Summer
league
Summer
league
PHO115
MIL90
BOS90
DAL101
CHI37
ATL24
DET
NYK1:00
SAS
PHI2:30
MIA
TOR3:00
OKC
GSW4:30
CHA
POR5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Interview Breanna Stewart : « L’engouement continue de grandir à New York »

WNBA – À l’occasion de la promotion du nouveau coloris « Fire » de sa chaussure signature, la Stewie 2, Breanna Stewart a pris le temps d’évoquer sa première saison sous le maillot du New York Liberty.

Breanna StewartTout roule pour Breanna Stewart, plus que jamais épanouie depuis son arrivée au New York Liberty, pas très loin de là où elle a grandi et où elle enchaîne les grosses performances, comme en témoigne sa récente sortie à 40 points, ou dernièrement lorsqu’elle a planté 42 points. Sans oublier son record à 45 points pour son premier match à domicile.

Aux côtés de Sabrina Ionescu, Jonquel Jones mais aussi Marine Johannès, Breanna Stewart réalise tout simplement sa meilleure saison en carrière, et vient de battre le record de points inscrits sur une saison en WNBA. Sous son impulsion, le Liberty apparaît comme la seule équipe en mesure de détrôner les Las Vegas Aces, championnes en titre. Les New-Yorkaises ont envoyé un premier message en remportant la Commissioner’s Cup à Las Vegas face aux Aces il y a trois semaines, une rencontre dans laquelle Marine Johannès avait sorti le grand jeu avec 17 points en 14 minutes.

Pour couronner le tout, Breanna Stewart peut également être fière de son partenariat noué avec Puma qui a débouché sur deux modèles signatures, la Stewie 1 puis la Stewie 2, dont le nouveau coloris « Fire » sort officiellement aujourd’hui. C’était la première fois en plus de dix ans, depuis Candace Parker, qu’une joueuse WNBA bénéficiait d’un tel honneur. Une distinction également savourée à sa juste valeur.

Pour Basket USA, Breanna Stewart a pris de son temps pour évoquer ce parcours exceptionnel jusque-là, avec ce retour réussi à New York et cette belle aventure qui se poursuit avec Puma à travers cette Stewie 2.

Breanna, commençons par cette grosse saison dans votre nouvelle équipe à New York. Vous enchaînez les grosses performances, vous avez déjà remporté la Commissionner’s Cup. Est-ce que l’expérience à la hauteur de ce que vous espériez ?

Oui, j’adore faire partie du Liberty et de jouer à New York. Au début, ça nous a pris du temps pour arriver à nous trouver les unes les autres et être à l’aise ensemble. Mais maintenant, en étant au mois d’août, on joue bien mieux. On vient de gagner la Commissionner’s Cup, et le tout en prenant plaisir à faire les choses. On les prends les unes après les autres et on continue de travailler dans l’optique de remporter le titre.

Cette finale remportée face au champion en titre peut-il constituer un tournant de votre saison, au regard de votre objectif ultime, de remporter le titre ?

On savait que ce match allait être dur, surtout en jouant Las Vegas à Vegas. D’avoir pu jouer, donner le ton comme on l’a fait durant tout le match, et l’emporter à la fin, ça nous a permis d’envoyer un message. Bien sûr, c’était super de gagner, mais aussi de ramener à la maison ce premier trophée pour la franchise de New York et de permettre à tout le monde de ressentir le goût de la victoire. Ça donne envie d’en avoir plus.

Vous avez rejoint l’un des plus gros marchés de la ligue, qui l’est devenu d’autant plus avec votre arrivée. Est ce que vous sentez la hype grandir autour de cette équipe ?

Oui, je trouve que l’engouement continue de grandir. Lors de notre dernier match à domicile, on a eu près de 12 000 spectateurs. Les gens dans les rues de New York parlent du Liberty. Ils veulent venir voir les matchs et réalisent à quel point ils s’éclatent quand ils viennent. Ça évolue aussi sur le plan des États-Unis mais aussi au niveau mondial. Parce qu’on a des joueuses comme Marine Johannes, comme Han Xu, et ça nous permet de toucher d’autres parties du globe. Et sur la finale, mon dieu, Marine a pris feu.

Breanna Stewart

La 10e joueuse de l’histoire à posséder sa chaussure signature

Ce 7 septembre sort la Stewie 2, votre deuxième chaussure signature. Qu’aviez-vous ressenti quand Puma vous a annoncé que vous alliez succéder à Candace Parker et avoir à votre tour votre propre ligne signature ?

J’ai été vraiment enthousiaste mais aussi surprise. D’abord heureuse de pouvoir relancer la mode d’avoir des chaussures signatures en WNBA et le sport féminin. Ensuite, surprise car c’était une première en 10 ans, et je devenais la 10e athlète féminine à bénéficier d’une chaussure signature. De pouvoir faire ça et que les enfants puissent chercher des « Stewie » plutôt que les traditionnels modèles masculins, c’est un grand honneur. C’est fou, il y a eu les Stewie 1 et maintenant la Stewie 2.

Quelles étaient vos priorités pour vos chaussures signatures ?

Les priorités pour moi étaient d’avoir du confort, que la paire soit un modèle « low-top ». J’ai été opéré des deux tendons d’Achille, donc je voulais m’assurer qu’il y avait assez de mousse au niveau du talon. Sur la Stewie 1, il y avait une cicatrice pour représenter mes blessures et faire un peu de storytelling. Et sur la 2, on a poursuivi nos améliorations avec de nouveaux coloris incroyables qui vont continuer à sortir.

La Stewie 2 a gardé le même ADN que la Stewie 1, mais quels sont les principaux ajustements ou principales améliorations ?

La deuxième a évolué dans le bon sens en suivant l’avancement de la technologie. On s’est assuré de pouvoir disposer du meilleur comme la NitroFoam, le confort. On a aussi été un peu plus créatifs dans les coloris. Ils interpellent un peu plus comme le coloris « Water », avec cet effet de vague qui est original. On va continuer de s’assurer que ce soit une chaussure avec laquelle on peut jouer, mais aussi être à l’aise.

La Stewie 2 a déjà bénéficié de coloris marquants comme les coloris « Ruby » ou « Water ». Que nous réserve la suite ?

Pour la finale, j’avais porté un nouveau coloris « Seafoam » qui je l’espère s’appellera « Stu York ». Et il y a un autre coloris qui sort pour les playoffs, le « Fire ». On reste sur le thème des forces de la nature. C’est vraiment l’idée derrière la Stewie 2, cette capacité de cette chaussure d’être une force de la nature, que ce soit sur le terrain ou en dehors, comme le fait d’être une mère au travail, de pouvoir tout faire.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités