NBA
Ce soir
NBA
Ce soir
NYK
DEN19:00
BRO
CHI2:00
MIL
MIA2:00
DAL
MEM2:30
GSW
SAS2:30
POR
BOS4:00
SAC
LAC4:00
Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.68DEN2.13Pariez
  • BRO1.66CHI2.13Pariez
  • 100€ offertsLa suite →

Les Suns donnent la leçon à des Lakers sur les nerfs

NBA – Comme lors des derniers playoffs, les Lakers n’ont pas fait le poids face aux Suns (115-105). Une soirée cauchemar de bout en bout pour les joueurs de Los Angeles, martyrisés par Chris Paul (23 points, 14 passes) et compagnie.

Revanche du premier tour des derniers playoffs, l’affiche entre les Lakers et les Suns n’a pas tenu ses promesses et, comme en mai dernier, c’est la franchise de l’Arizona qui est sortie victorieuse de ce duel (115-105). À tour de rôle, Chris Paul (23 points, 5 rebonds, 14 passes), Devin Booker (22 points, 5 rebonds, 4 passes) et Mikal Bridges (21 points) ont fait la chanson aux coéquipiers de LeBron James (25 points, 5 passes), très bien lotis à l’arrivée avec ce -10.

Car, avant de dominer Phoenix 38 à 21 dans le quatrième quart-temps, pour ainsi rendre l’addition beaucoup moins salée, les joueurs de Los Angeles ont touché le fond, malgré une entame de match plutôt intéressante. Sauf que, comme face aux Warriors en ouverture de la saison, les « Purple & Gold » n’ont pas su prendre le large quand leurs adversaires étaient dans le dur au shoot et le retour de bâton leur aura été, une fois de plus, fatal.

Méconnaissables à certains moments, frustrés par le corps arbitral et par leur manière de jouer, handicapés par leurs trop nombreuses fautes, les hommes de Frank Vogel ont explosé en plein vol et ils débutent, par conséquent, cet exercice 2021/22 par deux défaites de rang !

CE QU’IL FAUT RETENIR

Un premier quart-temps serré, et puis c’est tout. Les douze premières minutes semblaient annoncer une soirée spectaculaire et accrochée au Staples Center. Mais les Lakers, encore en tête 26-23 à l’entame du deuxième acte, ont progressivement coulé. Accumulant fautes, pertes de balle et tirs ratés, les « Purple & Gold » ont ainsi permis aux joueurs des Suns de rester au contact, malgré leur maladresse criante. Puis Phoenix a haussé le ton en défense et l’écart a grimpé, de manière exponentielle (jusqu’à +32 !).

Chris Paul a disséqué les Lakers. En contrôle du début à la fin, le meneur des Suns s’est amusé toute la soirée face à la défense poreuse des Californiens, compilant 23 points, 5 rebonds et 14 passes en 29 minutes. En double-double dès la mi-temps, c’est surtout lui qui a permis à Phoenix de faire la différence dans le second quart-temps, au moment où Devin Booker était sur le banc. Mis en confiance par la montagne de lancers-francs que lui ont offert ses adversaires, « CP3 » a ensuite dicté le jeu à mi-distance, alternant à merveille avec des caviars pour ses coéquipiers.

LeBron James, seul contre tous. Globalement abandonné par tous ses coéquipiers, le « King » a terminé avec 25 points au compteur. Affûté et toujours aussi adroit à 3-points (5/9), il a été le seul à proposer quelque chose d’intéressant chez les Lakers. Et, même s’il n’a pas été nécessairement irréprochable en défense et dans l’envie, une fois l’écart au score creusé, le quadruple MVP aura finalement fait ce qu’il a pu sur le terrain. Désormais, il lui faudra jouer les pompiers de service, dans son vestiaire…

TOPS/FLOPS

Chris Paul. En patron, le « Point God » a mené les siens vers la victoire sans jamais rien forcer et en jouant à sa main. Mais il a surtout profité de son retour au Staples Center pour atteindre la barre des 20 000 points en carrière, ce qui n’avait été réussi que par 45 joueurs avant lui. Et le maestro « CP3 » est ainsi devenu le seul joueur de l’histoire à totaliser au moins 20 000 points et 10 000 passes décisives, en saison régulière. Une soirée de rêve pour le futur Hall of Famer, donc.

Devin Booker. Tandis que Chris Paul s’est chargé de mettre Phoenix sur de bons rails, Devin Booker a pris le relais de son meneur au retour des vestiaires, inscrivant 11 de ses 22 points dans le seul troisième quart-temps. Une manière d’assommer définitivement ces Lakers qui s’imaginaient bien renverser la vapeur après une pause bienvenue pour eux.

Mikal Bridges. Dans l’ombre de son « back-court » Chris Paul – Devin Booker, l’ailier de 25 ans a fait des dégâts grâce à son activité des deux côtés du parquet. Auteur de 14 points rien qu’en première mi-temps, pour un total final de 21 unités, l’ancien pensionnaire de Villanova prouve que ses dirigeants ont eu raison de le prolonger à prix d’or récemment, car son importance dans la rotation de Monty Williams est indéniable, dans ce rôle de « glue guy » dédié au collectif.

Tous les Lakers, ou presque. S’ils ont profité du dernier quart-temps pour réduire l’écart au tableau d’affichage, monté jusqu’à +32 en faveur des Suns, les joueurs californiens sont complètement passés à côté de leur match, LeBron James excepté. Si Russell Westbrook a eu beau démarrer fort, tout en agressivité, il est ensuite retombé dans ses travers, pendant qu’Anthony Davis arrosait au shoot. Défensivement, ce n’était guère mieux qu’offensivement, puisque les oublis de Los Angeles, couplés à des replis inexistants, ont plombé Frank Vogel et ses hommes, particulièrement irrités par les décisions arbitrales dans le deuxième acte.

L’IMAGE DE LA NUIT

À trois minutes de la fin du deuxième quart-temps, une scène étonnante s’est produite sur le banc des Lakers. Lors d’un temps-mort, une altercation entre Anthony Davis et Dwight Howard a effectivement éclaté et les deux joueurs ont dû être séparés par leurs coéquipiers (dont le Français Sekou Doumbouya, aux premières loges) !

Tout est parti d’une mauvaise communication entre les deux hommes sur le terrain. Anthony Davis a ensuite voulu s’expliquer avec Dwight Howard au temps-mort, mais le pivot vétéran n’a pas daigné écouter l’ailier-fort All-Star. Forcément, « AD » n’a pas apprécié et il l’a fait savoir à son partenaire de la raquette californienne, assis sur le banc et qui s’est levé pour se mettre à la hauteur de son coéquipier.

Face à face, Anthony Davis et Dwight Howard se sont alors visiblement échangés quelques mots doux, avant qu’ils ne commencent à se toucher puis se pousser. C’est à ce moment-là que les autres joueurs des « Purple & Gold » se sont interposés entre le duo Davis/Howard. Symbole de la frustration présente du côté de cette équipe de Los Angeles, incapable de ralentir Phoenix autrement qu’en faisant faute et dépassée dans l’envie.

LA SUITE

Los Angeles : réception des Grizzlies, dans la nuit de dimanche à lundi (03h30).

Phoenix : déplacement chez les Blazers, dans la nuit de samedi à dimanche (04h00), pour un « back-to-back ».

Lakers / 105 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
A. Davis 38 6/18 0/1 10/11 5 9 14 3 3 1 2 2 -6 22 27
L. James 37 8/18 5/9 4/4 0 2 2 5 4 2 5 0 -6 25 19
K. Bazemore 23 1/5 1/3 1/2 0 2 2 1 3 0 0 0 -17 4 2
D. Jordan 10 1/1 0/0 0/0 1 3 4 1 1 0 0 0 +4 2 7
R. Westbrook 35 6/15 0/3 3/8 2 9 11 9 5 2 4 1 +4 15 20
C. Anthony 25 5/11 4/6 2/2 3 2 5 1 3 0 1 0 +8 16 15
D. Howard 9 0/1 0/0 0/0 0 3 3 1 2 2 0 0 -11 0 5
R. Rondo 14 2/5 2/3 0/0 1 3 4 3 2 0 3 0 +1 6 7
A. Bradley 21 0/3 0/2 0/0 0 0 0 0 2 0 0 0 -25 0 -3
M. Monk 17 2/5 1/4 2/2 0 1 1 1 0 0 1 0 -19 7 5
A. Reaves 12 3/4 2/3 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 +17 8 7
Total 34/86 15/34 22/29 12 34 46 25 26 7 16 3 105
Suns / 115 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Crowder 35 5/10 1/6 2/3 1 5 6 0 4 0 0 0 +1 13 13
M. Bridges 35 8/11 2/4 3/4 1 4 5 3 3 3 1 1 +13 21 28
D. Ayton 33 4/10 0/0 0/0 4 11 15 2 2 2 0 1 +5 8 22
C. Paul 29 6/12 1/4 10/10 0 5 5 14 3 2 5 0 +6 23 33
D. Booker 34 9/19 2/6 2/2 1 4 5 4 3 0 4 0 +8 22 17
A. Nader 9 1/2 1/1 1/2 0 1 1 1 0 0 0 0 -5 4 4
C. Johnson 19 3/8 2/5 0/0 0 2 2 3 2 1 0 0 +7 8 9
J. McGee 13 4/5 0/0 1/4 0 4 4 0 2 0 0 0 +9 9 9
C. Payne 19 1/5 0/3 2/3 0 3 3 4 1 0 1 0 +4 4 5
L. Shamet 15 1/4 1/3 0/0 0 1 1 0 2 0 0 0 +2 3 1
Total 42/86 10/32 21/28 7 40 47 31 22 8 11 2 115