Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR43
MEM43
SAC
WAS1:00
BRO
ORL2:00
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Paris 2024 : « Team USA » devrait bientôt annoncer sa liste élargie

Jeux olympiques – Au regard des enjeux, le processus de sélection de l’équipe américaine devrait différer de celui mis en place pour la dernière Coupe du monde.

Team USATête en l’air Mikal Bridges ? C’est le moins que l’on puisse écrire. Présent en ce moment à Paris pour arriver les Cavs ce soir, le joueur des Nets dit qu’il avait… « oublié », avant qu’on le lui rappelle, que les Jeux olympiques allaient se tenir dans la capitale française.

Un aveu d’autant plus invraisemblable que le membre de « Team USA » lors de la dernière Coupe du monde a bien fait de sa présence aux JO un objectif personnel. L’ancien joueur des Suns confie d’ailleurs à The Athletic penser mériter sa place sur la base de ses prestations en Asie l’été dernier. « J’ai l’impression que nous tous (de l’équipe 2023) l’avons gagnée », ajoute-t-il malgré la maigre 4e place récupérée par son équipe.

Des rescapés du fiasco de la Coupe du monde ?

Ce sera aux dirigeants d’en décider, mais selon le média américain, plusieurs joueurs pourraient effectivement être reconduits. Outre le joueur des Nets, Anthony Edwards et Tyrese Haliburton, qui avaient été annoncés parmi les premiers sélectionnés en juin dernier, semblent être en bonne position.

Et contrairement au processus de sélection l’an dernier, « Team USA » n’a pas envoyé d’invitation formelle pour sa liste de 12 joueurs pour Paris. Les décideurs devraient commencer à contacter les joueurs susceptibles d’être retenus avant la fin du mois de janvier, en examinant entre 35 et 40 noms sur une liste principale de joueurs.

Sur cette liste, principalement des vétérans des Jeux olympiques ou de la Coupe du monde, dont beaucoup (mais pas tous) sont des stars, avec une place potentielle pour quelques joueurs qui ne cochent peut-être aucune de ces cases.

Des superstars à foison

Les Américains reviendraient alors vers une logique de groupe large de joueurs conviés, dont Grant Hill et Steve Kerr avaient pourtant suggéré la suppression, avant d’élaguer pour obtenir l’équipe finale. Ce qui ne paraît pas surprenant tant le nombre de grands noms candidats semblent nombreux : LeBron James, Kevin Durant, Stephen Curry, Jayson Tatum, Devin Booker, Joel Embiid…

Une telle stratégie permet de garder un plus grand nombre de joueurs engagés, et donc en concurrence, jusqu’à l’échéance. Et doit permettre un processus de sélection plus naturel, en fonction des événements en playoffs et des niveaux de fatigue de certains en fin de saison.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités