Matchs
NBA hier
Matchs
hier
BOS109
MIL81
PHO90
DAL123
Pariez en ligne avec Unibet
  • MIA1.73BOS2.1Pariez
  • GOL1.44DAL2.68Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

À Washington, les Clippers de Luke « McGrady » Kennard signent le plus gros comeback de leur histoire !

NBA – L’arrière californien a inscrit 7 points en 9 secondes pour offrir la victoire aux siens sur le fil après un retour de fou furieux (-35) sur le parquet de Wizards médusés : 116-115 !

Même privés de Kawhi Leonard depuis le début de saison, et de Paul George, les Clippers sont toujours en vie. Après le match de la nuit, ils pourront notamment remercier Luke Kennard pour son exploit renversant, digne de Tracy McGrady, sur le parquet des Wizards.

À 9 secondes de la fin, les Californiens sont en effet toujours menés 115-109, jusqu’à ce que l’ancien joueur des Pistons ne prenne feu. L’arrière gaucher a d’abord déclenché du centre-ville avec succès pour maintenir l’espoir d’un comeback de folie alors que Washington a compté jusqu’à 35 points d’avance !

En plein doute, les troupes de Wes Unseld Jr. n’ont pas été en mesure de remettre le ballon en jeu, s’exposant à une égalisation sur les 8 dernières secondes. Luke Kennard a fait mieux que ça puisque sa tentative réussie, en déséquilibre devant un Bradley Beal en retard sur tout, a été couronnée d’une faute, lui offrant un 3+1 et la victoire sur un plateau (115-116). Après un troisième quart-temps à sens unique (40-27), les Clippers ont refait le coup dans le dernier acte (40-22) avec le tandem Kennard-Coffey à la baguette (25 et 29 points).

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Le deuxième plus gros « comeback » depuis 1996-1997. Avec son lancer-franc, Luke Kennard a permis aux Clippers de réaliser l’un des retours les plus renversants de l’histoire avec ce déficit de 35 points rattrapé à la dernière seconde. C’est simple, depuis qu’on connait le déroulement exact de tous les matchs, à partir de la saison 1996/97, une seule équipe a fait mieux : Utah qui avait avalé 36 points de retard pour s’imposer face à Denver en novembre 1996 !

– La guigne des Wizards ! Il se trouve que les coéquipiers de Bradley Beal ont déjà été les dindons de la farce au début du mois face au bourreau DeMar DeRozan, auteur ce soir-là de son deuxième « buzzer beater » en l’espace de 24 heures. Depuis, les Wizards ont perdu face aux Rockets sur un 3-points de Kevin Porter Jr. à quatre dixièmes de la fin (114-111) et ont également échoué de très peu face à Brooklyn (119-118) et Toronto (109-105), à chaque fois à domicile.

– L’exploit de Luke Kennard. Une séquence « clutch » qui restera avec ces deux missiles et ce contraste entre l’euphorie du banc des Clippers et les visages incrédules du reste de la salle !

TOPS/FLOPS

Le cœur des Clippers. L’exploit de Luke Kennard n’a été rendu possible que par l’effort extraordinaire produit par toute l’équipe sur la deuxième mi-temps. Plus globalement, dans le contexte difficile de cette saison, une fois encore, les troupes de Tyronn Lue montrent une force de caractère incroyable. Cette nuit, c’est Amir Coffey et ses 29 points qui ont montré la voie, un « two-way contract » qu’on n’aurait presque pas vu si le tandem Leonard-George n’avait pas connu de telles mésaventures. Il y a eu Luke Kennard bien sûr, mais aussi Isiah Hartenstein, Eric Bledsoe ou encore Terance Mann pour participer à ce retentissant 80-49 en deuxième mi-temps.

Bradley Beal. 23 points, 9 rebonds, 6 passes décisives…. 5 ballons perdus également, mais on ne retiendra forcément de son match que la dernière action, lorsqu’il s’est retrouvé pris de vitesse par Luke Kennard alors qu’une simple faute au bon moment aurait envoyé l’arrière californien sur la ligne des lancers-francs pour deux tentatives. Au lieu de ça, le leader des Wizards a commis la faute au pire moment et a été sanctionné de la pire des façons, en voyant la victoire lui échapper des doigts.

LA SUITE

Washington (23-25) : au tour des Wizards de prendre la route avec un road trip de trois matchs qui débutera à Memphis samedi.

LA Clippers (24-25) : les Californiens sont attendus du côté d’Orlando ce mercredi.