-64 Wilt Chamberlain 27 36,9 29,2 -7,7
1971-72 Jerry West 33 25,8 19,8 -6.0
1986-87 Kevin McHale 29 26,1 20,5 -5,6
1980-81 Moses Malone 25 27,8 22,4 -5,4
2006-07 LeBron James 22 27,3 22,0 -5,3

 

Dans cette liste, Jerry West est le seul joueur à avoir remporté le trophée l’année en question. McHale avait lui déjà trois bagues aux doigts tandis que Malone et Chamberlain ont attendu respectivement deux et trois ans avant de décrocher leur premier titre.

Pour l’anecdote, sachez d’ailleurs que Chamberlain et Malone ont également fait partie il y a longtemps de la short-list des double MVP sans titre.

Aujourd’hui, cette liste ne compte plus que trois noms : Karl Malone, Steve Nash et LeBron James.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *