Summer
league
Summer
league
MIA87
MEM94
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Charlie Villanueva, conseiller spécial de Jordan Walsh pour son alopécie

NBA – Le nouveau joueur de Boston est atteint d’alopécie, qui lui fait perdre ses cheveux et ses sourcils. Comme un ancien joueur avant lui, Charlie Villanueva, dont il s’est rapproché.

Jordan WalshTrès souvent, quand ils sont victimes de graves blessures (ligaments croisés, tendon d’Achille…), les joueurs NBA se contactent pour se donner des conseils. Une confrérie de grands blessés existe et chaque nouveau joueur frappé peut s’appuyer sur ceux qui sont passés par là. Pour Jordan Walsh, ce fut à la fois plus simple et plus compliqué.

Le nouveau joueur des Celtics (38e choix de la Draft) est en effet touché par l’alopécie, qui précipite la chute des cheveux et des poils, que l’on connaît mieux en France depuis quelques mois avec l’exemple d’Édouard Philippe.

En NBA, un seul nom émerge quand on parle de cette maladie : Charlie Villanueva, ancien joueur de Milwaukee, Dallas et Detroit, dont la carrière comporte 656 matches et 10.4 points de moyenne.

Comment prendre contact ? Il se trouve que l’oncle de Jordan Walsh connait Ramon Sessions, qui a évolué avec Charlie Villanueva chez les Bucks. L’ex meneur a donc rappelé son ancien coéquipier pour évoquer Jordan Walsh.

« Il était en difficulté avec l’alopécie et ses parents cherchaient des réponses. Et il se trouve que j’étais à 30 minutes de chez eux », se souvient l’ancien intérieur pour The Athletic. « Je lui ai surtout dit qu’il avait cette maladie, mais que cette maladie ne le possédait pas. Il en avait le contrôle, que ses cheveux reviennent ou non. Il fallait qu’il reste positif et l’utilise comme une motivation. »

Un passage de témoin

Les deux hommes vont dès lors nouer un lien et l’ancien joueur NBA va devenir un mentor pour le jeune d’Arkansas dans son chemin vers la Grande Ligue, notamment pour faire sauter les barrières mentales.

« Il m’a énormément aidé, et plus que tout en dehors des terrains. Dans ma tête et pour ma confiance. Il sait ce que je traverse. Je peux tout lui dire, car il a connu tout ça. Il m’a donné de très bons conseils. Je vais garder contact avec lui« , confie Jordan Walsh.

« Peu importe sa place dans la Draft, si on fait les choses bien, on peut rester longtemps dans la ligue », poursuit Charlie Villanueva. « C’est maintenant que le travail commence pour qu’il montre ses qualités et ce dont il est capable. »

Néanmoins, malgré leur lien unique, les deux joueurs sont bien différents et tiennent à le faire savoir.

« C’est dingue que beaucoup nous comparent parce qu’on est clair de peau avec l’alopécie. Je veux que Jordan soit lui-même. Même si c’est cool d’observer son chemin car je lui passe le témoin », explique l’ancien des Mavericks. « On a des points communs, mais on n’est pas les mêmes », insiste Jordan Walsh. « Je dois être Jordan, je dois être moi-même et pas un autre. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités