Summer
league
Summer
league
PHO99
MIL79
BOS45
DAL55
CHI
ATL0:00
DET
NYK1:00
SAS
PHI2:30
MIA
TOR3:00
OKC
GSW4:30
CHA
POR5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Zach Collins n’a pas du tout aimé le poster de Michael Porter Jr.

NBA – Les deux hommes en sont venus aux mains après le dunk du joueur des Nuggets sur celui des Spurs.

On aurait pu en rester à une simple faute technique pour « provocation ». Michael Porter Jr. venait de placer un dunk violent, main gauche, sur Zach Collins, au milieu du troisième quart-temps entre Spurs et Nuggets.

Le joueur de Denver n’a pas manqué de narguer son adversaire, venu le rencontrer au cercle, en le fixant avec insistance avant de repartir vers sa moitié de terrain. Sauf que Zach Collins est venu au contact, et l’a bousculé par derrière, avant que Michael Porter Jr. ne repousse le Spur d’un geste de la main au niveau du cou.

Bilan de la scène, qui a vu les camps de chaque partie bondir pour séparer les protagonistes : une double faute technique à chacun, synonyme d’expulsion pour les deux hommes.

« MPJ » quittait ainsi Nikola Jokic et les autres avec seulement 7 points au compteur. « Je pense que ce qui s’est passé est assez clair. Il s’est fait dunker dessus. Je lui tournais le dos et il est venu me prendre la tête. (Les arbitres) ont dit que j’avais mis ma main sur son cou. Mais c’est une réaction naturelle. Il a de la chance de ne pas avoir été touché en étant face à moi. C’était une réaction en une fraction de seconde », décrit le joueur des Nuggets.

Naturel ou non, un tel geste ne pouvait pas ne pas être sanctionné par les arbitres. Idem pour l’attitude va-t-en-guerre du joueur des Spurs. « Je l’ai repoussé, j’étais prêt (à en découdre ?). J’ai repoussé son étranglement, j’étais prêt. Il a fait une belle action, il m’a eu au niveau du cercle. Puis il s’est mis à parler et je n’ai pas aimé ça. Alors j’ai foncé sur lui », justifie Zach Collins (10 points et 9 rebonds), surtout soulagé que son équipe ait pu l’emporter.

Si on ne connaît pas la nature de ce qu’on imagine être du « trashtalking », Jamal Murray, rapidement venu au milieu de la mêlée, dit ne pas savoir pourquoi Zach Collins « était si émotif. Il s’est fait dunker dessus et il a commencé à jacasser. Je n’ai jamais rien vu de tel. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités