Summer
league
Summer
league
MIA113
MEM110
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Poussé par ses dirigeants, Monty Williams responsabilise Jaden Ivey

NBA – Le coach des Pistons refusait de placer Jaden Ivey à la création du jeu. Il a fallu que ses dirigeants interviennent pour qu’il donne une chance à l’ancien de Purdue.

Monty Williams et Jaden IveyDes rumeurs évoquaient depuis pas mal de temps l’agacement des dirigeants de Detroit face à l’utilisation de Jaden Ivey par Monty Williams. Le 5e choix de la Draft 2022 était ainsi principalement utilisé loin du ballon par le coach du Michigan, qui laissait l’organisation du jeu à Cade Cunningham ou Killian Hayes.

Mais lors du dernier match, perdu de peu face à Houston, l’ancien technicien des Suns a confirmé avoir participé à une « grosse réunion » avec sa direction, où le sujet a été largement évoqué.

« J’ai dû le digérer. Je me suis dit : ‘Mince, c’est vrai que je ne l’ai pas fait. Je dois au moins essayer’. On l’a fait ce soir. Je m’en suis voulu de ne pas avoir essayé plus tôt. C’est un sujet qui a été évoqué lors de nos réunions, d’essayer de le placer (Jaden Ivey) davantage comme créateur, en tête de raquette, sur le pick-and-roll. »

Pourquoi Monty Williams avait jusqu’à présent refusé la solution Jaden Ivey à la mène, alors que l’ancien de Purdue avait pourtant montré des choses intéressantes sur le poste en fin de saison dernière ? Sans doute parce que le joueur de 21 ans a un jeu à risques, et que ses pertes de balle peuvent vite nourrir les contre-attaques adverses.

Plus de risques, mais plus de décalages

Ce fut notamment le cas la nuit dernière, lorsqu’il a perdu trois ballons quasiment coup sur coup dans le deuxième quart-temps face aux Wizards, permettant à ces derniers de repasser devant au score.

« Il a assumé ses responsabilités, et ce n’était pas feint » apprécie d’ailleurs le coach. « Il savait que ce passage avait été compliqué. Souvent, les gars s’excusent mais uniquement pour évacuer les critiques. Là, il savait que ces pertes de balle leurs avaient offert des points rapides, et avaient cassé notre rythme. Mais il a été capable de superbement rebondir en deuxième mi-temps, et sa défense était exceptionnelle. »

Et si Alec Burks, avec ses 34 points, fut le grand bonhomme du match pour les Pistons, afin d’engranger une deuxième victoire sur les 37 derniers matchs, Jaden Ivey (24 points à 9/18 au tir, 7 rebonds et 6 passes décisives) a aussi été précieux, en l’absence de Cade Cunningham et Bojan Bogdanovic, qu’on a d’ailleurs vu venir conseiller leur partenaire après son deuxième quart-temps compliqué. Car si son jeu est à risques, il provoque aussi beaucoup plus de décalages pour ses coéquipiers que Killian Hayes, même si le Français est bien plus sûr ballon en main.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités