Pariez en ligne avec Unibet
  • NEW1.83PHI1.95Pariez
  • OKL4.65GOL1.18Pariez
  • 150€ offertsLa suite →

D’Hollywood à South Beach, Markieff Morris prend son départ surprise avec philosophie

NBA – Sacré champion à son arrivée chez les Lakers dans la « bulle » de Floride, Markieff Morris pensait bien poursuivre son aventure à LA une troisième année de suite. Il n’en fut rien…

Débarqué chez les Lakers pour la fin de saison 2020, c’est-à-dire dans la « bulle », Markieff Morris était tombé à pic pour soulever le trophée de champion NBA après avoir démarré sa saison à Detroit dans les bas-fonds de la conférence Est.

Membre important de la rotation de Frank Vogel la saison passée, à 7 points et 4 rebonds en 20 minutes de jeu, il se voyait bien repartir pour une troisième année à Los Angeles. Jamais deux sans trois, n’est-ce pas ? Faux !

« J’étais sûr que j’allais rester avec les Lakers »

Markieff Morris a dû chercher preneur sur le marché des transferts et c’est le Heat qui en bénéficie, avec un contrat minimum pour ce vétéran qui pourra apporter de solides minutes au relais de PJ Tucker au poste 4.

« C’est différent. Je ne m’y attendais pas du tout, mais c’est le business parfois », reconnait-il dans le Sun Sentinel. « Il n’y a pas grand-chose à en dire, c’était inattendu. J’étais sûr que j’allais rester avec les Lakers. Mais parfois, tu n’es plus dans les plans de l’équipe et c’est comme ça. »

Après les Wizards, le Thunder, les Pistons et donc les Lakers, Markieff Morris va donc connaître à Miami une cinquième équipe sur les trois dernières années. Une instabilité qui ne perturbe aucunement le vétéran, mais qui l’étonne.

« C’est difficile parce que j’ai fait deux équipes sur mes neuf premières années. Et les deux dernières saisons, j’ai connu quatre équipes différentes. Parfois, c’est une question d’argent. Parfois, une question de situation. J’ai apprécié toutes ces expériences mais c’est comme ça que ça marche en NBA. Il faut continuer à avancer. »

« Je suis le type de joueur qui peut être utilisé à différentes sauces »

Quel sera son rôle à Miami ? Markieff Morris ne s’en inquiète pas. À 32 ans, il a déjà connu un éventail très large de situations et il assure que sa polyvalence va encore lui servir pour trouver sa place à South Beach.

« Les étoiles ne se sont pas toujours alignées pour que je sois un scoreur dans toutes les équipes où je suis passé. C’est ce qui s’est passé pour mon frère qui n’était pas forcément un scoreur durant sa carrière mais quand il est allé aux Knicks, on lui a demandé de scorer. Je me vois de la même manière : si tu me demandes de marquer des points, je vais marquer des points. Si tu me demandes de défendre, je vais défendre. Si tu me demandes d’aller au rebond et de donner le ton, je le ferai aussi. Je suis le type de joueur qui peut être utilisé à différentes sauces. Peu importe ce qu’on me demande, je peux le faire et je l’ai fait durant toute ma carrière. Quand j’étais à Phoenix, j’étais utilisé en scoreur. À Washington, comme un joueur de complément. Aux Lakers, comme un joueur altruiste et polyvalent. J’en ai retiré une bague de champion. Combien de joueurs peuvent en dire autant ? C’est comme ça, il faut continuer à avancer peu importe ce qui se passe. J’ai connu beaucoup de situations assez particulières dans ma carrière, où je ne comprenais pas ce qu’on voulait de moi et c’était à moi de trouver le pourquoi du comment, tout en me donnant à fond. »

Finaliste malheureux dans la « bulle », face aux Lakers de Markieff Morris, le Heat est à son tour à la relance. Miami n’a pas fait d’étincelles la saison passée, essayant en vain de vaincre la fatigue accumulée durant la saison précédente, très compressée. En cette rentrée, le Heat a cependant le vent en poupe avec les arrivées de trois champions NBA : Kyle Lowry, PJ Tucker et donc Morris.

« On va avoir besoin que tout le monde marque des points et que tout le monde défende à tous les matchs. Et c’est le meilleur type d’équipe où jouer, quand tu n’as pas à aller dans le coin à chaque action et attendre qu’un gars crée du jeu pour toi. »

Markieff Morris Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2011-12 PHX 63 20 39.9 34.7 71.7 1.1 3.3 4.4 1.0 2.8 0.7 1.1 0.7 7.4
2012-13 PHX 82 22 40.7 33.6 73.2 1.6 3.2 4.8 1.3 2.6 0.9 1.3 0.8 8.2
2013-14 PHX 81 27 48.6 31.5 79.2 1.7 4.3 6.0 1.8 2.9 0.8 1.8 0.6 13.8
2014-15 PHX 82 32 46.5 31.8 76.3 1.3 4.8 6.2 2.3 3.0 1.2 2.1 0.5 15.3
2015-16 * All Teams 64 26 42.5 30.3 73.5 1.1 4.4 5.5 1.9 2.9 0.9 2.1 0.5 12.0
2015-16 * PHX 37 25 39.7 28.9 71.7 1.2 4.1 5.2 2.4 2.8 0.9 2.4 0.5 11.6
2015-16 * WAS 27 26 46.7 31.6 76.4 1.1 4.7 5.9 1.4 3.0 0.9 1.7 0.6 12.4
2016-17 WAS 76 31 45.7 36.2 83.7 1.4 5.1 6.5 1.7 3.3 1.1 1.7 0.6 14.0
2017-18 WAS 73 27 48.0 36.7 82.0 1.0 4.6 5.6 2.0 3.0 0.8 1.7 0.5 11.5
2018-19 * All Teams 58 22 42.1 33.5 77.2 1.1 3.5 4.6 1.4 3.0 0.6 0.9 0.4 9.4
2018-19 * WAS 34 26 43.6 33.3 78.1 1.2 3.9 5.1 1.8 3.4 0.7 1.4 0.6 11.5
2018-19 * OKC 24 16 39.1 33.9 73.7 0.8 3.0 3.8 0.8 2.4 0.5 0.3 0.1 6.5
2019-20 * All Teams 58 21 44.3 38.6 77.6 0.7 3.1 3.8 1.3 2.3 0.5 1.3 0.3 9.7
2019-20 * DET 44 23 45.0 39.7 77.2 0.6 3.4 3.9 1.6 2.4 0.6 1.6 0.3 11.1
2019-20 * LAL 14 14 40.6 33.3 83.3 1.1 2.1 3.2 0.6 2.1 0.4 0.4 0.4 5.3
2020-21 LAL 61 20 40.5 31.1 72.0 0.8 3.6 4.4 1.2 1.7 0.4 0.9 0.3 6.7
2021-22 MIA 2 17 31.2 25.0 0.0 1.5 1.0 2.5 1.0 2.0 0.5 2.0 0.0 5.5
Total   700 25 44.6 34.1 77.6 1.2 4.0 5.3 1.6 2.8 0.8 1.5 0.5 11.0

Tags →
A lire aussi