Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR77
MEM88
SAC55
WAS57
BRO20
ORL28
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Grant Williams n’oubliera jamais la générosité de Kemba Walker

NBA – S’il n’aura pas laissé une trace indélébile dans l’histoire des Celtics, Kemba Walker aura beaucoup contribué à l’épanouissement de Grant Williams.

Kemba Walker et Grant Williams à BostonL’histoire ne retiendra pas grand chose du passage de Kemba Walker à Boston. Signé en grande pompe à l’été 2019, pour compenser le départ de Kyrie Irving, l’ancien meneur de Charlotte n’aura pas réussi à s’imposer dans une formation prétendante au titre, et n’aura donc pas tenu au delà de deux saisons. La faute également à des blessures récurrentes au genou.

Il y a pourtant (au moins) un joueur qui gardera un souvenir mémorable de son passage dans le Massachusetts. Il s’agit de Grant Williams, alors rookie en 2019/20, lorsque Kemba Walker est arrivé aux C’s.

Invité du Hoop Chat, le nouveau Maverick est revenu sur ce que lui a apporté son coéquipier de l’époque au cours d’une saison compliquée, marquée par la pandémie de Covid-19 qui aura causé une suspension de la saison de mars à juillet, un épisode qui aura au moins eu le mérite de renforcer les liens au sein des équipes concernées par la fin de saison qui a ensuite eu lieu dans la « bulle » d’Orlando.

« Le Covid a été une expérience unique, et tous les gens de ma cuvée de Draft ont clairement des anecdotes incroyables à ce sujet », s’est il remémoré. « Quand le monde s’est confiné, personne ne savait encore ce qui allait se passer, pas seulement dans le monde du basket mais dans la vie. De devoir aller jouer dans une « bulle » sans que personne ne soit autorisé à quitter le campus, avec les mêmes repas, c’était un environnement vraiment différent, et je crois que ça nous a tous rapprochés dans cette équipe. Même si le fait d’être avec les mêmes personnes tous les jours, sans pouvoir s’en échapper, ça peut aussi être frustrant. C’était une période unique, et je ne souhaite à personne de vivre ça, mais on s’en est sorti. »

Générosité et bienveillance

C’est notamment lors de la crise du Covid que Grant Williams s’est rendu compte de la générosité de Kemba Walker, lorsque ce dernier lui a ouvert sa maison pour l’héberger. À l’époque, Grant Williams voulait rester loin de ses grands-parents, de peur de les contaminer. Non content de pouvoir profiter des installations de son coéquipier pour rester en forme, il a ainsi pu traverser ce moment difficile le cœur un peu plus léger.

« Kemba est l’un des meilleurs vétérans, si ce n’est le meilleur, que j’ai pu avoir. C’est un gars généreux. Il vous offrirait toujours sa chemise. Il m’a carrément accueilli dans sa maison. Pour moi, c’est l’une des choses les plus cool et les plus importantes qu’il ait pu faire pour moi, surtout à ce moment-là ».

En plus de l’héberger, Kemba Walker, qui évolue cette saison à Monaco, loin de la NBA, a ainsi pu guider le rookie pour le maintenir en bonne condition physique, comme un grand frère.

« Il s’est assuré que je m’entraînais et que j’étais prêt pour le cas où nous reviendrions. Mais il a aussi veillé à ce que nous soyons à l’aise l’un avec l’autre. Que ce soit en jouant à des jeux de société, à des jeux vidéo ou même en se donnant de l’espace l’un à l’autre », s’est-il remémoré.

Beaucoup de bons souvenirs qui lui ont ainsi permis de mieux appréhender cette saison rookie pleine de bouleversements, peut-être à un détail près…

« Notre jeu de société favori s’appelait « Trouble », avec lequel on peut pas mal rigoler. Kemba et son cousin Kedow sont tous les deux incroyablement forts à ce jeu. Et ça avait le don de me rendre fou… ».

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités