Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La FIBA reconnaît officiellement des erreurs d’arbitrage à l’Euro

Euro 2022 – La fédération internationale a reconnu une erreur de faute technique lors du match Lituanie-Allemagne et une faute de chronométrage lors du match Turquie-Géorgie.

Cela ne changera rien au cours de la compétition, à l’instar de ce qui se pratique en NBA. Mais la FIBA a publié un communiqué dans lequel elle reconnaît officiellement des erreurs d’arbitrage commises lors de la phase de poule de cet Euro.

La première s’est produite lors du match du groupe B entre la Lituanie et l’Allemagne, lorsque les officiels et la table des marqueurs « n’ont pas accordé un lancer-franc mérité suite à une faute technique » infligée au sélectionneur allemand, Gordie Herbert dans le troisième quart-temps.

Depuis la ligne des lancer-francs, Jonas Valanciunas n’avait alors tiré que deux lancer-francs pour la faute subie, mais pas de troisième en sanction de la technique. Conséquence de ce manquement, la fédération a décidé que les trois arbitres concernés ainsi que le commissaire de match « n’officieraient plus jusqu’à la fin de l’événement ».

On rappelle que l’instance internationale avait jugé irrecevable la réclamation faite par la Lituanie car reçue hors délai. Sur le fond, cette contestation aurait également été rejetée car le cas évoqué ne faisait pas partie des situations pour lesquelles une réclamation peut être déposée…

La seconde erreur, non moins commentée, est survenue lors du match Turquie-Géorgie durant lequel le temps avait défilé pendant 22 secondes dans le dernier quart-temps. Là aussi, le recours déposé par les Turcs avait été rejeté par l’instance.

« Après l’analyse par des experts des enregistrements du système de chronométrage de précision, la conclusion est que, bien que le chronomètre du match ait été arrêté par les arbitres, le dispositif situé à l’arrière du maillot de l’arbitre a été activé accidentellement par l’un des joueurs lorsque l’arbitre essayait de les séparer lors d’un incident sur le terrain », justifie la FIBA.

Cette dernière, en réponse à des critiques formulées par Luka Doncic et Mario Hezonja, en profite pour préciser qu’elle « continuera d’évaluer les performances des arbitres, en prenant toutes les mesures nécessaires tout au long de la compétition, mais elle n’acceptera pas non plus les abus à l’encontre de ses arbitres avant, pendant et après les matchs. La FIBA appelle toutes les parties prenantes à préserver un environnement adéquat dans lequel les officiels, tout comme les joueurs, peuvent travailler sur le terrain. »

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités