Summer
league
Summer
league
Pariez en ligne avec Unibet
  • IND3.35BOS1.33Pariez
  • DAL1.75MIN2.01Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Joel Embiid explose les Pacers et les Sixers s’assurent l’avantage du terrain au premier tour

NBA — Victorieux de leur 50e match de la saison, face aux Pacers (133-120), dans le sillage d’un immense Joel Embiid (41 points, 20 rebonds), les Sixers ne pourront désormais plus descendre hors du Top 4 de l’Est.

À la veille de la fin de la saison régulière, les Sixers ont assuré l’essentiel contre les Pacers : la victoire (133-120), l’avantage du terrain au premier tour et leur 50e succès de 2021/22.

Ce ne fut pas toujours rassurant, notamment en défense, mais les coéquipiers de Joel Embiid (41 points, 20 rebonds) ont fait le job et il leur faudra désormais attendre un jour supplémentaire pour connaître le nom de leur adversaire dans une semaine, lors d’une série de minimum quatre matchs.

Quant aux joueurs de Rick Carlisle, leur fin de campagne en roue libre se poursuit et il est temps que les vacances arrivent, afin d’entamer pour de bon ce processus de reconstruction engagé à la dernière « trade deadline ».

CE QU’IL FAUT RETENIR

Philadelphie valide sa place dans le Top 4 de l’Est. Si les Sixers ne connaissent pas encore l’identité de leur adversaire, ils sont au moins sûrs d’une chose : ils auront l’avantage du terrain au premier tour. Reste désormais à savoir s’ils finiront 3e ou 4e de leur conférence et s’ils affronteront les Raptors ou les Bulls. Cerise sur le gâteau : avec ce succès, leur 50e de la saison, les joueurs de Philadelphie atteignent ce total pour la première fois depuis 2019 et pour la quatrième fois depuis le début du 21e siècle.

Joel Embiid en mode glouton. Pour la première fois depuis Embiid en août 2020 (déjà face aux Pacers), un joueur a réussi un match à 40+ points et 20+ rebonds en NBA. Surtout, avec sa nouvelle performance XXL, le Camerounais est assuré de finir à 30+ points de moyenne sur la saison, autrement dit du jamais vu pour un pivot depuis Moses Malone en 1981/82. Très bien parti pour terminer meilleur marqueur de la ligue en 2021/22, le franchise player des Sixers a fait un vrai carnage contre l’inexpérimentée raquette d’Indiana, tout simplement incapable de le ralentir (14/17 aux tirs…), sauf en faisant faute.

TOPS/FLOPS

Les titulaires de Philadelphie. Derrière Joel Embiid, les quatre autres membres du cinq de départ des Sixers ont eux aussi assuré aujourd’hui. Entre le début de match canon de Tobias Harris, parfait complément d’Embiid ; l’agressivité retrouvée d’un James Harden en mode chef d’orchestre (malgré sa maladresse encore présente) ; l’apport précieux de Danny Green de chaque côté du parquet (alors que Matisse Thybulle ne pourrait pas jouer en cas de série à Toronto) ou la solidité offensive d’un Tyrese Maxey discret mais efficace, Doc Rivers a pu s’appuyer sur des titulaires particulièrement productifs.

La jeune garde d’Indiana. S’ils n’ont pas fait le poids défensivement contre une équipe aussi fournie que les Sixers, les Pacers se sont en tout cas éclatés en attaque. À commencer par Oshae Brissett et Tyrese Haliburton, chefs de file du collectif de Rick Carlisle et bien épaulés par Isaiah Jackson ou Duane Washington Jr. Sans se poser trop de questions, la jeunesse d’Indianapolis s’est donc battue comme elle a pu, afin de ne pas se faire trop larguer au tableau d’affichage. Même si, dans l’ensemble, elle n’a jamais semblé pouvoir embêter réellement Philadelphie.

Les défenses. Dans ce genre de rencontres à un horaire avancé, c’est généralement tout ou rien en attaque. En l’occurrence, ce soir, entre les différents relâchements des Sixers quand ils étaient bien en contrôle et l’habituel désintérêt des Pacers pour la défense, les attaquants n’ont eu aucun problème pour briller. C’en était parfois un peu laid à observer, tant les protagonistes ne se sont pas montrés intéressés par cet aspect du jeu. Mais les amateurs de scoring ont au moins pu se délecter de nombreux paniers à haut pourcentage (56% pour Philadelphie, 53% pour Indiana). Ainsi que d’une montagne de lancers-francs.

LA SUITE

Philadelphie (50-31) : « back-to-back » contre Detroit, dans la nuit de dimanche à lundi, en conclusion de la saison régulière (01h00).

Indiana (25-56) : « back-to-back » à Brooklyn, ce dimanche soir, en conclusion de la saison régulière (21h30).

76ers / 133 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
T. Harris 32 8/13 1/3 1/1 1 3 4 0 4 0 1 1 +13 18 17
D. Green 29 5/11 4/10 1/1 2 2 4 3 3 3 1 1 +17 15 19
J. Embiid 37 14/17 2/2 11/15 5 15 20 4 4 2 5 1 +11 41 56
T. Maxey 31 7/15 2/6 2/2 0 1 1 5 2 1 0 0 +11 18 17
J. Harden 39 7/16 2/9 6/6 0 4 4 14 2 1 5 0 +12 22 27
P. Reed 11 4/4 0/0 0/2 3 2 5 1 5 4 0 0 +2 8 16
M. Thybulle 24 1/2 0/1 0/0 2 0 2 2 0 2 1 0 +2 2 6
S. Milton 22 2/8 0/1 0/0 1 0 1 8 3 1 1 0 +5 4 7
F. Korkmaz 6 0/1 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 -2 0 -1
I. Joe 9 2/3 1/2 0/0 0 1 1 0 1 0 0 0 -6 5 5
Total 50/90 12/34 21/27 14 28 42 37 24 14 14 3 133
Pacers / 120 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
I. Jackson 30 6/12 1/1 3/3 1 6 7 0 3 2 2 2 -13 16 19
O. Brissett 29 6/10 3/5 5/9 2 5 7 1 3 1 0 0 -10 20 21
T.J. McConnell 25 4/8 0/0 4/4 0 3 3 6 5 1 1 1 -20 12 18
T. Haliburton 37 7/10 0/1 5/6 0 1 1 9 1 1 6 1 -1 19 21
B. Hield 28 3/8 2/5 4/4 1 1 2 1 2 0 3 0 -13 12 7
D. Washington Jr. 26 6/10 2/4 1/2 0 1 1 2 1 1 1 0 +6 15 13
T. Taylor 30 4/10 0/2 2/3 3 2 5 2 2 1 2 0 -6 10 9
L. Stephenson 20 3/5 1/1 2/2 0 4 4 5 2 1 2 1 -5 9 16
G. York 15 2/5 1/4 2/3 0 1 1 2 3 0 0 1 -3 7 7
Total 41/78 10/23 28/36 7 24 31 28 22 8 17 6 120

Comment lire les stats ? Min = Minutes ; Tirs = Tirs réussis / Tirs tentés ; 3pts = 3-points / 3-points tentés ; LF = lancers-francs réussis / lancers-francs tentés ; O = rebond offensif ; D= rebond défensif ; T = Total des rebonds ; Pd = passes décisives ; Fte : Fautes personnelles ; Int = Interceptions ; Bp = Balles perdues ; Ct : Contres ; +/- = Différentiel de points quand le joueur est sur le terrain ; Pts = Points ; Eval : évaluation du joueur calculée à partir des actions positives – les actions négatives.

Suivez toute l'actualité NBA sur la chaîne WhatsApp de Basket USA

Suivez nous également sur Google Actualités