Summer
league
Summer
league
CHI96
MIL89
NYK90
CHA94
BOS37
MIA36
PHI
DET1:00
TOR
OKC2:30
POR
SAS3:00
DAL
UTH4:30
GSW
PHO5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Knicks signent un comeback de folie face au Heat !

NBA -Après avoir compté jusqu’à 21 points de retard en fin de troisième quart-temps, les Knicks renversent le Heat dans le dernier acte pour s’imposer sur le fil (100-98) !

knicksTout était réuni pour la tenue d’un grand match cette nuit, dans un Madison Square Garden plein à craquer, face au Heat, l’un des ennemis historiques des Knicks, et avec en jeu la qualification pour les phases finales du In-Season Tournament. Le spectacle et le suspense ont été au rendez-vous jusqu’à la dernière seconde avec en prime un « comeback » de fou furieux réussi par les locaux dans le quatrième quart-temps.

Au terme d’une première mi-temps équilibrée, où les deux équipes ont eu leurs moments forts, ce sont les locaux qui ont le mieux fini avant la pause avec un 10-3 initié par un Jalen Brunson toujours aussi remuant et conclu par le 3-points de Quentin Grimes au buzzer pour faire passer les siens en tête à l’heure du repos (51-50). De quoi repartir pied au plancher pour attaquer la deuxième mi-temps ? Il n’en a rien été !

Les Knicks paralysés

Bien au contraire, les Knicks sont revenus comme paralysés sur le parquet, incapables de stopper une série interminable réussie par Miami, entre bonnes séquences défensives qui ont nourri le jeu de transition d’Erik Spoelstra et des choix globalement plus justes en attaque. A 3-points, Kyle Lowry, Jimmy Butler et Haywood Highsmith s’en sont donnés à cœur joie. La série s’est finalement arrêté sur un 19-0 dévastateur après deux lancers de Josh Richardson (51-69).

Dans la foulée, un très bon passage de Jaime Jaquez Jr. suivi d’un 2+1 de Jimmy Butler ont permis à Miami de sceller le plus gros écart du match, à +21 (62-83). Suffisant pour assurer la victoire sans trembler ? C’est mal connaitre ces Knicks qui ne renoncent jamais ! Même à -16 à l’entrée du dernier acte (71-87).

Le Garden explose !

Il a suffi de deux paniers à 3-points d’Immanuel Quickley et Donte DiVincenzo pour rallumer l’étincelle qui a permis aux locaux de revenir à -6 suite à deux nouveaux paniers extérieurs, signés RJ Barrett et Immanuel Quickley (87-93). Le Madison Square Garden a bien failli exploser de joie lorsque la tentative lointaine de Josh Hart a fait gamelle, mais ce n’était que partie remise. Ce fut alors au tour de Jalen Brunson de faire don de son corps pour aller finir à deux reprises près du cercle avec notamment un 2+1 à la clé. Et en un éclair, New York était revenu à -2 (94-96) !

Sur la transition suivante, c’est RJ Barrett qui a finalement fait passer les siens en tête avec un nouveau drive bonifié par un « and-one » (97-96). Face à Jaime Jaquez Jr. en isolation, Jalen Brunson a alors exécuté un tir parfait à mi-distance pour faire exulter le Garden pour de bon cette fois. Jalen Brunson a toutefois raté un ultime lancer qui aurait pu tout changer, mais la dernière tentative à 3-points de Jimmy Butler a fini par rouler sur le cercle, offrant la victoire aux Knicks au terme d’un retour époustouflant !

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Le cœur des Knicks ! Qui l’eût cru ? À la rue dans un troisième quart-temps à sens unique, les New-Yorkais ont réussi à inverser la tendance pour s’adjuger une victoire aux airs de hold-up parfait. Comme pour Miami douze minutes plus tôt, c’est la défense des locaux qui a changé la donne, avec bien sûr quelques coups de chaud bienvenus à 3-points pour rattraper rapidement l’écart. Sur la fin, c’est Jalen Brunson qui s’est mué en héros, n’hésitant pas à aller se frotter aux intérieurs adverses pour finir de rattraper le Heat, mais aussi pour mettre les derniers points synonymes de victoire.

– Jimmy Butler du tout au rien. Pendant trois quart-temps, Jimmy Butler a encore eu des airs de MVP, le tout avec un petit côté héroïque puisqu’il s’est tordu la cheville en première mi-temps mais a su serrer les dents pour revenir et briller en enchaînant les coups d’éclat dans le troisième quart-temps. Jusqu’à ce que la tendance ne s’inverse complètement et que « Jimmy Buckets », à l’image de son équipe, ne mette plus un pied devant l’autre, ratant ses cinq dernières tentatives. Comme un symbole, ses deux derniers tirs, pour revenir à -1 puis pour jouer la gagne au buzzer, ont roulé sur le cercle, signe que ce n’était pas la soirée des Floridiens.

– Heat cold. C’est la statistique qui résume sans doute le mieux le trou noir traversé par Miami sur les douze dernières minutes du match durant lesquelles New York a survolé les débats en passant un 29-11 à leur adversaire du soir. Au cours de ce cauchemar, les hommes d’Erik Spoelstra n’auront trouvé le chemin du cercle qu’à trois reprises en 21 tentatives dans le jeu ! Difficile de faire pire…

– On a aimé Jaquez… Sur la lancée de son dernier match, son meilleur depuis le début de saison, le rookie aura encore été précieux cette nuit avec de très bons passages, en première mi-temps où même dans le troisième quart-temps. Mais le jeune ailier a fini par flancher sur la fin, par manque de lucidité et d’expérience. Même si Josh Richardson a également fait le job à ses côtés (contrairement à Haywood Highsmith), c’est à ce moment que les absences de Tyler Herro et Duncan Robinson se sont faites ressentir. Le Heat a manqué de menace extérieure, terminant à 10/37 de loin, et a fini par le payer au prix fort.

– Tournoi NBA. Tout reste encore à jouer pour Miami et New York dans le groupe B de la conférence Est même si Milwaukee est seul en tête du groupe avec trois succès. Floridiens et New-Yorkais peuvent toujours prétendre à une « Wild Card » en se qualifiant parmi les meilleurs deuxièmes. Il faudra pour cela finir avec un bilan de trois victoires pour une défaite, ce qui signifie que Miami doit battre Milwaukee mardi et que les Knicks doivent évidemment s’imposer face aux Hornets. Ce sera ensuite le moment de faire les comptes en terme de « point average » pour désigner les heureux élus.

New York / 100 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Randle 35 5/12 1/4 2/2 0 8 8 7 0 0 6 0 -8 13 15
M. Robinson 20 2/4 0/0 1/4 3 4 7 0 2 2 0 0 -17 5 9
J. Brunson 34 10/16 1/4 3/5 0 3 3 3 1 0 2 0 -6 24 20
R. Barrett 34 7/14 1/5 3/3 0 7 7 1 2 0 3 0 +9 18 16
Q. Grimes 21 1/4 1/3 0/0 0 0 0 2 3 1 0 0 -20 3 3
I. Hartenstein 28 1/3 0/0 0/0 1 4 5 1 3 2 1 1 +18 2 8
J. Hart 26 4/7 1/3 1/1 1 7 8 4 1 1 1 0 +5 10 19
D. DiVincenzo 16 1/4 1/2 2/3 1 3 4 1 1 1 3 0 +7 5 4
I. Quickley 26 8/17 4/8 0/0 0 4 4 2 1 0 2 1 +22 20 16
39/81 10/29 12/18 6 40 46 21 14 7 18 2 100 110
Miami / 98 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
H. Highsmith 24 1/6 1/5 2/2 0 3 3 3 1 2 2 0 +10 5 6
J. Butler 37 7/14 3/5 6/6 0 2 2 3 1 1 2 0 +7 23 20
B. Adebayo 35 8/16 0/1 5/6 2 10 12 2 4 2 2 0 0 21 26
K. Lowry 33 4/9 2/5 0/0 3 5 8 2 3 2 1 0 +3 10 16
J. Richardson 34 5/10 2/4 3/3 1 1 2 2 3 2 2 0 -7 15 14
K. Love 18 2/7 1/6 2/2 1 5 6 1 1 0 2 0 -1 7 7
C. Swider 6 0/3 0/2 0/0 0 0 0 2 0 0 0 0 -3 0 -1
C. Martin 18 1/5 0/3 0/0 0 3 3 1 3 1 0 0 -1 2 3
J. Jaquez Jr. 35 6/17 1/6 2/2 3 2 5 4 3 1 0 0 -18 15 14
34/87 10/37 20/21 10 31 41 20 19 11 11 0 98 105

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités