NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
CHA
PHI1:00
CLE
CHI1:00
DET
WAS1:00
IND
NYK1:00
MIA
MIL1:30
TOR
OKC1:30
HOU
BRO2:00
MEM
DAL2:00
MIN
UTH2:00
NOR
DEN2:00
GSW
POR4:00
SAC
ORL4:00
LAC
BOS4:30
Pariez en ligne avec Unibet
  • CHA2.9PHI1.35Pariez
  • CLE1.57CHI2.25Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

La NBA redevient-elle plus physique ?

NBA – Beaucoup de pertes de balle, des pénétrations moins efficaces et qui produisent moins de lancers… L’arbitrage semble permettre des défenses plus physiques en ce début de saison.

Il y a quelques signes intéressants en ce début de saison, notamment au niveau des pertes de balle.

Avec 30 « turnovers » face aux Clippers, les Blazers ont ainsi égalé un « record » dans le domaine, pour un total qui n’avait plus été atteint depuis 2004. Deux jours avant, les Pelicans avaient perdu 28 ballons face aux Wolves. De telles gabegies (plus de 28 balles perdues par match) sont pourtant rares et on n’en compte que 46 depuis l’an 2000.

Et comme 25 de ces matchs ont eu lieu avant 2005, on ne comptait en fait que 19 matchs du genre depuis 2006, soit globalement un par saison depuis 15 ans. En voir deux en quelques jours est donc assez étonnant…

Une « fièvre » de pertes de balle

Évidemment, il faut se méfier des aberrations statistiques des débuts de saison, d’autant que les Blazers et les Pelicans ont de nouveaux coachs, et mettent en place de nouveaux systèmes offensifs. Mais globalement, il y a bien une « fièvre » au niveau des pertes de balle sur ce début de saison, avec un taux jamais vu au XXIe siècle !

On peut imaginer que les joueurs vont s’adapter mais pour Nick Nurse et Fred VanVleet, cette « fièvre » est le symptome du fait que les arbitres laissent beaucoup plus jouer en ce début de saison.

« Je pense qu’il maîtrisait plutôt bien la balle », assurait le coach de Toronto après les 8 pertes de balle de son joueur face à Chicago. « Il était surtout bousculé un peu partout. C’était très, très physique. »

Plus difficile de marquer et d’obtenir des lancers en pénétration ?

Les joueurs avaient ainsi été prévenus que les arbitres ne siffleraient plus lorsque l’attaquant tente de piéger son défenseur en changeant sa course ou en tentant d’initier un contact, mais le meneur des Raptors assure que c’est globalement tout l’arbitrage qui a changé, notamment sur les pénétrations.

« Ils ont oublié de nous prévenir sur certains changements », pestait-il. « Du point de vue de l’arbitrage, la ligue semble très différente. C’est surtout dans la raquette et c’est sifflé de la même façon des deux côtés. Et dans tous les matchs que j’ai joués, toutes les équipes sont mécontentes à niveau égal. »

L’impression de Fred VanVleet est d’ailleurs confirmée par les chiffres puisqu’en ce début de saison, le taux de réussite sur les pénétrations est en nette chute par rapport à la hausse des dernières saisons, et surtout le taux de lancers-francs obtenus sur les attaques du cercle n’a jamais été aussi faible, depuis que la NBA le fournit.

Le nombre de lancers-francs tentés par match est également à un taux historiquement faible (19.9 par équipe en moyenne), celui-ci n’étant auparavant jamais tombé en-dessous de 21.7 en 2017/18.

Est-ce que la NBA a donné des consignes globales aux arbitres pour permettre aux défenses de jouer plus « physique » en saison régulière ? Est-ce simplement un corollaire des nouvelles règles sur les « provocateurs » offensifs ? Ou plus simplement une simple aberration qui va se corriger ? Réponse dans les prochaines semaines…

Tags →
A lire aussi