Summer
league
Summer
league
DEN86
IND71
NOR77
MEM88
SAC69
WAS71
BRO49
ORL41
CLE
LAL3:00
UTH
LAC4:00
HOU
MIN5:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Vincent Collet envisage un changement de cinq de départ

Qualifications à la Coupe du Monde – Le sélectionneur tricolore n’a pas trop apprécié le début de match de son équipe face aux Tchèques et il envisage un changement.

Toujours invaincus en amont du prochain EuroBasket, les Bleus ont de nouveau été dominateurs dans ce match de qualifications pour la Coupe du monde. Mais, non sans mal en première mi-temps…

Vincent Collet estime qu’il y a encore du pain sur la planche, notamment pour mieux démarrer les matchs. Un mal récurrent dans cette préparation.

Quelle a été votre réaction après cette première mi-temps très laborieuse ?

« Ils ont bien shooté, ils ont trouvé de bonne positions sur les drives. On les a laissés rentrer dans la peinture trop souvent, on a été trop naïfs. La mi-temps, qui a été longue, nous a bien aidés, ça nous a permis de nous remettre les idées en place. Notre niveau d’agressivité était bien supérieure [après la mi-temps]. »

Est-ce que ces débuts de matchs au diesel ne deviendraient pas une mauvaise habitude sur cette préparation ? N’est-ce pas alarmant si proche du début de l’Euro ?

« Ça nous inquiétait déjà avant ce match, on espérait corriger le tir mais ça n’a pas été le cas. Ça peut être un changement de joueurs, ça peut être un changement de cinq aussi, pour trouver un bon équilibre, on a un très bon équilibre en début de match. Il faut qu’on en trouve un meilleur. On a corrigé le tir dans un premier temps, à 10-2, et derrière on est revenu à 14 partout. On pensait avoir fait le plus dur mais on a rechuté derrière. Ce qui m’inquiète le plus, c’est qu’on ne soit pas capable de mettre la même intensité en début de match qu’on met par la suite. Bien sûr, les adversaires ont plus de fraicheur pour résister à la pression, mais ça vient aussi de nous. Et puis, ce soir, on a été maladroit. Tous nos premiers tirs ont été corrects, mais on ne les a pas mis. On a raté beaucoup de tirs. Ce n’est pas grave, ce qui l’est plus, c’est notre défense en début de match. On accepte des choses défensivement, on sort en retard sur les écrans et ça laisse le meilleur shooteur libre en face, qui se retrouve à 14 points à la mi-temps. Ça ne peut pas être dans nos standards ! Ce type de match était une bonne opportunité car ça nous a présenté plus de difficultés. »

Qu’en est-il des blessés : Moustapha Fall, qu’on a vu derrière le banc, va-t-il réintégrer le groupe d’une part ? Et, d’autre part, est-ce que Andrew Albicy va jouer face à la Bosnie ?

« Moustapha Fall n’a pas réintégré le groupe. Il est encore aux soins. A l’inverse, Andrew Albicy est bien avec le groupe depuis lundi et ses entraînements sont encourageants. Probablement qu’il jouera samedi. Il y aura un processus de sélection et on décidera lors du team meeting la veille du match quel autre joueur sera sorti [pour lui faire une place dans l’effectif]. »

Défensivement, on a senti une nette montée en pression au retour des vestiaires, quel a été votre message aux joueurs ?

« Nos difficultés en première mi-temps, c’étaient parfois des difficultés de coordination mais aussi beaucoup des difficultés individuelles. Quand on laissait passer les joueurs sur le drive, c’est du un contre un, on était en sur pression et on s’est laissé déborder. Après on venait aider, mais de façon incontrôlée. Sur les picks, on a eu des retards conséquents. Rudy était un peu bas, on lui a demandé de monter un peu plus et c’était beaucoup mieux après. Le défenseur du porteur était souvent en retard. Andrew, c’est ce qu’il fait de mieux. Il passe avec les écrans. »

Qu’avez-vous pensé de l’apport de Terry Tarpey sur ce match, sachant que son entrée en jeu a correspondu au renversement du match en 3e quart ?

« En ce moment, on est dans la période d’affinage des rôles de chacun. On affine les rôles de chacun. Lui, il n’y a rien à affiner, il a déjà tout compris ! Il ne se pose pas de question. Ce soir, il fait 8 d’évaluation sans marquer le moindre point. Il défend comme un chien. On a besoin de ça. Ça correspond à notre identité si on veut être performant. On doit faire des stops défensifs, pour relancer propre et vite. »

Propos recueillis à Paris

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités