Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Face à l’Italie, les Philippines de Jordan Clarkson croient au miracle

Coupe du monde – Les locaux sont dans l’obligation de remporter leur dernière rencontre face aux Italiens pour garder une infime chance de se qualifier pour le second tour.

jordan clarkson

« On se focalise sur ce qui est entre nos mains. » À l’instar de l’équipe de France, les Philippines de coach Vincent « Chot » Reyes ont perdu leurs deux premières rencontres, face à la République dominicaine (81-87), puis l’Angola (70-80), à la Coupe du monde. Seulement contrairement aux Bleus, le pays hôte, porté par Jordan Clarkson, garde une infime chance de se qualifier pour le tour suivant de la compétition.

« On connaît toutes les données mathématiques de la situation. La priorité est de […] se concentrer sur ce qu’on doit faire pour être en mesure de rivaliser avec une équipe du top 10 mondial », poursuit l’entraîneur philippin en parlant de l’affrontement d’aujourd’hui face à l’Italie.

Cette dernière, après sa défaite face à la République dominicaine, est également dans l’obligation de s’imposer pour se qualifier. Les Philippines, elles, doivent non seulement battre l’Italie, mais le faire sur un écart d’au moins 13 points, pour bénéficier d’un « point average » favorable. Tout en sachant qu’une victoire, en amont, de l’Angola face à la troupe de Karl-Anthony Towns serait synonyme d’élimination.

  1. République dominicaine : 2 victoires – 0 défaite (+11)
  2. Italie : 1 victoire – 1 défaite (+9)
  3. Angola : 1 victoire – 1 défaite (-4)
  4. Philippines : 0 victoire – 2 défaites (-16)

Autrement dit, ce n’est pas gagné… « Peu importe la faiblesse de cet espoir, il est toujours d’actualité. On doit garder la tête haute et trouver un moyen de donner le meilleur de nous-mêmes », réclame le coach, dont l’équipe a été suivie par un nombre record de spectateurs lors du match d’ouverture.

« On va continuer de se battre. Ils sont là pour nous soutenir tous les soirs, tous les jours, alors on va continuer à se battre pour vous tous et être compétitifs. On va essayer de se ressaisir et d’obtenir des victoires pour vous », lâche Jordan Clarkson en parlant à son public.

Auteur d’une soirée compliquée au niveau du tir (21 points à 7/22), l’arrière du Jazz admet que cette défaite, pas forcément attendue, face à la nation africaine a été dure à avaler. « C’est dur, mais il faut s’en remettre. On a des matchs à jouer. C’est tout ce qu’on peut faire », livre l’ancien meilleur 6e homme NBA, qui va affronter son coéquipier en club, Simone Fontecchio.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités