Summer
league
Summer
league
SAC87
PHO77
WAS91
MIL79
CLE100
IND93
ATL40
NYK50
LAL
CHI1:00
DEN
NOR3:00
DAL
OKC5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Terry Stotts quitte les Bucks à cause de tensions avec Adrian Griffin

NBA – Engagé comme bras droit d’Adrian Griffin chez les Bucks, Terry Stotts a quitté son poste, ne se sentant pas à sa place dans ce rôle d’assistant après tant d’années comme « head coach ».

Terry StottsPour épauler Adrian Griffin, qui découvre le métier de « head coach » cette saison aux Bucks, Milwaukee avait engagé Terry Stotts, dont l’expérience dans le domaine devait être précieuse.

Sur le papier, c’était le recrutement parfait car le profil offensif de Terry Stotts et ses 13 années passées à la tête des Bucks, des Hawks et surtout des Blazers complétaient parfaitement le profil plus défensif d’Adrian Griffin, assistant de longue date mais dont c’est la première expérience à la tête d’une équipe.

Sauf que hier, l’assistant de 65 ans a annoncé sa décision de quitter son poste !

Que s’est-il passé pour que Terry Stotts quitte le navire à quelques jours du début de la saison régulière ? En fait, The Athletic rapporte que les relations entre Adrian Griffin et son bras droit étaient tendues.

« Nous avons tous été pris au dépourvu, bien sûr, mais nous le soutenons », a commenté Adrian Griffin. « Il a été génial. J’ai beaucoup appris de lui en très peu de temps. Il était vraiment bon dans ce qu’il faisait. Il a pris une décision – une décision personnelle – et nous devons la respecter ».

Après tant d’années comme « head coach » chez les Blazers, Terry Stotts semble ainsi avoir eu du mal à se remettre dans une position d’assistant, derrière un coach rookie qui doit lui asseoir son autorité.

Terry Stotts trop proche de Damian Lillard ?

Un épisode rapporté symbolise la dynamique, des deux côtés. À l’entraînement, Adrian Griffin avait ainsi regroupé tout le monde, coachs et joueurs, pour conclure l’entraînement de mardi. Dans la foulée, il avait demandé aux coachs de rester un peu dans le cercle pour continuer à discuter, les joueurs pouvant eux s’en aller. Mais Terry Stotts avait quelque chose à dire à Damian Lillard et Giannis Antetokounmpo au sujet de l’attaque. Lorsque Adrian Griffin lui a demandé de revenir, son assistant lui a réclamé un peu de temps. Le « head coach » lui a alors hurlé de revenir dans le groupe des coachs. Un micro-incident, mais dont toute l’équipe a été témoin.

Un incident qui a donc décidé Terry Stotts qu’il n’était pas à sa place dans ce rôle d’assistant.

« C’est sorti de nulle part », a reconnu Damian Lillard, que Terry Stotts avait prévenu en amont, les deux hommes étant proches depuis leurs années dans l’Oregon. « Je suis dans cette ligue depuis assez longtemps pour savoir que ce genre de choses arrive. La vie continue, donc vous devez gérer des choses comme ça et d’autres choses qui peuvent arriver et continuer à avancer. Le fait de connaître Terry depuis aussi longtemps, d’avoir joué pour lui pendant neuf ans, ça m’a facilité la transition avec un visage familier qui a joué un rôle important. Maintenant que j’ai pris mes marques, c’est malheureux de le voir partir. C’est triste, mais il faut continuer à aller de l’avant. »

Peut-être également que pour Adrian Griffin, cette proximité entre Terry Stotts et Damian Lillard était aussi un problème puisqu’elle menaçait de miner son autorité, en particulier auprès du meneur de jeu.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités

Tags →